Le désarroi des Juifs de France, sondage de l’AJC

12
4823

Le désarroi des Juifs de France

Le sondage de l’American Jewish Committee

Shmuel Trigano

Le sondage fait par l’American Jewish Committee[1] sur l’état de la judaïcité en France, aux Etats Unis et en Israël soulève pas mal de réflexions. je ne m’intéresserai ici qu’à la communauté juive française.

Le paysage qu’il esquisse est plein d’enseignements. A y réfléchir, on retire le sentiment qu’il y a en France deux types de socialité juive, deux profils quasi égaux sur le plan des proportions (environ 55%  d’un côté et 45% de l’autre), l’un qui répond présent aux défis de la continuité juive, l’autre qui semble plus distant et négligent…

Ce partage ne recoupe pas tout à fait le partage “religieux-laïques”. Même si 65% déclarent l’importance d’être juif dans leur vie (face à 33%, un tiers, qui déclarent le contraire), seuls 25% définissent cette judéïté par la religion, face à 43% qui la définissent par la culture et l’appartenance, et 27% pour les deux à la fois. En somme la tonalité globale (70%: 43+27) montre que l’appartenance plus que la religion est le critère de définition dominant de l’identification. Seuls 27% lient les deux marqueurs, la communauté et la religion. On peut les considérer comme le noyau dur de la “communauté”, ou, plutôt, de la vie juive en France.

Les choix du groupe qui se définit par l’appartenance avant tout, le plus massif (43%), montre qu’ils sont la périphérie de ce noyau dur. La dimension de l’appartenance recèle cependant une potentialité: cette périphérie pourrait être mobilisée ou se mobiliser autour du noyau dur et par son intermédiaire si ce dernier adoptait une attitude pro-active et “missionnaire”.

Ce groupe des “Juifs culturels” est le plus intéressant du sondage car il est le plus incertain. Sur de nombreux plans, il est distant.  il est distant des marqueurs de l’identité.

Ils sont 32% à ne pas avoir de lien avec Israël, 35% à ne jamais avoir visité Israël, 49% (question 13: 33+16) insouciants de l’importance d’une diaspora créative pour une continuité juive épanouie en France et 47 % (33+14) pour ce qui concerne l’importance d’Israël pour leur futur en france.

Ils sont 41% à  ne pas trouver d’intérêt à Israël pour leur judéïté contre 59% pour les Juifs du noyau dur. Un autre partage se fait, sans doute entre ashkénazes et sépharades, car 16 % n’ont pas de liens de famille avec Israël alors que 77% en ont. N’oublions pas en effet  qu’après la liquidation des Juifs du monde arabe, 600 000 ont choisi Israël, tandis que 300000, la France, occasionnant ainsi la séparation des familles. Cela ne signifie pas pour autant que ce partage secondaire (ashkénaze-sépharades) se retrouve ailleurs (par exemple dans le partage religion/appartenance communautaire).

Les questions sur l’environnement social et et politique sont aussi riches d ‘enseignement. Si 58%  (question 16: 33+25) ont expérimenté concrètement l’antisémitisme, 42 % jamais. Il aurait fallu avoir des données socio-économiques pour vérifier si ceux qui ne l’ont jamais expérimenté habitent les beaux quartiers ou pas. Logiquement, ils sont 65%  (question 15: 56+9) à penser que la France ne combat pas l’antisémitisme contre 35 % à penser le contraire . On retrouve ce partage à propos de l’appréciation de la politique israélienne de la France. 54% l’approuvent -une politique pro-palestinienne- contre 46%. De même sur la politique de l’ONU: ils sont  49% à l’apprécier contre 51% à la critiquer (on se souvient des scandales répétés de l’UNESCO concernant le patrimoine du judaisme en Eretz Israel ou de l’hystérie anti-israélienne du Conseil des droits de l’homme). 56% ont confiance en l’UE, où le débat sur la circoncision et la cacherout n’est pas encore clos, concernant donc les Juifs français. Ces chiffres sont accablants. Ils montrent que ce large public est sous informé, ne comprend rien à la situation, a échappé à l’effort fait en France depuis 20 ans pour analyser ce qui se trame dans l’actualité. On peut supposer que ce public regarde la TV. Elle sufft à cet océan de sous-information. Mais on ne peut pas dire que les institutions juives éclairent la conscience de cette population…

Cependant le résultat le plus bombastique  concerne la vision du futur de cette population. Si  71% (soit: 60% +11 % sans opinion) estiment que les Juifs ont un futur en France, contre 29% qui veulent partir, si 55% ont réfléchi à l’émigration ces 12 dernières années contre 41%  pour l’autre pôle, seuls 21% ont pensé partir en Israël alors que 29% choisissent les USA, 23%  le Canada et 14% le Royaume Uni. Il y a fort à parier que ces 21% sont plus ou moins identifiables aux 25% qui lient leur judéïté à la religion (déduction faite des haredim).

