Palais de justice de Paris, à Paris France (Crédit : GNU Free Documentation License/Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported)

Fraude à la taxe carbone: jusqu’à 9 ans de prison requis pour un Franco-israélien

i24NEWS – AFP

Une peine comprise entre huit et neuf ans de prison a été requise lundi à Lyon (centre-est de la France) contre le Franco-israélien Mickael Aknin pour son implication dans une vaste escroquerie fiscale au CO2 portant sur plus de 50 millions d’euros.

Âgé de 39 ans, Mickael Aknin a été arrêté en Israël à l’été 2018 puis extradé en août dernier à la demande du gouvernement français.

Il est accusé d’avoir manipulé des sociétés fictives ayant détourné environ 51 millions d’euros aux dépens du fisc français à la fin des années 2000, dans le cadre d’une large fraude à la TVA sur le marché des “droits à polluer”.

Son comparse et ami d’enfance Stéphane Alzraa, également franco-israélien, avait aussi fui l’Europe pour se réfugier en Israël avant d’y être arrêté, extradé en France au printemps dernier, puis condamné en juillet par le tribunal correctionnel de Lyon à 9 ans de prison ferme.

Les deux hommes sont accusés d’avoir orchestré une fraude classique à la TVA appliquée au marché européen des quotas de carbone, conçus pour lutter contre le réchauffement climatique.

Elle consistait à acheter des droits d’émission de CO2 hors taxe dans un pays étranger, avant de les revendre en France à un prix incluant la TVA, puis d’investir les fonds dans une nouvelle opération. La TVA n’était jamais reversée à l’État.

La procureure a estimé lundi que M. Aknin ne pouvait “pas revendiquer la position de simple fusible”, ayant “œuvré au quotidien à cette escroquerie, en utilisant les moyens fournis par M. Alzraa”.

1 COMMENTAIRE

  1. Certes, c’est moche…
    La justice fait son travail.
    Mais, tant qu’à faire, elle devrait juger également le système véreux mis en place consistant à se négocier entre amis le droit de polluer la planète, contourné par les pouvoirs bananiers ET {soit-disant} honnêtes (OCDE) “préoccupés” de la santé planétaire plutôt intéressés par les profits titanesques, au détriment des trois prochaines générations.
    Ad nauseum vomitem…
    Quand la Nature aura reçu l’autorisation du Très-Haut de réguler les fourmis humaines sur Terre, tous leurs lingots ne seront d’aucun recours.
    C’est pour bientôt.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.