MEHDI LE FORCENÉ DU HAVRE EST SORTI ENVELOPPÉ DANS UN DRAPEAU DU HAMAS (ou de l’Arabie Saoudite?)

Les médias français n’ont pas eu la curiosité d’identifier le drapeau du preneur d’otages.
Sans doute assimiler le mouvement terroriste palestinien Hamas à une racaille preneur d’otages français serait mal vu par les téléspectateurs. Certains, en forçant le trait, pourraient déceler un sabre sur le côté droit, ce qui en ferait le drapeau de l’Arabie Saoudite. Quoique riche en pétrole, que viendrait-elle faire dans cette galère?

Le Havre : Un homme retient plusieurs personnes en otage, le RAID (de l’unité de Bièvres -Essonne-) est sur place.

Sur 6 otages préalables, 2 ont été relâchés, 1 troisième se serait échappé… 

En outre, l’homme est connu des services de renseignement locaux pour sa radicalisation.

Le preneur d’otage affiche deux revendications, qu’il a fait passer directement aux médias : « libérer les enfants palestiniens injustement emprisonnés en Israël » et l’accès des Palestiniens de moins de 40 ans à l’esplanade de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem.

Profil « instable », « antécédents psychiatriques », estampillé « bipolaire »,  a commis des agressions sexuelles, des faits de délinquance « de droit commun »,  extorsions, violences, séquestrations, avec port d’armes, -première prise d’otages en 2013, dans un CIC de l’avenue des Gobelins, Paris XIIIème-, pas de profil de « braqueur » affirmé, d’autant qu’il n’y a plus d’argent dans les banques… 

Fin de la prise d’otages au Havre après la reddition du suspect

Le forcené, qui disposait d’une arme de poing, a libéré les six personnes retenues dans une agence bancaire au fil de la soirée.

Le Raid est arrivé sur place à 19 heures.
Le Raid est arrivé sur place à 19 heures. Francis Pellier / MINISTERE DE L’INTERIEUR / AFP

Un individu armé a pris en otages jeudi 6 août en fin d’après-midi plusieurs personnes dans une agence bancaire du centre-ville du Havre. Selon nos informations, six personnes ont été prises en otage dans les locaux d’une agence de la Bred à 16h30. Une première personne a été libérée à 17h35 puis une seconde à 18h50. Les quatre autres otages ont été libérés dans la soirée. L’homme disposait d’une arme de poing mais n’a pas tiré. Peu avant 23 heures, le suspect s’est rendu aux forces de l’ordre et a été interpellé. Il a immédiatement été isolé dans un local de police afin d’être interrogé. «Aucun blessé» n’est à déplorer, a précisé l’officier de communication de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de 76 à l’AFP.

23h07. L’ancien Premier ministre et actuel maire du Havre Édouard Philippe a réagi sur Twitter : « Félicitations et remerciements appuyés aux services de l’Etat, à la police nationale et aux policiers du RAID qui, encore une fois, ont fait un remarquable travail au service de nos concitoyens. Tellement fier et reconnaissant. »

 

 22h53 Fin de la prise d’otage. La dernière personne a été libérée, le mis en cause a été interpellé. Il n’y a aucun blessé à déplorer.

22h19. Un cinquième otage a été libéré. Une dernière personne est toujours retenue par le mis en cause, dans la banque.

21h22 : « Dégagez la place, sinon je fais tout sauter »
Aux premiers équipages de police arrivés sur les lieux, le forcené, âgé de 34 ans, a clairement exprimé : « Dégagez la place, sinon je fais tout sauter. » Selon des sources policières, l’homme est connu des services psychiatriques et a déjà purgé des peines de prison. Plus d’informations, ici.

21h07. Un nouvel otage vient d’être libéré. Deux personnes sont toujours retenues dans la banque.

21h04. Medhi D. a réclamé un scooter de type TMax (le même que celui de Mohamed Merah) pour sa fuite. En outre, il serait l’homme qui avait pris en otages plusieurs personnes dans une banque CIC en octobre 2013, dans le quartier des Gobelins à Paris (XIIIe). Ce jour-là, le mis en cause avait pris quatre personnes en otage qui avaient été libérées les unes après les autres, sans être blessées. L’homme avait alors comme revendication, un logement social pour lui et son fils.

Images du 18 octobre 2013, du même récidiviste qui avait fini par libérer la 4ème otage, en réclamant un logement social pour lui et son fils. 

20h35. Les policiers cherchent à déterminer si le sac détenu par le preneur d’otages, Medhi D., contient des explosifs indique une source policière.

Dans le cadre de la mise en place du schéma national d’intervention, les effectifs de police secours sont arrivés les premiers sur place avec l’appui des Brigades anti criminalité (BAC) afin de cerner -«geler» dans le jargon police – les lieux de la prise d’otages. Les unités spécialisées de la Brigade recherche et d’intervention (BRI, antigang) ont à leur tour été dépêchées dans le centre-ville du Havre. Enfin, les policiers d’élite du Raid, basés à Bièvres (Essonne), sont venus comme «force ultime», avec notamment des négociateurs qui ont tenté d’obtenir la reddition du forcené. Au total, plusieurs dizaines de policiers, parmi lesquels figurent des tireurs d’élite, ont été mobilisés.