On a de quoi être plutôt inquiet à lire ces résultats. Tout d’abord le fait que 70% estiment avoir un avenir juif en France alors que 58% estiment que l’antisémitisme augmente et 65 % que le gouvernement ne lutte pas contre ses effets… témoigne d’une schizophrénie inquiétante. Y-a-t-il là un avenir? Quel avenir? Il y a une grave inconséquence dans ce jugement.

Le choix des pays où partir montre un égarement certain. Que fuient-ils en France? Si c’est l’islam, c’est râté s’ils choisissent le Canada et Londres où le même cas de figure que la France se retrouve. La définition de la situation n’est donc pas très claire pour une majorité. Pour l’observateur qui analyse les faits depuis 20 ans, dire, comme la moitié de la population sondée, que le gouvernement combat sérieusement l’antisémitisme, est assez cocasse. Quant aux USA (Miami?), c’est un choix émotionnel non seulement parce que les Juifs de France n’ont aucune accroche identitaire avec l’univers anglo-saxon mais aussi – si c’est la vie juive qui est en jeu- parce que le choix de rejoindre une communauté juive qui semble avoir entamé son déclin est peu judicieux sur le plan de l’avenir (certes lointain). Il s’est produit de plus, entre temps, avec Obama, une “européanisation ” des Etats Unis qui n’est pas du tout encourageante pour les Juifs. Le faible choix d’Israël est significatif de beaucoup de choses, d’abord que les Juifs de France baignent en France dans une ambiance inamicale envers Israël (cf. tous les médias, le Quai d’Orsay, l’opinion…) qui finit par les influencer négativement mais cet état de faits a à voir aussi avec la faible mobilisation de l’Etat d’Israël en faveur de l’alyia française que nous avons constatée ces cinq dernières années. L’indifférence du précédent gouvernement à ce sujet est concernée (aucun grand plan gouvernemental d’insertion de cette alya de classes moyennes), notamment du côté d’un Ministère de l’intégration, aux mains du parti russe (Lieberman) et qui n’a pas montré beaucoup d’intérêt pour la venue de cette alyia et sa réussite, en tout cas beaucoup moins que pour l’alyia de Russie et d’Ukraine. Les choses se savent et les expériences circulent… Certains évoquent un tiers de retours en France ce qui finit par influer sur le choix des Juifs…

La question du sens d’une continuité en France , en Israël ou ailleurs, n’a pas été posée par ce sondage américain (je veux dire par là qu’il y a un biais culturel inhérent aux Juifs américains qui depuis toujours ne s’estiment pas en “galout” de sorte que la question du sens juif de l’existence en Amérique ne se pose pas ou ne se pose qu’en référence à l'”américanité”) . Le motif positif du départ en Israël est en tout cas absent dans la volonté de départ. Je retiens que 12% pensent partir parce qu’ils craignent pour le futur de la la France. Et 21% pour des raisons économiques…

L’impression globale qu’on retire de ce sondage est celle d’une communauté désorientée, mal consciente et mal informée de sa situation et de celle du pays, peu au fait des enjeux spécifiques au peuple juif. Il n’y a pas de grandes attentes à concevoir du côté du judaïsme français qui semble être aspiré dans une spirale de délitement… Quelle tristesse!

On peut s’essayer à un pronostic. Le tiers de la population (30% de juifs attachés au judaïsme) est le socle de la continuité, soit ils persévèreront en France, soit ils partiront en Israël, les deux tiers restants risquent, eux, de se perdre dans la nature, en d’autres termes de s’assimiler. Une communauté vouée à l’effacement progressif si elle ne se ressaisit pas. Mais quel travail!

