La France prépare un plan de paix superflu

20
2124

Macron : béquille ou cautère sur une jambe de bois? 

 

La France prépare un plan de paix superflu

 

Par Manfred Gerstenfeld

Israël est accoutumé à recevoir des conseils de la part de pays qui ne sont pas capables de résoudre leurs propres problèmes graves. La France, en particulier, excelle en ce domaine. Son gouvernement a annoncé qu’il pourrait présenter un plan de paix pour résoudre le conflit palestino-israélien, et tout particulièrement si le Président Trump ne le fait pas[1].

Pour ses Juifs, ce siècle en France s’est caractérisé par l’antisémitisme. C’est un facteur majeur expliquant l’émigration, au cours des dix dernières années, de dizaines de milliers de Juifs de ce pays. Au cours des derniers mois, on a assisté à une série d’attaques antisémites, notamment, dans les universités françaises. Le Premier Ministre Edouard Philippe a annoncé un nouveau plan visant à combattre le racisme et l’antisémitisme pour les années en cours et à venir. Une composante de ce plan repose sur le renforcement judiciaire de l’obligation de supprimer les contenus illicites sur les réseaux sociaux[2].

Ce plan ne comprend, cependant, pas la nomination tardive d’un Commissaire national à l’Antisémitisme – comme c’est le cas en Allemagne – qui aurait mission de révéler continuellement au grand jour et d’enquêter sur le large éventail d’expressions de haine envers les Juifs.

Le gouvernement français peut ne pas vouloir se rappeler le rôle premier de ce pays dans l’éclatement de l’antisémitisme en Europe occidentale depuis les années 2000, au moment de la Seconde Intifada. Il y avait alors eu 450 attaques antisémites en France, en moins d’un an et demi[3]. A cette époque, le gouvernement socialiste du pays, sous l’égide du Premier Ministre Lionel Jospin, a tout fait pour tenter de cacher ce qui se passait.

Les commissariats de police enregistraient souvent les attaques antisémites comme de simples actes de délinquance. Le Ministère de l’Intérieur a tenté de réprimer l’information sur le caractère antisémite des informations, dans le but de maintenir une “paix sociale” inexistante entre les communautés. Cela se traduisait par le fait de ne jamais mentionner que les Musulmans étaient les principaux auteurs de ces crimes de haine antisémites.

On a même accusé les Juifs en France de la réaction d’Israël face à l’insurrection palestinienne. Plusieurs organes de presse française ont montré une lâche complaisance envers les réactions des Musulmans locaux contre les Juifs de France. Et ainsi a procédé le Ministre français des Affaires étrangères Hubert Védrine. Il déclarait alors : “On ne doit pas nécessairement être choqué que de jeunes Français d’origine immigrée aient de la compassion pour les Palestiniens et soient très énervés à cause de ce qui se passe[4]“. Cette déclaration retentissait comme une justification des attaques antisémites.

L’universitaire français Shmuel Trigano a écrit : “Les citoyens juifs ne pouvaient pas comprendre que des actes violents soient commis contre eux au nom des évolutions en cours à plus de quatre mille kilomètres de là… Ils considéraient, par conséquent, comme scandaleux que la société et le gouvernement français ne les condmanent pas immédiatement[5]“.

Le Président Jacques Chirac, de centre-droit avait persisté aussi longtemps que possible à nier le caractère antisémite de ce qui se passait. Le Rabbin Marvin Hier, Doyen du Centre Simon Wiesenthal (SWC), m’avait fait remarquer, lors d’une interview, que ses collègues et lui avaient rencontré le Président en 2003. Chirac leur avzit alors déclaré droit dans les yeux qu’il n’y avait aucun antisémitisme en France, mais plutôt que de jeunes délinqaunts attaquaient des Juifs.

Peu de temps après que la délégation ait quitté la réunion avec Chirac, deux représentants du SWC se sont faits insulter dans la rue par plusieurs individus leur criant : “Dégagez de France, vous les Juifs!”. Le Rabbin Hier disait que cela constituait une “réponse éloquente aux vaines prétentions de Chirac disant qu’il n’y avait aucun antisémitisme en France[6]. En définitive, cependant, même Chirac a bien dû reconnaître qu’un antisémitisme conséquent existe bien dans son pays.

Les gouvernements français successifs ne sont pas parvenus à développer des  mesures visant à réduire l’antisémitisme. La situation a continué à empirer. En 2003, un voisin musulman a assassiné le Disk-Jockey Sébastien Selam par une attaque au couteau. Cela prendra plus de quinze ans, jusqu’en 2018, jusqu’à ce que le Président Emmanuel Macron reconnaisse finalement ce meurtre comme de nature antisémite[7]. Depuis Selam, onze autres Juifs ont été tués par des Musulmans en France. Cela vaut pour la majorité de tous les meurtres de Juifs pour raisons idéologiques, au cours de ce siècle en Europe.

