Yair Lapid n’est peut-être que le Premier ministre par intérim d’Israël, mais il semble déterminé à maximiser le poste dans les quatre mois où il est assuré de l’occuper. Dans un discours prononcé samedi soir, Lapid a exposé un ensemble de croyances qui, selon lui, lient les Israéliens de toutes opinions, ainsi que son diagnostic expliquant pourquoi un accord généralisé sur les idées fondamentales ne s’est pas traduit par une harmonie politique.

« La réponse est la politique », a-t-il déclaré dans le discours, publié en anglais par le Times of Israel et sous une forme adaptée en hébreu par Lapid sur Twitter« En Israël, l’extrémisme ne vient pas de la rue à la politique. C’est le contraire », a-t-il ajouté. « Ça coule comme de la lave de la politique dans les rues. La sphère politique est devenue de plus en plus extrême, violente et vicieuse, et elle entraîne avec elle la société israélienne. Cela, nous devons arrêter. C’est notre défi. » Lapid a pris le pouvoir samedi, quelques jours après la dissolution officielle du gouvernement israélien et des semaines après que lui et son prédécesseur, Naftali Bennett, ont annoncé qu’ils ne pouvaient plus maintenir leur coalition . Dans cette annonce, Bennett a annoncé que Lapid, qui devait accéder au poste de Premier ministre l’année prochaine, deviendrait le Premier ministre par intérim alors que le pays attend son cinquième tour d’élections en un peu plus de trois ans .

« Juif, démocratique, libéral, fort, avancé et prospère »

Dans son discours, Lapid a déclaré que les Israéliens conviennent que leur pays doit être « juif, démocratique, libéral, fort, avancé et prospère ». Il a également déclaré que les problèmes urgents, notamment le danger présenté par l’Iran et le terrorisme en Israël, la « crise de l’éducation » du pays – l’année scolaire vient de se terminer par une grève perturbatrice des enseignants – et le coût élevé de la vie ne peuvent pas attendre que les troubles politiques du pays soient résolus.

« Apprenons à vivre ensemble »

Le chef du parti centriste israélien Yesh Atid, Lapid a également proposé une vision des relations du pays avec ses citoyens arabes et ses voisins palestiniens qui est différente de ses deux prédécesseurs de droite, Bennett et Benjamin Netanyahu. (Il a également remercié les Israéliens d’avoir soutenu une transition en douceur du pouvoir, un coup apparent à Netanyahu, qui a cherché à rester au pouvoir à travers de multiples élections et cherche maintenant à revenir malgré un procès pour corruption en cours.).« Nous croyons qu’Israël est un État juif. Son caractère est juif. Son identité est juive. Ses relations avec ses citoyens non juifs sont également juives. Le livre du Lévitique dit: « Mais l’étranger qui habite avec vous sera pour vous comme un né parmi vous, et vous l’aimerez comme vous-même », a déclaré Lapid. Il a ajouté : « Nous pensons que tant que les besoins de sécurité d’Israël sont satisfaits, Israël est un pays qui recherche la paix. Israël tend la main à tous les peuples du Moyen-Orient, y compris les Palestiniens, et dit : le moment est venu pour vous de reconnaître que nous ne bougerons jamais d’ici, apprenons à vivre ensemble.

Sa résidence à Jérusalem

Lapid a emménagé dans un appartement sur le terrain de la résidence du Premier ministre à Jérusalem samedi soir, selon une photo que l’épouse de Lapid, l’auteur Lihi Lapid, a publiée sur Instagram avec la légende « Un nouveau départ ». La résidence officielle est en cours de rénovation, il loge donc dans un appartement qui servait auparavant à loger les forces de sécurité, dans un agencement qui le place à proximité du siège symbolique du pouvoir mais pas précisément à l’intérieur .

Deux rencontres primordiales à venir et un nouveau sondage encourageant

Une rencontre prévue avec le Président Macron le 5 Juillet à Paris et la visite attendue du Président des Etats-Unis qu’il accueillera à Ben Gourion à sa descente d’avion, impulsent d’emblée un élan considérable. Il semble bien que Yaïr Lapid veuille mener tambour battant son passage au poste de Premier Ministre, d’autant qu’un sondage réalisé depuis sa prise de fonction peut lui donner un certain espoir. Répartis par bloc, les partis pro-Netanyahu ont obtenu un total de 59 sièges, contre 60 lors du scrutin précédent, tandis que le bloc arabe de gauche est passé de 46 sièges à 48. Les partis pro-coalition de centre-droit sont passés de 14 sièges à 13.

JForum – JTA- Arutz 7

1 COMMENTAIRE

  1. Cet article n’est pas clair; qui dit: « Netanyahu, qui a cherché à rester au pouvoir à travers de multiples élections et cherche maintenant à revenir malgré un procès pour corruption en cours.). » ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.