Troubles psychiatriques

Le preneur d’otage avait deux revendications qu’il aurait directement fait passer aux médias, selon RTL«libérer les enfants palestiniens injustement emprisonnés en Israël» et que les Palestiniens de moins de 40 ans puissent accéder à l’esplanade de la mosquée al-Aqsa à Jérusalem. Ses motivations demeurent toutefois floues et confuses.

L’auteur, âgé de 34 ans, cherchait apparemment à faire parler de lui en demandant aux négociateurs un accès aux chaînes d’information et aux réseaux sociaux. Il exigeait également qu’on lui fournisse un puissant scooter, de type TMAX, le même modèle que celui utilisé par Mohammed Merah lors de la tuerie de Montauban en 2012.

L’homme est connu pour des faits de droit commun notamment port d’armes prohibées et séquestration, selon nos informations. Il est également connu des services de renseignement pour être faiblement radicalisé. L’individu souffrirait également de graves troubles psychiatriques de type bipolarité.

L’agence bancaire se situe à proximité du commissariat de police de la ville. Toutes les forces de police de la ville sont mobilisées. Un périmètre de sécurité a été établi entre l’hôtel de ville et la sous-préfecture.

Illustration. (©PHOTOPQR/L’EST REPUBLICAIN/Maxppp)

Une prise d’otages est en cours ce jeudi après-midi au Havre (Seine-Maritimes). Les policiers du RAID sont sur place. Un large périmètre de sécurité a été mis en place.

Illustration. (ManuelEsteban/Shutterstock)

Une prise d’otages est en cours ce jeudi après-midi au Havre (Seine-Maritimes). Les policiers du RAID sont attendus sur place. Un large périmètre de sécurité a été mis en place.

 

 

SUIVEZ NOTRE DIRECT. Notre article est mis à jour au fur et à mesure de l’évolution de la situation. Recevez nos alertes en direct avec l’appli Actu17 pour smartphone.

18h56. La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) indique que l’auteur est « seul » et qu’il est retranché « depuis 16h45 ».

18h48. Le preneur d’otages serait muni d’une arme de poing. Il revendiquerait un droit d’accès des Palestiniens sur l’esplanade de la mosquée al Asqa à Jérusalem selon RTL. Aucun blessé n’est à déplorer pour l’heure.

18h38. La police indique que cinq otages sont toujours retenus dans la banque alors que deux ont été libérés à deux moments différents.

 

 

18h15. Un homme retient plusieurs personnes en otage dans la banque BRED située au 96 boulevard de Strasbourg, au Havre, non loin du commissariat. Selon le site actu.fr, il y a six otages.

L’agresseur qui est armé a fait irruption dans l’établissement vers 17 heures. Ce dernier à plusieurs revendications qui n’ont pas été communiquées à ce stade précise France Bleu.

8 Commentaires

  1. La dégringolade française illustrée par Macron. Il est au chevet (comme il dit de façon toujours aussi inappropriée ) d’un pays fantoche le Liban, créé de toute pièce par cette même France spécialiste des plantage à répétition depuis plus d’1 siècle. Et ce n’est pas fini, avec son nouveau ‘grand timonier ‘ la France dégringole aujourd’hui à grande vitesse !!!!

  2. France 2 a 13h:
    « On ne connaît pas l identité du preneur d otage »…
    « On ne connaît pas ses motivations »…
    « Le preneur d otage était revêtu du drapeau d Arabie Saoudite »…

    Conclusions :
    Au pays du Mensonge ce merdia et ses presentateurs perroquets sont à la botte des Cons d Orsay, il pratique la désinformation et le mensonge les plus flagrants. Les téléspectateurs sont bernés, trompés et sont littéralement pris pour des cruches.
    Belle leçon de soumission a la doxa Islamogauchiste, et preuve flagrante, incontestable de desinformation et du mensonge systematique pratiqué par cette Ratdio de débiles.
    Aux chiottes…!

  3. Direct HP les amis. Il était sous l’emprise du cannabis. donc il n’a pas pu discerner …
    Hélas nous connaissons les commentaires qui suivront.
    ROSA

  4. merde alors!

    y en a que pour lesPalestiriens !!

    et les syriens ? les tchetchenes? les Roms? les Gazaouis ? les gitans ?? les Zarabes ?

    et les Jouèffes ??

    le jour on on lira que le dechet a pris deux balles explosives dans la tête, je recommencerais a espérer

  5. Hla AKBAR..!!!
    On est pas dans la merde !
    Vla ti pas que les Palos viennent foutre leur merde jusqu ici…!!
    Merci moossieur Micron ! Encore des « incivilités.. qu il va falloir excuser …93 oblige..
    Pas d amalgame…pas de stigmatisation…ça n a rien à voir avec l Islam….c est juste un déséquilibré…de plus…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.