Un sous-marin israélien aurait traversé le canal de Suez pour transmettre un «  message  » clair à l’Iran

Le navire a fait surface et aurait ainsi parcouru les rives du golfe Persique, en démonstration de force, en pleine période de menaces après l’élimination d’un chef scientifique nucléaire Mohsen Fakhrizadeh ; dans un geste similaire, un sous-marin américain traverse le détroit d’Ormuz

Un sous-marin militaire israélien passe devant des cargos en mer Méditerranée, en Israël, le mardi 29 septembre 2020 (AP Photo / Ariel Schalit)

Illustration: un sous-marin militaire israélien passe devant des cargos en mer Méditerranée, en Israël, le 29 septembre 2020 (AP Photo / Ariel Schalit)

Un sous-marin israélien a franchi ouvertement le canal de Suez la semaine dernière, dans une démonstration de force contre l’Iran, a rapporté lundi soir la chaîne publique Kan.

Cette décision a été approuvée par l’Égypte, selon le rapport, qui citait des sources de renseignement arabes.

Le sous-marin aurait fait surface et aurait fait face au golfe Persique, qui se trouve de l’autre côté de l’Arabie saoudite. Les sources du renseignement ont déclaré que cette décision visait à «envoyer un message» à l’Iran.

Les Forces de défense israéliennes ont refusé de commenter, affirmant qu’elles ne répondaient pas aux «rapports de ce type».

Lundi, le chef d’état-major de Tsahal, Aviv Kohavi, a mis en garde l’Iran contre une attaque visant Israël, affirmant que l’Etat juif riposterait avec force contre toute agression.

Le chef d’état-major des FDI, Aviv Kohavi, s’exprime lors d’une cérémonie

«Récemment, nous avons entendu des menaces croissantes de la part de l’Iran contre l’État d’Israël. Si l’Iran et ses partenaires, membres de l’axe radical [Iran, Syrie, Hezbollah et groupes terroristes palestiniens], que ce soit dans le premier cercle d’États ou le second, mènent des actions contre Israël, ils découvriront que leur partenariat est très coûteux, » a déclaré Kohavi lors d’une cérémonie en l’honneur de soldats exemplaires.

«L’armée israélienne attaquera avec force toute personne qui prend part, de près ou de loin, à des activités contre l’État d’Israël ou des cibles israéliennes. Je le dis clairement et je décris la situation telle qu’elle est – la réplique et tous les plans ont été préparés et mis en pratique », a-t-il ajouté.

L’Iran a menacé d’attaquer Israël depuis la liquidation de son principal scientifique nucléaire, Mohsen Fakhrizadeh, fin novembre, lors d’un raid imputé à l’Etat juif.

Dans un mouvement étonnamment similaire à la traversée sous-marine israélienne rapportée sur le canal de Suez, un sous-marin nucléaire américain a traversé le détroit d’Ormuz lundi, dans une démonstration de force dirigée contre l’Iran, à l’occasion de la commémoration de l’élimination ciblée du général iranien Qasem Soleimani par un le drone américain qui s’est approché.

L’USS Georgia peut transporter 154 missiles de croisière Tomahawk et 66 soldats des forces spéciales, selon un communiqué de l’US Navy, qui ne révèle généralement pas la présence de ses submersibles dans le monde.

La déclaration était illustrée de photos montrant l’USS Georgia à la surface, escorté par les croiseurs USS Port Royal et USS Philippine Sea, dans le détroit stratégique que l’Iran menace régulièrement de bloquer.

 

La présence du Géorgia «démontre l’engagement des États-Unis envers les partenaires régionaux et la sécurité maritime avec un éventail complet de capacités pour rester prêt à se défendre contre toute menace à tout moment», a averti la marine.

Les responsables militaires américains craignent une attaque de Téhéran pour venger le puissant Soleimani, liquidé le 3 janvier 2020, lors d’une frappe de drone américain près de l’aéroport de Bagdad en Irak.

Le général du Corps des Marines américain Kenneth ‘Frank’ McKenzie, commandant du Commandement central américain, parle alors quyon aperçoit une photo d’Abu Bakr al-Baghdadi lors d’un point de presse le 30 octobre 2019, au Pentagone à Arlington, en Virginie. (Alex Wong / Getty Images / AFP)

Le chef des forces américaines au Moyen-Orient, le général Frank McKenzie, a déclaré dimanche aux journalistes que Washington était «prêt à réagir» si l’Iran les attaquait.