Par Shmuel Trigano

Photos journal

——

*A partir d’une chronique sur Radio J, le vendredi 7 juin 2019

[1] https://www.ajc.org/news/israeli-american-and-french-jews-on-the-issues-insights-from-ajc-surveys

12 COMMENTS

  1. VOILA COMMENT LE CRIF ET LE KKL DE FRANCE TRAVAILLENT PRECISEMENT CONTRE LES JUIFS DE FRANCE

    Il ya une semaine environ, le KKL France a remis des diplomes recompensant la lute contre l’antisemitisme
    a Messieus Khalifa du CRIF et a Frederic Potier, Chef de la DILCRAH et rattache au premier minister.

    Rien n’est plus eloigne de la realite:

    En effet il y a plus d’un an j’ai personnellement ecrit a ce Potier pour lui demander d’ouvrir une enquete contre l’Ordre des medecins Francais , Etat dans l’Etat, non controle par l’etat francais , dont les pratiques
    sont illegales, staliniennes et certainement anti-Semites, voue a la destruction de medecins juifs. J’ai fourni
    a ce Potier des preuves et documents. Un an apres j’ai reecrit a ce Potier pour le traiter de vendu et lache.
    IL N’ A JAMAIS REPONDU A CES COURRIERS.

    VOYONS A PRESENT CE QU’ A FAIT KHALIFA !

    L’ antisemitisme en France n’ a jamais connu de niveau aussi apocalyptique. Le CRIF ne fera jamais rien
    contre l’antisemitisme ravageur en France pour les raisons suivantes :

    – Trop obsequieux vis a vis des gouvernements francais. Il est plus important pour lui d’inviter les ministers
    a dejeuner
    – trop incompetent : Reconnaissant que la tache n’est pas aisee, on peut neanmoins porter plainte meme contre des ministers devant des juridictions europeennes ayant competence. Khalifa vient de reconnaitre ,
    Mieux vaut tard que jamais, que le CRIF ne se contentera plus de discours. Pourquoi lui a-til fallu plus de 2 ans pour s’en render compte

    – des voyages a l’etranger qui n’ont rien a faire avec sa mission

    l’ an passe parler d’antisemitisme avec l’ambassade de France aux USA

    De nouveau aux USA pour visiter la mission Israelienne a l’ONU

    des voyages reguliers en Israel avec photo ops.

    Les gens du CRIF et Khalifa en particulierr sont des juifs de la monoculture( franco-francaise ) incapables de s’exprimer ou de penser en anglais et encore moins en Hebreu. Comment peuvent-ils etablir des contacts de haut niveau avec les autres organisations juives , ne serait-ce que britannique ( Board of jewish deputies ) tres courageux de combattre tres ouvertement le parti travailliste et de traiter CORBYN d’antisemiste notoire, QU’IL EST BIEN ENTENDU . Mais au Royaume Uni nous avons Le Rabbin Lord ( anobli par la reine ( Jonathan SACHS ) qui est connu dans le monde entier pour son intellect, son erudition Talmudique, et ses mises en garde directes, et son combat contre l’antisemitisme. Il vient de prononcer un discours contre l’antisemitisme dans la chamber des Lords ( a laquelle il appartient ) le 20 juin 2019.

    Korsia c’ est la machine a taper, SACHS est l’ordinateur Intel 19 !

    LE CRIF EST CE QUE L’ON APPELLE EN ANGLAIS ” A LIABILITY ” POUR LES JUIFS DE FRANCE , UN HANDICAP MAJEUR, UN BOULET QUI A TOUJOURS DONNE L’IMPRESSION AUX GOUVERNEMENTS FRANCAIS

    QU’IL SE CONTENTAIT DE L’ACTION DE CES DERNIERS.

    LE KKL FRANCE ET KHALIFA EN RECOMPENSANT POTIER ONT POIGNARDE LA COMMUNAUTE JUIVE FRANCAISE ! VOILA LE CRIF QUI NE REPRESENTE MEME PAS 20 % DE LA COMMUNAUTE JUIVE FRANCAISE !

    JE PROPOSE QUE LES JUIFS DE FRANCE SE RESAISISSENT, REDEVIENNENT OPTIMISTES, AUTANT QUE FAIRE SE PEUT, ET PENSENT A ETABLIR EN FRANCE UN AUTRE ORGANISME LES REPRESENTANT

    ET FAIRE DU CRIF UN ORGANISME FOSSILISE

  2. Oui mais …. il y aura très bientôt un réveil SPIRITUEL, qui sera comme une première phase de la “résurrection des morts”, les gens sortiront de leur torpeur, de leur sommeil et tout deviendra clair. Les Juifs de France sont issus de la Tribu de Yéhouda, Tribu d’où est issu le Mashiah Ben David.

