Regardez : C’est ainsi que Netanyahu a expliqué pourquoi « l’interdiction du regroupement familial » protège Israël, maintenant l’opposition menace de s’opposer. Que ce gouvernement qui se dit majoritaire se débrouille avec sa majorité.

Depuis 2003, les partis de droite ont étendu la législation qui empêche les Arabes israéliens de faire entrer leurs conjoints palestiniens dans le pays. C’est notre vie à tous »

Lors de la prochaine réunion plénière de la Knesset, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked devrait voter sur la loi sur la citoyenneté, qui empêche l’unification des familles entre Palestiniens et Arabes israéliens. Bien qu’il s’agisse d’une extension d’une loi qui promeut des agendas conformes à leur vision du monde, les membres de la nouvelle opposition ont l’intention de voter contre. Il y a seulement trois ans, l’ancien Premier ministre Netanyahu soulignait l’énorme importance de la loi. Alors qu’est-ce qui a changé ? Le désir d’embarrasser Bennett et son nouveau gouvernement.

La loi sur la citoyenneté et l’entrée en Israël a été promulguée en tant que disposition temporaire en 2003 dans le contexte des attentats-suicides de la deuxième Intifada. La directive fait référence à une situation dans laquelle un Arabe israélien se rend dans les territoires et cherche à épouser un résident de la région et à l’amener avec lui dans l’État d’Israël.

L’exposé des motifs de la loi se lit comme suit : « Il y a une implication croissante dans ce conflit entre des Palestiniens qui sont à l’origine des résidents de la région, qui portent des cartes d’identité israéliennes à la suite d’une procédure de regroupement familial avec des citoyens ou résidents israéliens, tout en profitant de leur statut en Israël . »

Par conséquent, la disposition temporaire prévoit la possibilité d’accorder aux résidents de la région la citoyenneté en vertu de la loi sur la citoyenneté, y compris au moyen du regroupement familial, et la possibilité d’accorder aux résidents des permis de séjour en Israël ou des permis de séjour. Au-delà de la raison sécuritaire, la loi a aussi une justice démographique : c’est un outil pour restreindre la migration d’une population arabe vers les frontières de l’État.

Nous ne sommes pas le filet de sécurité de ce gouvernement dangereux »

Netanyahu, qui devrait apparemment voter contre la loi, a souligné son importance lors d’une réunion du cabinet en 2018 qui a abordé la loi sur la nationalité : « Sans la loi sur la nationalité, l’avenir d’Israël en tant qu’État-nation juif ne peut être garanti pour des générations. des milliers de Palestiniens depuis les accords d’Oslo et cette loi aident à empêcher l’entrée continue de Palestiniens en Israël sans contrôle, et cette loi peut nous aider à bloquer l’entrée de futurs infiltrés. Notre nationalité et donc nous avons promulgué la loi sur la nationalité pour garantir l’existence de la État d’Israël afin de s’assurer qu’il n’est pas seulement démocratique mais aussi l’État-nation du peuple juif et le sien seulement. »

Miri Regev et Ayelet Shaked

Depuis que la loi a été adoptée par le gouvernement de Sharon, elle a été prolongée une fois par an – et est pleinement soutenue par la droite. L’année dernière, la coalition de Netanyahu a prorogé la loi à une majorité de 41 députés.

Malgré cela, les membres de l’opposition semblent déterminés à faire obstacle au nouveau gouvernement. Ce matin, la députée Miri Regev a tweeté : « Naftali Bennett et Ayelet Shaked ont essayé de nous dire que vous pouvez aller avec la gauche mais vous sentir bien. Voyons combien de temps durera votre jeu hypocrite. Faites face à l’irresponsabilité et à la mégalomanie qui vous ont amené à vous former. un gouvernement de gauche dangereux pour Israël. Le Likoud ne couvrira pas votre honte ».

Le député Miki Zohar a tweeté avec un message similaire ce matin : « Nous ne sommes pas le filet de sécurité de ce gouvernement dangereux. En fait, ils ont déjà choisi un filet de sécurité et c’est la liste commune. » Hier, Zohar a écrit en réponse au tweet du ministre Shaked : « Éteindre les incendies que vous avez allumés ne fait pas partie de nos objectifs.

D’un autre côté, le ministre des Communications Yoaz Handel a pointé du doigt les membres de l’opposition : « L’interdiction d’unir les familles palestiniennes pourrait expirer en raison de l’opposition des partis arabes, du Likoud, des ultra-orthodoxes et du sionisme religieux. , le vote traditionnel de tous les partis sionistes est important. »  Ce brave homme oublie que c’est cette droite qu’il a lui-même trahi, pour son petit poste de ministre.