Cet anniversaire coïncidera avec une réduction de la force militaire américaine en Irak, et le Pentagone a intensifié les manifestations de force ces dernières semaines (survol de B-52) pour dissuader les opposants.

Deux bombardiers américains B-52, capables de transporter des armes nucléaires, ont survolé la région du Golfe le 10 décembre, et le porte-avions USS Nimitz a traversé les eaux du Golfe fin novembre.

Une salve de roquettes dimanche a visé l’ambassade américaine à Bagdad, causant des dégâts, mais aucune victime.

L’attaque était la troisième en date, contre les installations militaires et diplomatiques américaines depuis qu’une trêve d’octobre avec des factions irakiennes pro-iraniennes a mis fin à une série d’attaques d’un an contre des installations étrangères à travers l’Irak.

JForum + AFP et agences


Des sous-marins américain et israélien font surface dans le Golfe pour renforcer l’avertissement lancé à Téhéran

Dans un avertissement coordonné à l’Iran, le sous-marin lance-missiles de croisière USS Georgia a traversé le détroit d’Ormuz le lundi 21 décembre, rejoignant le sous-marin israélien qui aurait déjà atteint le Golfe après avoir traversé le canal de Suez.

L’arrivée de l’USS Georgia a été annoncée par l’US Navy, avec des images détaillées du sous-marin, qui peut transporter 154 missiles de croisière Tomahawk et 66 soldats des forces spéciales, et est escorté par les croiseurs USS Port Royal et USS Philippine Sea. Cette force «démontre l’engagement des États-Unis envers les partenaires régionaux et la sécurité maritime avec un éventail complet de capacités pour rester prêt à se défendre contre toute menace à tout moment», a averti la marine.

Dimanche, le général Kenneth McKenzie, chef du Commandement central américain (Centcom), a déclaré que Washington était «prêt à réagir» si l’Iran menait une attaque marquant un an depuis la liquidation du commandant iranien, le général Qassem Soleimani, par un drone américain, lors de l’ attaque de l’aéroport de Bagdad le 3 janvier 2020.

«Nous sommes prêts à nous défendre, ainsi que nos amis et partenaires de la région, et nous sommes prêts à réagir si nécessaire.»

Alors que l’armée israélienne a refusé de confirmer le trajet du sous-marin israélien, rapporté par la radio nationale à partir de «sources arabes», l’avertissement du chef d’état-major de Tsahal à l’Iran lundi a renforcé le message américain. Répondant aux appels à la vengeance de Téhéran pour l’élimination imputée à Israël du principal directeur du programme nucléaire iranien, Mohsen Fakhrizadeh il y a trois semaines, le général Kohavi a déclaré que l’État juif riposterait pour toute attaque iranienne. Lors de la cérémonie de remise des prix aux forces de Tsahal pour leur réalisation opérationnelle, le général a déclaré: «Si l’Iran et ses partenaires, membres de l’axe radical, soit directement soit par procuration, agissent contre l’État d’Israël, ils se retrouveront dans une situation qui leur coûtera très cher. »

Précisant l’avertissement, Kohavi a déclaré : «Tsahal frappera tous ceux qui sont impliqués dans des activités contre l’État d’Israël ou contre des cibles israéliennes, que ce soit en partie ou en totalité, de près ou de loin. Je le dis simplement, clairement et avec un engagement total: nos mesures de rétorsion ont été préparées et répétées. Je conseille à nos ennemis de ne pas nous tester », a-t-il déclaré.

Le sous-marin israélien a franchi le canal de Suez il y a une semaine, ouvertement avec l’approbation égyptienne, selon des sources de renseignements arabes. Il a fait surface à son arrivée dans les eaux du Golfe où il a rejoint la flottille américaine de sous-marins et de croiseurs d’escorte.

US, Israeli submarines surface in Gulf to reinforce warning to Tehran

3 Commentaires

  1. Le très impuissant général SOULEIMANI car il s’est fait tirer comme un lapin le 3 janvier 2020 se croyant intouchable, bravo EEUU bravo TSAAL pour le père de la bombe iranienne, « ojo por ojo diente por diente » c’est la loi du talion!!sabrons le champagne pour ces deux cadeaux faits à l’enfer, deux fils de l’auto proclamé prophète ont reçu un point final à leur vie terroriste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.