  3. Surpris qu un universitaire repprennent des bruits de couoirs populiste sans aucun fondement scientifique pour seul but d etayer sa these pour dire qu un tiers des olim repartent alors que les chiffres du ministere sont inferieure a 10/100. Restez precis monsieur Trigano, c est avec des fausses donnees comme les votres que l on decourage les bonnes volontes.

  4. tres bonne analyse de Schmouel Trigano. Je suis arrivee de France en Israel depuis plus d’un an maintenant. J’ai travaille en France, economise, pris le temps de vendre ma maison et nous avons il y a 4 ans decide d’acheter en Israel quand l’Eoro etait encore haut par rapport au chekel. Je dois avouer que danss ma synagoguue c’etait l’incomprehension : commen je pouvais avoir envie de quitter ma ville natale pour aller dans un pays toujours en guerre et surtout dans une ville ou il ya peu de Francais contrairement Netanya par exemple. Je suis venue pendant plus de ’10 ans e nIsrael du nord au sud, sur la cote, dans les territoires pour comprendre et en dernier pour chercher un logement… au nord a 10 km de la frontiere libanaise. En partant, je me suis fait traiter d’extremiste, de sioniste (il semblerait que pour certains Juifs en France ce soit une insulte) de defaitiste pour l’evolution de la France …. Personnellement je n’ai vu peprsonne revenir d’Israel dans ma synagogue en France : ceux qui avaient fait le choix de l’alya en Israel sont restes en Israel. Je sais par quelques amis, que certains ont commence cette annee a acheter en Israel pas forcement popur eux, mais pour leurs enfants …. moi je le sais car ils me l’ont dit mais leurs voisins l’ignorent. Dans ma famille idem : mes neveux ont achete a Eilat pour ne paas avoir a partir de facon precipitee . IL faut dire que si on vient d’Algerie comme leurs parents, on a une certaine experience.
    A noter que la plupart de mes amis a la synagogue regardaient les infos a la TV francaise : impossible de parler de l’affaire Al Dura, des territoires (il faudrait les “rendre ” aux Palestiniens pour la paix ….et je confirme que beaucoup n’ont jamais mis les pieds en Israel mais en Espagne, Maroc, Turqie et Tunisie.
    IL est trop tard pour changer les menetalites, il y a de plus en plus de mariages mixtes et les Juifs se sont laisses bercer d’illusions. En Galilee on fait le forcing pour attires les Francais, Tiberiade, Karmiel, Nahariya (mon agent immobilier franco israelien m’a beaucoup aidee), Hadera (entre Cesaree et Netanya) …. J’oubliais : j’ai pris des cours d’hebreu pendant 5 ans en France avant de venir …. ca depanne
    Desolee si j’ai parle beaucoup de moi : il faut des experiences pour montrer le chemin a certains qui hesitent … et je suis d’un naturel optimiste

  5. On peut toujours espérer…ce que font les juifs français, naïvement…peut être par ignorance ou facilité,ils ont un emploi et ne veulent pas perdre leurs avantages…on peut comprendre…ils réagissent, comme les juifs allemands….ou polonais ou ukrainiens, prévenus pourtant , bien avant 1936, qu’une catastrophe imminente finirait par arriver…et en France ce sera pareil, faut juste être patient…!.pathétique

  6. Eh bien sûr il y en a 3 qui restent silencieux devant ce désastre. J’ai nommé halifat, Mergui et Khorsia.
    Il est vrai qu’il ne faut pas se fâcher avec les islamos gauchistes.
    Ce constat est triste à pleurer.
    ROSA

  7. Le drame des Juifs :

    Par leur savoir faire , par leur adaptation , par leur esprit de créativité etc….. beaucoup ont réussi et pensent que cette réussite ils ne la doivent qu’à eux .

    Qu’ils ne doivent rien à Israël et qu’ils peuvent s’en passer .

    Je pense surtout aux Juifs américains et à d’autres qui vivent en Europe .

    Qu’elle erreur .

    Ils devraient réfléchir un peu et se poser la question suivante suivante :

    Que nous a apporté Israël en dehors de la résurection du Peuple Juif , ce qui est déja énorme ?

    Oui qu’ils imaginent une minute les Juifs du monde entier sans Israël .

    On est Juif ou on ne l’est pas .