Le ministre Zeev Elkin de Tikva Hadasha a abordé la question ce matin et a déclaré : « Cela vous semble-t-il normal de jouer avec les citoyens de l’État d’Israël pour un exercice parlementaire ? Ce n’est pas du football, c’est notre vie à tous. Mais ce brave homme siège déjà avec la gauche et cette gauche qui est dans sa coalition comme les arabes avec qui il s’est allié ne vont pas voter cette loi.

Bien qu’il s’agisse d’une proposition du gouvernement, le député Musi Raz du Meretz a l’intention de voter contre l’extension de la loi. Dans un tweet qu’il a publié ce matin, il a écrit : « Il s’agit d’une loi discriminatoire qui impose des restrictions aux citoyens arabes, qui sont autorisés et qui n’a pas le droit de tomber amoureux »

Malgré les difficultés attendues pour faire passer la première loi du gouvernement, le chef d’état-major Mansour Abbas a déclaré ce matin sur Galei Tsahal : « Nous travaillons pour apporter une solution appropriée à la loi sur la citoyenneté et pour trouver un compromis qui satisfera tout le monde. Nous n’avons pas besoin d’une seule voix de l’opposition pour résoudre ce problème. » Abbas a également affirmé que la coalition n’était pas fragile – et plus stable que la précédente. Si Abbas le dit….

« Nous allons renverser ce gouvernement et nous voulons changer la situation actuelle »

Le chef de la Liste arabe unie, Ayman Odeh, a affirmé que Yair Lapid ne succédera pas à Naftali Bennett en tant que Premier ministre dans deux ans, malgré l’accord de rotation entre les deux hommes. « Je ne pense pas que ce gouvernement parviendra à la rotation entre Bennett et Lapid », a déclaré M. Odeh à la radio Kan

« Nous allons renverser ce gouvernement et nous voulons changer la situation actuelle, et pas seulement échanger [Benyamin] Netanyahou contre Bennett, [Avigdor] Liberman et [Gideon] Saar », a-t-il affirmé.

« La capitale israélienne sera un jour la capitale de la Palestine », avait déclaré le président de la Liste arabe unie dans la Vieille ville de Jérusalem le jour de la « Marche des drapeaux ».

L’accord de coalition a été signé le 2 juin avec des partis de droite, de gauche et du centre et une formation arabe, et a été approuvé dimanche par le Parlement. Basé sur une rotation, il prévoit que le héraut de la droite Naftali Bennett prenne la tête du gouvernement pendant les 18 premiers mois, avant que M. Lapid ne lui succède.

JForum – N12

6 Commentaires

  1. Les peuples payeront? Il ne faut pas oublier que c’est le peuple d’Israël qui a la possibilité d’élire un vrai dirigeant patriote. Mais le peuple, droite ou gauche n’a plus rien de comparable avec les vrais Sionistes du début, même si Ben Gourion ne connaissait pas la mentalité arabe et dayan a cru « de bonne foi » obtenir la reconnaissance des melons en faisant cadeau du lieu Juif le plus saint aux melons.

  2. Une opposition, ca? Une vraie mafia qui montre enfin son visage ! Jamais l’actuelle majorité n’a mégoté son soutien à lex majorité quand il s’est agi de l’intérêt supérieur de la nation, jamais ! On peut désormais voir qui sont les vrais sionistes. Ceux qui veulent prolonger une loi vitale, et ceux qui par cupidité, privilèges perdus, corruption entendent se venger du peuple qui approuve ce nouveau gouvernement a une vaste majorité selon les sondages. Les sbires de Bibi et ses comparses soit-disant religieux sont les meilleurs alliés du Hamas et des islamistes. Un jour on découvrira la vraie raison pour laquelle lui et son gang ont permis l’entrée à Gaza d’un flot d’argent ininterrompu qui a financé la fabrication de milliers de missiles tirées sur Israël. Et quel pourcentage se ce fric du Qatar est allé dans quelles poches.

  3. sûrement que notre BIBI va revenir au pouvoir puisqu’il vont devoir faire des nouvelles élections de nouveau ont ne réussi pas à faire un gouvernement sur la base de mensonges ! lui par contre BIBI a eu le courage que d’autres aujourd’hui n’ont pas du tout !!!! BIBI REVIENS TRES VITE AU POUVOIR C’EST LA OU CE TROUVE TA PLACE !!!!!!

  4. Ou ce gouvernement va t’il conduire Israël et son peuple ; après tout ce que Bibi a fait pour Israël et son Peuple ; ils voulaient le faire partir c’ est comme avec Trump aux Etats-Unis ; les traitres volent le pouvoir ; et les peuples payeront ; il faut les stopper ou ils vont détruire Israël ; c’ est bien triste de voir cela . Le 4 ième reish doit se marrer ; PétainII et tout les autres .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.