YANNICK JADOT SE DIT FAVORABLE À LA SUPPRESSION DE L’ABATTAGE RITUEL.

Invité de BFMTV et RMC, le candidat écologiste s’est dit pour l’interdiction de l’abattage rituel, jugeant qu' »aucune tradition justifie de faire souffrir les animaux ». Avant de revenir sur ses dires. Pas besoin de tergiverser. Invité de BFMTV-RMC ce vendredi matin, Yannick Jadot s’est dit « sans ambiguïté » pour la suppression de l’abattage rituel en France.

La candidat écologiste à la présidentielle rappelle tout d’abord sur notre antenne l’éternel combat de son parti contre l' »élevage intensif »: un « élevage où les animaux ne voient jamais le plein air, c’est abominable pour les animaux, abominable pour ceux qui y travaillent, ça nous fait une alimentation qui n’est pas de bonne qualité » décrit l’eurodéputé d’Europe écologie-Les Verts (EELV). Autant de raisons qui font dire à l’écologiste qu' »il faut en sortir pour avoir des paysans dans nos campagnes et des vaches qui sont à la pâture ».

« Des conditions abominables »

Un raisonnement que Yannick Jadot applique également pour les abattoirs:

« C’est la même logique », affirme notre invité: « Les gens qui y travaillent dans des conditions abominables, les animaux qui y meurent dans des conditions abominables… »

Sur la question plus délicate du rite, et donc de la religion, le prétendant à l’Élysée dit entendre « ces traditions ». Mais, juge-t-il pour conclure, « il n’y a aucune tradition qui justifie de faire souffrir les animaux ».  Son entourage a immédiatement précisé à l’Agence France-Presse (AFP) que Yannick Jadot ne souhaite pas l’interdiction pure et simple de l’abattage rituel mais demande que les animaux soient étourdis avant l’opération. Ce qui démontre que le brave homme n’a rien compris au problème. Dans une autre vidéo il persiste et signe.

Qu’est-ce que l’abattage par étourdissement

Les méthodes d’étourdissement dites « conventionnelles » se font à l’aide d’un pistolet avec une tige perforant la boîte crânienne pour les bovins, une décharge électrique pour les ovins et les volailles et le gazage pour les porcs.

Ce qui veut dire que l’animal devient impropre à la consommation voir mort avant son égorgement. Le principe de la chehita s’adresse à des animaux sains, et non malade ou amputé de leur cerveau. Une fois de plus les gens parlent sans connaître leur dossier.

« Pas de malentendu sur l’abattage rituel. Chaque religion peut avoir ses traditions mais personne ne peut s’affranchir des règles de bien-être animal, en particulier de l’étourdissement », a précisé peu après le candidat EELV dans un tweet, accompagné d’une courte vidéo filmée à la sortie de nos studios.
JForom BFM

10 Commentaires

  1. Je sais que je vais me faire huer mais peu importe. Peut on au nom d’une religion quelle qu’elle soit faire souffrir un animal ? Je ne le pense pas. Et les « écolos » ne sont ni des « dogmatiques » ni des « sectaires ». Je pense que chacun à le droit de penser ce qu’il veut et que le bien être animal (donc la souffrance dans l’élevage et l’abattage) doit être pris en compte. Je croyais que dans le judaïsme il était interdit de faire souffrir un animal. (voir les règles de l’abattage rituel).

  2. Qu’ils continuent à abattre comme ils veulent et qu’ils foutent la paix à ceux qui pratiquent l’abattage rituel.
    Qu’ils nous démontre que leur façon de faire est meilleure que la nôtre.
    Sont ils dans la tête des bêtes abattues pour connaître ce qu’elles ressentent ?
    C’est une obligation religieuse et le Connaisseur l’a décidé.
    Leur interdisons nous ? Pourquoi s’immiscent ils dans nos croyances ?

      • Aucun humain ne peut savoir.
        Seul l’ ETERNEL a la réponse à cette question, Il est CELUI qui facilite quand il s’agit d’abattage rituel. Il ne peut faire souffrir quand on écoute SES commandements. C’est un secret que l’humain ne peut entrevoir.

  3. L’abattage rituel (chehita) n’est pas une « tradition ». C’est une obligation religieuse pour les juifs et pour les musulmans, et personne n’a le droit d’y porter un jugement de valeur. Les quelques bêtes abattues ainsi pour les juifs et les musulmans en France sont peu de choses en comparaison de l’immense majorité de porcs et autres animaux abattus avec étourdissement pour les autres consommateurs. Faut pas exagérer. Sauf à vraiment vouloir que les juifs quittent l’Europe. Les musulmans, eux, ne partiront pas et déclareront la guerre.

    • il ne s’agit pas de supprimer le droit de respecter une croyance mais il s’agit d’empêcher un être vivant et sensible qu’est l’animal de souffrir. C’est tout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.