  8. Portrait bien “brossé ” !
    Le plus lamentable est que l avenir est pure que assimilé ou perdu dans la nature. Ce sera encore l histoire répétée de “la chasse à l homme ” la mort !! Hélas hélas.
    Faisons chacun qui est lucide ce qu il peut autour de lui avant pour avertir… et pendant ….pour aider !. Comme chaque fois

  9. Les responsables communautaires ne sont pas a la hauteur pire ils servent leurs intérêts et ceux de la France.
    Ne parlons pas d’Israël qui n’en a rien a faire de l’alya juive si ce n’est en incantations.

  10. BRAVO A SHMUEL TRIGANO. C’ EST EXACTEMENT CE QUE J’AURAI ECRIT.
    LA COMMUNAUTE JUIVE FRANCAISE EST ATTEINTE DE SCHIZOPHRENIE SEVERE, COMPLETEMENT DESORIENTEE, VOIRE AFFOLEE. PLUS DURE SERA LA CHUTE. LA MAJORITE DE CETTE COMMUNAUTE AFFIRMANT QU’IL EXISTE UN AVENIR POUR ELLE EN FRANCE RELEVE PUREMENT DE LA DEMENCE. POURQUOI EN SOMMES NOUS ARRIVES A CES CONCLUSIONS DEGENEREES ?
    MAL INFORMEE ? TOUT A FAIT . LE POUVOIR FRANCAIS FAIT TOUT CE QUI EXISTE EN SON POUVOIR POUR OCCULTER L’ANTISEMITISME EN FRANCE. LE GOUVERNEMENT ISRAELIEN ( NATANYAOU SUROUT ) SE MOQUE DE LA COMMUNAUTE JUIVE FRANCAISE. LA FRANCE, HELAS, A EU LE PLUS D’ASSASSINATS DE JUIFS, PARCE QUE JUIFS, DANS LE MONDE.

    FINKILKRAULT AFFIRME QU’IL A PEUR DE SORTIR DE CHEZ LUI

    ROBERT BADINTER, PERSONNALITE TRES RESPECTABLE, SE LAMENTE DE DECOUVRIR L’ ANTISEMITISME

    DANS SON PAYS. IL ETAIT AU BOUT DES LARMES SUR ENVOYE SPECIAL. ILS NE CONNAISSENT RIEN A L’HISTOIRE DE FRANCE, BIEN QU’ILS SOIENT DEUX PERSONNALITES TRES APPRECIEES ET RESPECTEES. ON NE PEUT OCCULTER 1500 ANS D’ANTISEMITISME FEROCE DE LA FRANCE. LA MUTATION GENETIQUE DU FRANCAIS EUT LIEU IL Y A PLUSIEURS SIECLES.

    – QUANT A EMIGRER AU CANADA OU AU ROYAUME UNI: CETTE LAMENTABLE COMMUNAUTE JUIVE FRANCAISE EST MAL INFORMEE.

    – QUANT AUX USA OU JE RESIDE DEPUIS PRES DE 40 ANS, IL FAUT CONNAITRE LA COMMUNAUTE JUIVE US. CELLE-CI EST TRES PARTICULIERE : 85% NE SONT JAMAIS ALLES EN ISRAEL. 80% DISPARAITRONT DANS LES 30 ANS A VENIR ( ASSIMILATION ). LES JUIFS AMERICAINS NE CONSIDERENT PAS LES JUIFS ” ETRANGERS” COMME DES ” FRERES ” J’EN AI FAIT LA MALHEUREUSE EXPERIENCE PENDANT MES ANNEES DE SPECIALISATION MEDICALE. JE FUS CONSIDERE COMME UN ENNEMI. LA GRANDE MAJORITE NE FERA JAMAIS SON ALYA. MEME LES HAREDIM ( NOYAU DUR ) ILS NE SONT PAS SIONISTES DU TOUT.

    POUR EN REVENIR AUX MALHEUREUX JUIFS FRANCAIS. ILS ONT CHOISI DE VIVRE AVEC LES INTERDITS DICTES PAR LE FRANCAIS CHRETIEN ET MUSULMAN, C’EST LEUR CHOIX, MAIS C’EST LE PIRE CAR RIEN N’AMELIORERA JAMAIS LEUR CONDITION.

    PLUS DUR SERA LEUR CHUTE, HELAS. IL EST DUR DE TRAITER LES SCHIZOPHRENES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.