Éric Zemmour : des SMS envoyés aux Français de confession juive questionnent la Cnil.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a ouvert une instruction après un démarchage par SMS du parti d’Éric Zemmour ciblant des Français de confession juive, a indiqué lundi le gendarme français des données personnelles, confirmant une information de BFMTV.

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) a ouvert une instruction après un démarchage par SMS du parti d’Éric Zemmour ciblant des Français de confession juive, a indiqué lundi le gendarme français des données personnelles, confirmant une information de BFMTV. Un SMS signé du nom du candidat a été envoyé vendredi, avant le premier tour de la présidentielle, à « des milliers de téléphones mobiles dans l’Hexagone », renvoyant « vers une page éditée par le parti Reconquête, qui affiche un texte explicitement adressé aux Français juifs », révèle BFMTV.

Éric Zemmour y dénonçait les « racailles » qui « pourrissent la vie » des Juifs

Le service de presse de la Cnil, interrogé par l’AFP, n’était pas en mesure lundi matin de confirmer le nombre de signalements, mais a confirmé avoir ouvert une instruction. « Message d’Éric Zemmour aux Français de confession juive », pouvait-on lire, selon BFMTV, dans un texte revenant notamment sur le problème de l’antisémitisme en France et dénonçant les « racailles » qui « pourrissent la vie » des Juifs ainsi que le terrorisme islamiste.
Interrogé par BFMTV, un des responsables de la campagne de Reconquête assure que ce démarchage politique a été mis en place à l’aide d’un courtier en données personnelles, qui achète des bases de données pour en faire commerce. L’équipe de campagne de Reconquête affirme, selon BFMTV, « avoir reçu l’assurance par son prestataire que les personnes visées avaient donné leur accord pour que leurs données soient partagées ».

Le parti Reconquête risque une mise en demeure

La Cnil stipule que « le traitement des données à caractère personnel qui révèle (…) les convictions religieuses » est « interdit ». Sauf si « la personne concernée a donné son consentement explicite au traitement de ces données à caractère personnel pour une ou plusieurs finalités spécifiques », détaillent les règlements de la Cnil.
Si la Cnil constate une infraction, elle peut décider d’une mise en demeure ou de sanctions comme des amendes, par exemple.

AFP

3 Commentaires

  1. Je suis un peu vexé, LOL, de n’avoir rien reçu de personne.. Mais néanmoins rassuré de ne pas figurer dans un fichier qui à certaines époques fut très dangereux..
    Et si la CNIL doit faire un bon travail.. pourrait elle détruire les fichiers de la préfecture de police de Paris qui dorment depuis le commissariat aux affaires juives..?
    D’avance, merci, il y a des mains dans lesquelles ces archives ne doivent pas tomber..

  2. Des ordures à la solde du Micron ne savent plus quoi inventer pour emm…bêter Zemmour.
    Après six mois de lynchage, ils continuent leur sale besogne de fouilles-merde à l’affût de la moindre queue de fourmi à monter en épingle pour nuire à Eric.
    C’est la Ripoublique française qui donne des leçons de Droit et de Morale à toute la planète, qui se conduit comme une dictature de la pire espèce.
    Après avoir fait le procès de Zemmour qui aurait volé des images qu’il a utilisées dans un clip, voilà que la CNIL organisme qui ne sert à rien, la ramène pour accuser Eric d’avoir adressé des messages « illégaux » à certains membres de la communauté juive.
    Comment ne pas rappeler que la fréquence juive a servi de QG à des personnalités de tous bords, hostiles, la bave aux lèvres, chargées d’insulter, salir, accuser et lyncher tous les jours, Zemmour le pestiféré.
    J’ai reçu deux appels téléphoniques du QG de Pécresse qui a bloqué pendant trois bonnes minutes ma ligne téléphonique, en récitant un discours de propagande, en toute impunité : que fait la CNIL ?
    Comme d’habitude, ces organismes qui roulent en priorité pour le pouvoir la ramènent pour organiser une chasse à l’homme contre ceux qui osent exprimer une opinion qui déplait.
    Nous avons pu voir au cours de cette élection que le système médiatique roulait pour Micron de façon obsessionnelle, en visant particulièrement Zemmour qui a subi toutes les saloperies possibles et imaginables, qualifié d’antisémite, raciste, pétainiste, virus, extrémiste…
    Nous remercions Eric d’avoir mis sur la table toutes les tares de la pseudo démocratie française qui devrait la jouer plus cool et faire preuve de moins d’arrogance.
    Merci Zemmour d’avoir défoncé les ordures qui t’ont maltraité si injustement….

  3. Que la CNIL se mêle de ce qui la regarde , les français juifs sont des adultes qui prennent leur responsabilité dans les messages vis à vis des informations de la racaille et des anti sémites qui sévissent en France sans être punit , la CNIL devrait justement s’interroger et s’intéresser sur le phénomène de ces racailles en France qui ne sont en aucun inquiéter depuis longtemps lorsque ils organisent diffusent par réseaux sociaux des clips des terroristes et autres messages à caractère raciste anti français et antisémite….on dirait sur la CNIL agit aux ordres des gauchistes , du califat pro arabe encore un phénomène nul qui devra un jour rendre des comptes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.