Rafah; il ne faudrait pas que l’Égypte se retourne contre Israël

Tensions israélo-égyptiennes : un enjeu régional de taille

Les récents développements laissent entrevoir des tensions grandissantes entre Israël et l’Égypte autour de l’opération militaire de Rafah. Une situation scrutée de près dans l’ensemble du monde arabe, qui pourrait avoir des répercussions majeures sur l’équilibre régional.

En effet, l’Égypte, première nation arabe à avoir conclu la paix avec l’État hébreu, demeure une puissance incontournable sur les plans militaire, politique et culturel au Moyen-Orient. Un éventuel revirement du Caire vis-à-vis d’Israël aurait donc un retentissement considérable.

Plusieurs médias du Golfe, notamment émiratis, ainsi que des organes pro-iraniens, semblent activement suivre ce dossier brûlant. Un regain de critiques à l’encontre du Premier ministre Benjamin Netanyahou, déjà impopulaire, alimente les craintes d’une nouvelle dégradation des liens.

Si les relations jordano-israéliennes ont historiquement connu des périodes de tensions liées à des considérations intérieures, la dynamique avec l’Égypte revêt un caractère différent. Sous la présidence d’Abdel Fattah al-Sissi, une forme de coopération pragmatique semblait prévaloir en coulisses avec Israël, malgré l’absence d’échanges officiels au plus haut niveau.

Aujourd’hui, le tableau aurait radicalement changé selon certaines indiscrétions. Le Caire serait ulcéré par la gestion israélienne du dossier de Rafah, allant jusqu’à envisager un recours contre le traité de paix de 1979. Les violations présumées des termes de l’accord, avec le déploiement de forces terrestres et blindées dans une zone sensible, cristalliseraient les griefs égyptiens.

Au-delà des détails techniques, c’est surtout la perception qui importe dans cette région instable. Israël se doit d’être perçu comme une puissance forte et dissuasive pour contenir ses adversaires. Une image d’affaiblissement et d’isolement ne ferait que galvaniser ses ennemis, qui exploiteraient alors cette vulnérabilité supposée.

Si Le Caire ne souhaite pas non plus passer pour une entité faible et négligeable, l’écoute des préoccupations égyptiennes par Washington traduit les enjeux en présence pour la stabilité régionale. Une attitude que semblent adopter aussi les Saoudiens, sans que l’on sache si Tel-Aviv en fait de même.

Les spéculations vont donc bon train dans les médias quant à l’ampleur de cette crise naissante, attisant les craintes d’un isolement croissant d’Israël. La remise en cause des traités de paix, autrefois tabou, pourrait même devenir une option envisageable selon certaines rumeurs.

Nul doute que cette brèche dans le front arabe traditionnel constituerait un revers cinglant pour la diplomatie israélienne. La réplique des autorités face à cette potentielle déflagration régionale sera donc décisive pour l’avenir.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 Commentaires
Le plus récent
Le plus ancien Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
marco darmon

SI MENACHEM BEGIN N AVAIT PAS DONNE LE SINAI OU SHARON DONNANT
GAZA AU FATAH EN EXPULSANT LES JUIFS DE GAZA EN 2005 OU MOSHE DAYAN DONNANT LE MONT DU TEMPLE AUX JORDANIENS VAINCUS EN JUIN 1967 OU RABIN PERES ET BARAK N AVAIT PAS DONNE 40% DE LA CISJORDANIE AU FATAH + GAZA L EGYPTE …LA JORDANIE L OLP ET HAMAS AURAIT ETE TOUTS PETITS ET LES PAYS ARABES SE SERAIENT FERMER LEURS GUEULES
RESULTAT SI ISRAEL AVAIT ETE INTRANSIGEANT ET DUR VIS A VIS DES ARABES ..ISRAEL N AURAIT PAS ETE AFFAIBLI COMME ELLE EST EST ACTUELLEMENT ..LA GAUCHE ET LE LIKOUD ONT TELLEMENT CEDER AUX ARABES QUE TOUT CA LEUR A PORTER PREJUDICE …C EST MON OPINION ..PAS LA VOTRE ???

LA SEULE QUI VOULAIT RIEN RENDRE AUX ARABES ET TOUT ANNEXER A ETE GOLDA MEIR MAIS HELAS LE PARTI QU ELLE APPARTENAIT ETAIT POUR TOUT RENDRE AUX ARABES MEME LES RECONQUETES QUI ONT APPARTENU A L HISTOIRE JUIVE ET ELLE AURAIT DU CREER UN PARTI D ANNEXION ET PEUT ETRE BCP D ISRAELIENS AURAIENT VOTER POUR ELLE ..

LE LIKOUD IDEM A FAIT LA PLUS GRANDE CONCESSION AUX ARABES OU VOIT ON UN PAYS VAINQUEUR CEDER AU VAINCU L EGYPTE …LES IMBECILES D ISRAELIENS QUI SAVENT QUE DONNER ET DONNER RAS LE BOL DE CES TRAITRES ..

LA CATASTROPHE TOTALE A PAS SERVI ISRAEL ET A CAUSE DE CES TRAITRES DE GAUCHE ET LIKOUD …LE HAMAS A REMARQUE LA FAIBLESSE D ISRAEL AU MOMENT DE LA REFORME JUDICIAIRE QUI AURAIT DU ALLER A SON TERME EN DEMANTELANT LA BAGATZ POUR LA RENDRE PLUS PROCHE DU CAMP SIONISTE DU GRAND ISRAEL ET QU ELLE SOIT ANTI ARABO PALESTINIENNE PARCE QUE CETTE COUR SUPREME A TJR DEFENDU PLUS LA CAUSE GAUCHISTES PRO PALESTINIENNE QUE DE CELLE D ISRAEL …ET LE HAMAS A VU LA DISSENSSION QU IL Y AVAIT EN ISRAEL ET ONT VOULU ATTAQUER DURANT LA FETE DU SIMCHA TORA ET SHABATH LE 7/10/23 QUI A FAIT 1500 MORTS MUTILES ASSASSINES ET AVEC CA YA ENCORE DES SMOLANIM EN ISRAEL QUI DEFENDENT LA CAUSE PALESTINIENNE ET JE NE COMPRENDS PAS POURQUOI BIBI NE VEUT PAS REPRIMANDER LES GAUCHISTES D ISRAEL ??? POUR MOI BIBI A VENDU SON AME ET A TRAHI L IDEOLOGIE DU HEROUTH COMME LES BEGIN SHAMIR SHARON BIBI ET OLMERT SANS OUBLIER TSIPPI LIVNI PROCHE DE SHARON QUI A QUITTER LE LIKOUD POUR ALLER VERS LA GAUCHE PRO FATAH ..QUEL HONTE §§

CES SMOLANIM ISRAELIM MERITENT UNE BULLET ENTRE LEURS 2 YEUX POUR TRAHIR ISRAEL AU PROFIT DE LA CAUSE FATAH …§§

VIVE BEN GVIR PM D ISRAEL

Guidon

On voit le résultat de « l’amélioration des relations ».