La FINUL revendique le contrôle de la situation dans le sud du Liban mais fait allusion à la possibilité d’une escalade

À la suite des tirs continus de milices palestiniennes, avec l’approbation du Hezbollah, ces derniers jours, du territoire libanais vers le nord d’Israël et la crainte d’un coup israélien généralisé en réponse, le commandant de la FINUL a vu la nécessité de publier une déclaration donnant aux parties, en particulier Israël, le le sentiment que l’ONU contrôle toujours la frontière israélienne avec le Liban et qu’elle est capable et capable de forcer la paix dans la région sans qu’Israël ait à organiser une «démonstration de muscle volante».

Le commandant de la force de la FINUL au Liban, le général Stefano de Cole, a publié hier une déclaration comme suit:

« Ces derniers jours, il y a eu plusieurs incidents graves au-delà de la Ligne bleue. Ces incidents comprenaient des roquettes tirées du Liban vers Israël, qui ont déclenché des tirs d’artillerie en réponse par les FDI dans la zone d’activité de la FINUL.

Bien que nous ayons assisté à 15 ans de stabilité relative, ces événements montrent que nous ne pouvons plus tenir la situation pour acquise.

La FINUL a activé tous ses mécanismes pour contenir ces incidents et empêcher une nouvelle escalade. Les parties ont jusqu’à présent répondu à mes appels à la retenue, ce qui a aidé la FINUL à intervenir sur le terrain et à activer nos voies de liaison chaque fois que nous sommes confrontés à des difficultés dans notre zone de Opération, dans le sud du Liban.

La cessation des hostilités a duré longtemps, malgré la volatilité régionale, et cela a bien contribué aux Libanais de toutes les parties. Nous, Unifil et les parties, ne pouvons certainement pas permettre des actions qui pourraient mettre cela en danger.

J’exhorte les parties à faire preuve de la plus grande retenue et à rester en contact étroit avec la FINUL afin de réduire les tensions, d’empêcher l’escalade et d’éviter les actions unilatérales à un moment où cela se sentait très important à ce moment-là.

À la suite de la déclaration faite hier soir par le commandant des forces de la FINUL dans le sud du Liban, un certain nombre de diplomates du Parlement libanais ont lancé un avertissement clair au gouvernement libanais au sujet des conséquences de la poursuite des tirs de roquettes depuis les zones frontalières libanaises et des bombardements israéliens en réponse, ce qui pourrait changer la stabilité dans le sud.

La déclaration d’hier de la FINUL est différente des déclarations précédentes et fait allusion à une future escalade et à une escalade des tensions dans la région par des parties prenantes qui ne sont pas acceptables pour le gouvernement libanais.

Le Hezbollah est censé savoir qu’Israël le voit comme une adresse pour tout événement qui lui est hostile de la direction du sol libanais et il le facturera lorsqu’il sera contraint de répondre.

  

Crédit: Meir Bar du groupe des commissaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.