Baltique: incident entre des Su-27 et des EF-18A (vidéo)

2
4872

L’Otan dénonce la manœuvre « peu sûre » d’un Su-27 russe ayant « chassé » un EF-18A espagnol

Ces derniers jours, la presse russe a indiqué qu’un EF-18A espagnol, basé à Šiauliai [Lituanie], au titre de la mission « Baltic Air Policing » de l’Otan, avait tenté de s’approcher de l’avion Tupolev Tu-214 qui ramenait à Moscou le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, après une inspection de l’enclave de Kaliningrad, coincée entre la Pologne et la Lituanie.

D’après l’agence TASS, l’EF-18A espagnol a été « forcé de s’éloigner » par l’escorte du Tu-214 russe [dont la version Tu-214R est spécialisée dans le recueil de renseignements d’origine électromagnétique, ndlr], composée de deux Su-27 « Flanker » de la Flotte de la mer Baltique.

La vidéo de l’incident, qui s’est produit le 13 août, « au-dessus des eaux internationales » de la mer Baltique, a ensuite été diffusée sur les réseaux sociaux.

Et l’on y voit effectivement un EF-18A être contraint de s’éloigner de l’avion du ministre russe de la Défense par un Su-27, à l’issue d’une manœuvre qualifiée de « peu sûre » par un porte-parole de l’Otan, lequel a ensuite donné sa version des faits auprès de l’agence estonienne BNS.

 

Ainsi, deux EF-18A espagnols ont effectivement décollé de Šiauliai pour intercepter non pas le Tu-214, dont l’Otan ignorait qu’il transportait le ministre russe de la Défense, mais deux avions qui volaient avec leur transpondeur éteint.

« L’avion Tu-214 avait un plan de vol valide, s’était identifié et avait répondu au contrôle de la circulation aérienne. Les deux Su-27 de son escorte volaient sans plan de vol, transpondeurs éteints et sans contact avec le contrôle de la circulation aérienne », a expliqué ce porte-parole.

D’où la décision prise par le Centre d’opérations aériennes combinées de l’Otan, basé à Uedem [Allemagne], de faire décoller la patrouille d’alerte espagnole.

« Une fois que l’intention des avions a été déterminée, les deux avions F-18 ont tourné à gauche pour s’éloigner de l’avion intercepté. Un peu avant, l’un des chasseurs russes Su-27 avait également viré à gauche pour couper, de manière peu sûre, la trajectoire de vol de l’un des F-18. Grâce à la réaction rapide et professionnelle du pilote du F-18, une situation potentiellement dangereuse pour les deux avions a été évitée », a ensuite explique le porte-parole de l’Otan.

Les incidents de ce type se sont multipliés ces dernières années. Et cela ne fait qu’augmenter la probabilité qu’il y ait un jour une « erreur de calcul »… Ce qui pourrait donner lieu à une grave crise entre l’Otan et la Russie.

Quoi qu’il en soit, les EF-18A espagnols seront prochainement relevés par des F-16 belges et danois.

En outre, des JAS-39 Gripen des forces aériennes tchèques prendront l’alerte à Amari [Estonie], où ils remplaceront des Eurofighter Typhoon de la Royal Air Force.

Source: www.opex360.com

2 COMMENTS

  1. Franchement…
    Les Russes transporte un ministre avec un plan de vol certifié et l’OTAN envoie un avion de chasse….
    Franchement…….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.