Qui arrête les missiles de croisière d’Irak sur Israël

Les mystères des tirs de missiles iraniens sur Israël

Depuis plusieurs semaines, une inquiétante série de tirs de missiles visant Israël soulève de nombreuses interrogations. En provenance d’Irak, des milices pro-iraniennes revendiquent le lancement de redoutables missiles de croisière en direction de cibles stratégiques comme Eilat, Haïfa ou Tel-Aviv. Pourtant, aucun d’entre eux ne semble avoir atteint sa cible israélienne.

Selon les experts, il s’agirait de missiles Quds, Faba et autres modèles high-tech développés par Téhéran. Leur précision redoutable au mètre près, leur capacité à voler bas pour échapper aux radars et leur longue portée en font des armes particulièrement létales. Avec leurs ogives de 400 kg, un impact sur des zones fortifiées aurait des conséquences dévastatrices. Mais leur absence d’arrivée sur le territoire israélien soulève de nombreuses zones d’ombre.

Qui sont ces milices ? Il s’agirait principalement d’Al-Hashd Al-Shaabi, une coalition disposant du soutien du gouvernement irakien pour avoir combattu les djihadistes de l’État Islamique. Aguerries et motivées, ces milices n’ont cessé de prendre pour cibles les forces américaines avant de se tourner vers Israël, dans l’espoir de rallier les faveurs de Téhéran.

Plusieurs hypothèses permettraient d’expliquer la non-arrivée de ces projectiles. Des interceptions secrètes depuis la Syrie, la Jordanie ou l’Arabie Saoudite sont envisageables, bien que démenties par ces pays soucieux de ne pas être impliqués. Les Américains, disposant de batteries Patriot, auraient aussi pu les détruire en vol, même s’ils l’auraient sans doute revendiqué.

Une explication plus plausible résiderait dans les nombreuses avaries techniques. Ces missiles de croisière nécessitent un entretien pointilleux que les milices parviennent difficilement à assurer. L’Iran les aurait donc dotées de vieux missiles défectueux, réservant ses meilleurs équipements à des alliés plus fiables comme les Houthis yéménites.

Mais l’hypothèse la plus audacieuse émise par certains analystes évoquerait une stratégie subtile de ces groupes armés. Face à un regain d’intérêt iranien pour le Hamas palestinien, ceux-ci chercheraient à se rendre indispensables sans risquer de représailles israéliennes ou américaines dévastatrices. En revendiquant des tirs vers Israël sans réelle volonté d’impact, ils entendent prouver leur engagement à Téhéran tout en évitant une confrontation dangereuse.

Quelle que soit la vérité, ce mystérieux épisode en cours démontre la complexité toujours renouvelée des enjeux géopolitiques au Moyen-Orient. Israël et ses alliés devront rester des plus vigilants face aux multiples menaces, aussi insaisissables soient-elles.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Parpar

Et si D.ieu Lui-même les interceptait ?? Là, il est du domaine de la Foi.. Une Foi Simple que je possède. Vivant en Suisse, j’ai installé, sur mon tel, et par Amour envers Israël, une alarme qui me signale fidèlement l’envoi de ces engins meurtriers. À chacun d’eux, je prie, avec cette foi Simple et Confiante. Le Seigneur est mon Meilleur Allié.. Vive Israël, Son Peuple et Son Armée. Que Le D.ieu de Gloire vous remplisse de Sagesse, dans vos futures innovations de défense ( LEGITIMES !!! ).
Bel Anniversaire de la Création d’ Israël..

Asher Cohen

Je doute fort qu’Israël prenne le risque de laisser la menace iranienne se développer. Comme l’État Juif vient de démontrer sa capacité à bombarder l’Iran, sans attendre l’autorisation américaine, je peux penser qu’il a un plan pour dégommer l’Iran, et ce plan sera mis en oeuvre une fois le hezbollah anihilé.

Dans tous les cas, les ingénieurs Juifs ne doivent pas cesser de chercher à développer les capacités de défense antiaérienne d’Israël. Il faut constituer de véritables départements d’études et de recherches universitaires en défense antiaérienne, ceci bien sûr sous couvert du secret défense nationale. Le dôme de fer, une réalisation qui paralyse le hezbollah, n’incite-t-il pas à continuer dans ce domaine ?