Israël va développer une nouvelle arme pour lutter contre les terroristes

Israël vise un armement révolutionnaire face au défi terroriste

Dans un contexte de menaces accrues, le ministre israélien de la Défense, Yoav Gallant, a chargé la Direction de la recherche et du développement (MAFAT) d’une mission singulière : concevoir une arme inédite et sans équivalent dans le monde. Cet ordre intervient sur fond d’affrontements en cours dans la bande de Gaza, où les groupes terroristes parviennent à se dissimuler au sein des infrastructures urbaines et souterraines.

Selon des sources proches du dossier, M. Gallant aurait demandé lors d’un entretien privé avec le responsable de la MAFAT, Danny Gold, qu’un tel système d’arme permette de lutter efficacement contre ces organisations, conformément aux scénarios de combat actuels. Une initiative qui fait suite aux mises en garde américaines de suspendre les livraisons d’armes à Israël et à la récente attaque iranienne d’une ampleur inédite, impliquant des centaines de missiles et de drones.

Parallèlement, le MAFAT a informé le ministre que les progrès du développement d’un système laser aérien et terrestre dépassaient les attentes, sans toutefois que des essais de tir n’aient encore été réalisés. Les estimations tablent sur une concrétisation de ce projet d’ici deux ans, avec pour vocation d’intercepter avions, roquettes et obus de mortier, en complément du système Dôme de Fer déjà opérationnel.

Un autre programme prioritaire concerne le système antimissile Arrow 4, dont l’avancée se déroule conformément aux prévisions, en collaboration avec l’industrie de défense nationale. Ce dispositif suscite déjà un vif intérêt outre-Atlantique et auprès d’autres pays, sur la base des récents succès de la version précédente face aux menaces iraniennes, irakiennes et yéménites.

Dans cette optique, M. Gallant a également débloqué des fonds supplémentaires destinés à accélérer le développement de puces haute performance, visant à optimiser les capacités informatiques des munitions israéliennes et leur efficacité au combat.

Pour les responsables sécuritaires, ces investissements sont cruciaux afin de permettre à l’armée israélienne de soutenir les coûts des opérations dans la bande de Gaza, à la frontière nord et sur d’autres théâtres d’affrontement. Face à ces défis, ils insistent sur la nécessité d’une augmentation rapide du budget de la défense, les retards actuels minant selon eux les capacités militaires et la sécurité nationale.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires