Décès du Rabbin Menahem Dahan   

La communauté juive du Maroc a perdu, mardi, le rabbin Menahem Dahan, un des rabbins les plus importants et populaires chez les juifs marocains.
Natif d’Ouarzazate, il s’est installé avec sa famille à Meknès où il a reçu son éducation. Il est ensuite parti en France puis en Israël pour poursuivre ses études, puis il retourna vers son pays natal qu’il ne quitta jamais jusqu’à son dernier souffle.
Connu pour son fort attachement au Maroc, le rabbin s’installa dans le pays de ses ancêtres, précisément à Rabat, en 1958. Les membres de la communauté juive le sollicitaient pour qu’il apprenne les principes de la Torah et les préceptes de la religion juive à leurs enfants. Il dirigeait également leurs prières, récitait les hymnes juifs dans toutes les cérémonies et veillait à assurer la nourriture cacherout ou casher aux juifs, comme il veillait à attirer les juifs aux temples, malgré leur petit nombre.

Le rabbin Dahan était connu pour son fort attachement à la monarchie et au trône alaouite, comme le reste des membres de la communauté juive qui adorent les sultans marocains qui les ont protégés au fil des siècles et les ont traités comme leurs cousins, les musulmans, contrairement à plusieurs pays du monde qui les ont oppressés et maltraités.
Menahem a insisté à rester au Maroc malgré toutes les tentatives déployés pour l’inciter à quitter vers Israël, où il a laissé ses frères et son père après leur immigration au début des années 60. Même après la décision de ses fils, qui travaillent dans le domaine du textile, de s’installer à Paris, il a préféré rester au Maroc, seul avec sa fille qui dirige un magasin d’organisation de cérémonies.
Dans une interview avec Jeune Afrique, le rabbin Menahem Dahan avait déclaré: “les juifs ont beaucoup perdu en quittant le Maroc, et le Maroc a beaucoup perdu en les laissant partir.”

 

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.