Le rabbin qui parcourut les couvents à la recherche d’enfants juifs

Voici le combat du Rabbin Dr Yits’hak Herzog décédé il y a près de 63 ans. Il fut le Grand-Rabbin de l’Etat d’Israël, qui a œuvré durant une période dramatique de notre histoire, entre la Shoah et notre renaissance. Il a sauvé plus de 500 enfants après la Shoah et les a ramenés vers leur peuple. Par la journaliste Sivan Rahav Méir

Un rabbin dans le couvent. Dans son dernier livre, l’écrivain et Rabbin ‘Hayim Sabato nous conte une des histoires particulières qui est liée à cette personnalité dans laquelle il est question d’éducation et d’identité, dès la naissance:

« Après la Shoah, on a appris que plus de 3000 enfants juifs étaient cachés dans des couvents et ne savaient pas du tout qu’ils étaient juifs. Une muraille de silence entourait les couvents. Le Rabbin Herzog se rendit chez le Pape au Vatican. ‘Chacun des enfants en question représente pour nous mille enfants’ supplia en larmes le Rabbin.

« Il alla personnellement de couvent en couvent. ‘Il n’y a ici aucun enfant juif!’ lui déclara catégoriquement le dirigeant d’un couvent, le visage sévère. Le Rabbin demanda à pouvoir s’en assurer de ses propres yeux. Une none du couvent lui amena des rangées d’écoliers, filles et garçons, habillés de leur tablier gris.

Chema Israël…au couvent

Le Rabbin s’adressa à leur cœur. ‘Qui est juif ici?’, demanda-t-il. Les enfants se tenaient impassibles devant lui, sans transpirer ni manifester le moindre signe perceptible sur leur visage. Silence total, impénétrable. Ceux qui accompagnaient le Rabbin étaient désespérés et se préparaient déjà à se rendre au couvent suivant sur la liste qu’ils détenaient. Qu’allait-il se passer?

« Alors, juste avant de sortir, le Rabbin Herzog se tourna soudain vers les enfants et déclara en élevant la voix, de toutes ses forces: ‘Écoute Israël, l’Eternel est notre D., l’Eternel est Un’. La main droite de sept petits enfants s’éleva spontanément pour couvrir leurs yeux. ‘Ce sont des Juifs!’, s’écria avec émotion le Rabbin Herzog. ‘C’est ce que leur a appris dès le berceau leur mère en les endormant durant les jours qui ont précédé les ténèbres.’”

 

L’ Affaire Finaly

Dans le cadre du rapprochement judéo-chrétien en France éclate l’affaire Finaly. Le point de départ de toute l’histoire commence en 1938. Fritz Finaly, médecin juif autrichien et sa femme Annie, menacés par l’Anschluss, se réfugient en France à La Tronche, près de Grenoble. Ils ont deux enfants Robert (1941) et Gérald (1942).

Début 1944, envisageant le pire, Fritz et Annie Finaly confient leurs deux enfants, alors âgés de deux et trois ans, à une amie, qui les place dans une crèche grenobloise, dirigée par Antoinette Brun, résistante et fervente catholique. Antoinette Brun cachait déjà d’autres enfants juifs dans sa crèche et dans des familles. En février 1944, les deux époux Finaly sont arrêtés par la Gestapo et déportés, le 7 mars, de Drancy vers Auschwitz avec le convoi n° 69. Ils ne reviendront pas.

A la fin de la guerre, en 1945, la sœur de Fritz Finaly, Margaret Fischel écrit de Nouvelle Zélande à Antoinette Brun, lui faisant part de sa reconnaissance pour son geste et annonçant son désir de récupérer ses deux neveux. Antoinette Brun refuse de rendre les enfants mais assure : « Vos neveux sont juifs, c’est-à-dire qu’ils sont restés dans leur religion » De conseils de familles, en manœuvres dilatoires, tout est fait pour contrer le désir de la famille naturelle des deux enfants. Jusqu’au jour où Mademoiselle Brun avoue avoir fait convertir les enfants au catholicisme en 1948 par l’abbé Pichat à l’église de Vif (Isère).et refuser de les rendre pour que ces enfants soient éduqués en chrétiens.

