fbpx
Accueil Communauté Vidéo: Essaouira, des siècles de présence juive

Vidéo: Essaouira, des siècles de présence juive

634 vues
0

Vidéo: Essaouira-Mogador, le berceau des juifs marocains

Essaouira-Mogador, le berceau des juifs marocains…Un lieu riche d’une coexistence de plusieurs siècles entre juifs et musulmans. Retour sur les traces du passé avec Sasha Malka

Valérie Perez Journaliste

Voir sur notre site

Essaouira: A la découverte du patrimoine juif (A. Lefébure)

Anais Lefebure/HuffPost Maroc La synagogue Rabbi Haïm Pinto, dans le quartier du Mellah, Essaouira, le 30 août 2018.

Replongeant dans son histoire, Essaouira fait renaître son patrimoine juif (reportage) 

16h, dans le vieux cimetière juif d’Essaouira, face à mer. Sous la chaleur écrasante de cette fin du mois d’août, un jeune homme, kippa sur la tête et Torah dans les mains, psalmodie à voix haute en hébreu.

Devant lui, une vingtaine de pèlerins, hommes et femmes de tous âges, slalomment entre les vieilles pierres tombales blanches balayées par le vent pour atteindre le mausolée au centre du cimetière.

Pendant trois jours, Essaouira accueille la Hiloula de Rabbi Haïm Pinto, une célébration annuelle qui voit déferler près de 1000 pèlerins juifs du monde entier venus prier sur la tombe de ce rabbin emblématique de la ville, mort en 1845.

Mohcine, la cinquantaine, regarde la petite procession avec bienveillance, assis sur les marches fraîchement repeintes du cimetière.

C’est lui le gardien des lieux. “J’ai pris la suite de mon grand-père, qui a gardé le cimetière juif pendant de très longues années. Nous, les musulmans, avons notre cimetière à la sortie de la ville. On est plus nombreux, donc on a besoin d’un peu plus d’espace”, sourit-il.

Si aujourd’hui Essaouira ne compte en effet plus qu’une poignée de résidents juifs (ils seraient une petite soixantaine, dont une grande partie ne vit pas toute l’année dans la ville), il fut un temps pas si lointain où la communauté juive était majoritaire dans la cité des alizés, avant que la diaspora ne quitte petit à petit le pays dans la deuxième moitié du XXe siècle suite à la création d’Israël.

“Au XVIIIe et XIXe siècle, quand Essaouira était l’un des plus importants ports d’Afrique du Nord, la ville comptait entre 22.000 et 25.000 habitants, avec un pic de 16.000 juifs à une certaine époque, un phénomène unique dans un pays musulman puisque l’islam, qui a toujours garanti la protection des minorités juives et chrétiennes, ne tolère guère que celles-ci soient majoritaires”, nous raconte André Azoulay, conseiller du roi Mohammed VI et figure incontournable d’Essaouira, en déambulant dans les ruelles agitées de la médina.

https://www.jforum.fr/essaouira-a-la-decouverte-du-patrimoine-juif-a-lefebure.html

Par Anaïs Lefébure

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.