Margaret Fischel et sa sœur qui vit en Israël, vont alors porter l’affaire en justice, la procédure d’appel en appel durera plusieurs années, mais le 29 janvier 1953 le jugement rend les enfants à leur famille et décide de l’arrestation d’Antoinette Brun pour séquestration d’enfants. Elle est écrouée à la prison de Grenoble jusqu’au 12 mars.         lire la suite www.jforum.fr

13 Commentaires

  1. Asher Cohen je préfére ce ton et on peut en débattre sans nous humilier les une les autres .
    J’ai appris l’histoire de France comme vous et je suis d’accord sur presque tout ce que vous écrivez .
    Je suis né en 1943 à Tunis , je n’ai été que jusqu’au brevet élémentaire…..j’avais 6 ans quand mon pére est mort .
    Tout ce que j’ai appris je l’ai appris en dehors de l’école .
    Je suis arrivé à l’âge de 18 ans en France où j’avais trouvé un job d’éducateur à l’OSE que vous connaissez peut être ……l’OSE qui a sauvé beaucoup d’enfants juifs pendant la guerre .
    J’ai fui la Tunisie aprés les événements de Bizerte où les juifs commençaient à être  » persécutés  » administrativement……il n’y avait plus aucun avenir pour les Juifs .
    Et c’est là où je suis en désaccord avec vous quand vous tapez sans cesse sur la France .
    Pourquoi ?
    Parceque c’est moi qui ai demandé un visa au consulat de France , qui ai fait la queue depuis 5 heures du matin à l’avenue de Paris pour obtenir ce sésame dont rêvait la majorité des Juifs .
    Donc je suis reconnaissant envers ce pays et je le serai jusqu’à ma mort .
    Quant aux chrétiens…. nous avons étudié la même histoire et j’approuve Zemmour quand il les défend aujourd’hui .
    Pourquoi ?
    Parceque nous avons le même ennemi aujourd’hui et nous sommes dans la même galère .
    Je sais qu’il y a encore des antisémites parmi eux….mais où n’y en a t il pas ?
    Il faut être réaliste et pragmatique .
    Ceci dit mon cher Asher je n’ai aucun doute que vous êtes un bon juif mais parfois vous emballez…restez cool .
    Ce qui ne m’empêche pas de vous serrez la main et de vous dire  » soyons ami , Cinna c’est moi qui t’en convie  » .

  2. Asher Cohen

    La vérité ne me dérange pas bien au contraire .
    Vous êtes un falsificateur de l’histoire .
    Israël devrait demander votre avis avant chaque décision .
    Avez vous la liste des juifs que le cardinal Gerlier a sauvé pour les convertir ?
    Vous êtes quelqu’un de dangereux qui cherche à diviser les juifs en distribuant les bons et les mauvais points tout en cherchant à rabaisser et à humilier ceux qui ne trouvent pas grace à vos yeux .
    L’humilité et la modestie n’appartiennent qu’aux grands de ce monde .

    • Chez les Juifs, la Justice c’est reconnaître ce qui existe, la Réalité, et donner à chacun ce qu’il mérite. Il y a une habitude en francaouie à incarcérer les Juifs arbitrairement, comme dans les cas Mendès France, Jean Zay, Léon Blum, Georges Mandel, et même en assassiner gratuitement. C’est manifestement une tradition francaouie bien ancrée, comme le montre par exemple l’acharnement à faire incarcérer le Juif Balkany, et j’en passe. J’ai bien sûr moi-même vécu cet acharnement de l’appareil d’État francaoui contre les youpins.

      A l’inverse, en francaouie, les cathos-fachos peuvent commettre les pires crimes sur les youpins en toute impunité, et même s’en sortir avec tous les honneurs, comme l’ont montré les Papon, Mitterrand, Bousquet, Touvier, legay, etc..et manifestement Gerlier.

      Le cardinal Gerlier a représenté l’église devant le conseil de justice politique, institué par Pétain le 16 octobre 1941, conseil qui a condamné le Juif Léon Blum à la prison à vie, sans même l’entendre. Vive la justice francaouie! Au moins jusqu’à l’été 1942, Gerlier a approuvé la politique antijuive criminelle de pétain, puis a caché des enfants Juifs dans le but évident de les convertir, comme l’a montré l’affaire Finaly, et en prime il a même réussi à obtenir le titre de juste parmi les nations. C’est du grand art!

      Je n’ai pas la liste, probablement très longue, des enfants Juifs cachés qui ont été convertis par force au christianisme. Elle est entre les mains de l’église qui ne permet pas de la consulter.

      En second lieu, je n’ai pas consulté le dossier israélien qui a conduit à décerner le titre de juste au cardinal Gerlier. Je pense qu’il s’est agi d’une décision politique qui couvre les Juifs de ridicule. Comment pourrait-t-on qualifier de juste un cardinal qui siège dans le conseil de justice politique qui condamne arbitrairement Léon Blum, approuve durant au moins 2 ans la politique antijuive criminelle de Pétain, et cherche à faire convertir de force les enfants Juifs cachés?

      A vous lire, il faudrait aussi décerner le titre de juste parmi les nations à Pétain, puisque Zemmour prétend qu’il aurait sauvé les Juifs de France?

      Sachez qu’en 1962, arrivant d’Algérie, n’était enfant manipulé par l’histoire mensongère. Si j’avais su ce qu’il s’était passé en francaouie durant la période vichyste et à la Libération, j’aurais immédiatement fui ce pays. Désolé de vous décevoir.

  3. Asher Cohen cessez votre ton professoral vous me tapez sur le système .
    Je vous rappelle quand même que le cardinal Gerlier a été reconnu Juste parmi les nations par l’Etat d’Israël .
    Je ne pense pas qu’Israël se  » vautre dans l’histoire mensongére  » .
    Un peu de modestie vous ferez du bien  » Monsieur je sais tout  » et que tous les autres sont des ignares .

    • Merci pour votre attention à mon post. Gerlier a été ‘reconnu’ juste parmi les nations parce qu’après 1942 il aurait caché des enfants Juifs qu’il cherchait en Réalité à convertir. Je pense que cette décision d’Israël qui a fait abstraction manifeste de son antijudaïsme et sa grande hypocrisie, pendant et après la guerre, comme l’a montré l’affaire Finaly, fut une décision politique. Mon jugement sur Gerlier se fonde sur des faits précis et parfaitement objectifs. Désolé que baser sa pensée sur la Réalité vous dérange à ce point.

    • Le cardinal Gerlier a siégé, en tant que primat des gaules (archevêque de Lyon depuis 1937), dans le Conseil de justice politique que Pétain avait crée le 16 octobre 1941, et qui en décembre 1941 a condamné le Juif Léon Blum à la réclusion à perpétuité au fort du Portalet, et ce sans même l’entendre. Face aux persécutions et assassinats de Juifs en francaouie, il est resté indifférent au moins jusqu’à la rafle du Vel’d’hiv de l’été 1942. Dans l’affaire Finaly, il s’est montré extrêmement antiJuif, refusant de faire restituer les 2 enfants, avec la classique hypocrisie des cathos-fachos. Ne vous vautrez-pas dans l’histoire mensongère à la mode francaouie.

      Par contre, Jacob Kaplan s’est démené toute sa vie face à l’antisémitisme.

  4. Madame, vous avez raison, Jésus était juif et n’a pas renié sa religion. La veille de sa mise à mort par les Romains, il a célébré le Séder, c’est-à-dire la Pâque juive, dénommée par l’Eglise plus tard, la Cène.

    • Avec un pseudonyme ashkénaze vous pouvez vous permettre d’encenser le christianisme sur un site Juif. Il fut un temps dans l’Espagne Médiévale où l’on imposait aux Juifs Séfarades d’entendre des sermons cathos merdeux, le samedi matin dans les synagogues, alors nous sommes habitués au évangélisateurs qui s’invitent chez les Juifs.
      Votre jésus chisto n’est qu’un personnage mythique jusqu’à preuve de son existence historique. Il ne savait même pas lire en Hébreu Biblique, ignorait tout de la Loi Orale, ne connaissait pas le canon Juif de la Bible puisque l’église a adopté comme texte biblique la Septante en grec, puis la vulgate en latin. Comment pourrait-on se prétendre Juif tout en étant parfaitement ignorant de tout le Judaïsme?

      Les Juifs ne sont pas intéressés par l’hypocrisie catholique, la pédophilie, et tous les crimes de l’église qui a caché des criminels comme par exemple Paul Touvier, et j’en passe. Les cathos ne font pas partie de notre environnement.

  5. je suis d’accord avec celui qui dit que les cathos sont « merdeux » a tout à fait raisn. J’ai été élevée par eux et devenue adulte j’ai abandonné une fois pour toutes et sans regrets cette religion quii ne prône que les punitions, la dénonciation et l’antisémitisme sous forme hypocrite
    etc. Ce n’est pas le Jesus dont on parle qui a créé cette « religion ».

  6. Merci pour cet article qui confirme l’insatiable recherche de pouvoir sur les Juifs, par les cathos merdeux, souvent pédophiles, vénérant l’hypocrisie, et pétris de pathologie mentale.

  7. Antoinette Brun était une « résistante ». Contre qui résistait-elle ? Contre les nazis ou contre les Juifs ? Avec ce genre « d’amis » que reste-t’il de mal que peuvent faire nos ennemis ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.