Pour le gouvernement français, les problèmes économiques du pays sont bien plus importants que les questions d’antisémitisme. Mais tous deux semblent tout autant insolubles. La croissance économique au cours des cinq dernières années est restée faible, à environ 1% par an. La dette du gouvernement est élevée à près de 100% du PIB (Produit Intérieur Brut). Le taux de chômage en France est en moyenne à 9, 27% entre 1996 et 2018 et il est actuellement proche de cette configuration statistique[8].

La popularité du Président Macron, à la fin octobre de cette année, a chuté à 21%, comparé à ses 39% en juillet[9]. Dans une telle réalité déplaisante, il est en quête de projets extérieurs à la France qui puisse détourner l’attention de ses problèmes intérieurs dans le pays.

Un éventuel plan de paix au Moyen-Orient correspond en partie à cet agenda. Le prédécesseur de Macron, le Président socialiste François Hollande, avait ainsi convoqué une opportune conférence pour la Paix au Moyen-Orient en juin 2016, afin de détourner l’attention de sa médiocre prestation à son poste et de son statut intérieur en berne[10]. Il n’a, d’ailleurs, même pas cherché à se présenter à sa propre réélection, comme c’est de coutume, après un premier mandat présidentiel. Son parti socialiste, qui détenait la majorité au précédent parlement, a été décimé au cours des élections de 2017.

Un plan de paix français ne peut apporter aucune contribution à la résolution du conflit palestino-israélien. Les multiples condamnations françaises et votes contre Israël dans tous les forums internationaux, au cours des cinquante dernières années font que ce pays reste totalement indigne de confiance aux yeux des Israéliens. Tout ce que la France peut faire c’est tenter de préserver son image en tant que facteur perturbateur pour le conflit palestino-israélien[11].”

Publié à l’origine par JNS

 

Par Manfred Gerstenfeld

 

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

—————————

[1] www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Foreign-Ministry-rep-If-Trump-delays-Macron-to-present-peace-plan-570114

[2] www.lemonde.fr/societe/article/2018/03/19/le-premier-ministre-devoile-son-nouveau-plan-de-lutte-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme_5273002_3224.html

[3] www.jcpa.org/jl/vp479.htmV

[4] http://jcpa.org/article/french-anti-semitism-a-barometer-for-gauging-societys-perverseness/

[5] Ibid.

[6] American Jewry’s Challenge  – Conversations Confronting the 21st Century, Manfred Gerstenfeld (Rowman & Littlefield, Oxford, UK, 2005) pg. 188, An interview with Marvin Hier, October 7, 2003

[7] www.tribunejuive.info/antisemitisme/emmanuel-macron-reconnait-le-caractere-antisemite-du-meurtre-de-sebastien-selam

[8] https://tradingeconomics.com/france/unemployment-rate

[9] https://www.liberation.fr/france/2018/11/01/popularite-macron-chute-philippe-resiste_1689176

[10] www.timesofisrael.com/france-urges-israel-palestinians-to-make-courageous-step-toward-peace/

[11] David Pryce-Jones: Betrayal: France, the Arabs and the Jews (NY, Encounter Books, 2006)

20 COMMENTS

  1. Oui, la France va mal, va très très mal : on ne voit pas comment le roitelet mac-mac va s’y prendre, alors qu’il n’est même pas en mesure d’assurer la paix en France vu qu’il l’a bradée aux pays arabes et le peuple français voit enfin clair dans son jeu, mais bouge-t-il pour autant ? Pourquoi tant de passivité en France ? Mac-mac ne peut qu’attiser la haine des dits-palestiniens envers Israël c’est clair puisqu’il soutient le terroriste mahmoud abbas et ses acolytes : fatah, hamas, (même s’ils semblent en opposition) etc… tous “bonnet blanc et blanc bonnet” : qui se ressemble s’assemble ! Idem UE ONU…… Merci de nous avoir fait la rétrospective des différents comportements des présidents qui se sont succédé en France, ce qui a eu pour cause la montée de l’antisémitisme, ou plutôt de l’anti-juif, via anti-Israël!!! Am Israël Haï !!!

  2. Le roitelet mac-mac est incapable de diriger la France, en réalité il est en train de brader la France aux pays arabes, on ne voit pas de quoi il se mêle en Israël, sinon de fomenter des coups bas contre Israël avec le Mahmoud Abbas et ses acolytes terroristes : qui se ressemble s’assemble. Idem UE, ONU, etc….

  3. Laissons le aller au bout de sa logique, de l’obcession française d’exister encore sur la scène internationale !
    Ce ne sera qu’un échec de plus au palmarès, déjà éloquent, du Quai d’Orsay.
    Et une bien inutile tentative pour masquer ce qui commence à ressembler à un échec à ses illusions en douce France..

  4. Un proverbe hébraïque dit : ” Qui est sage ? celui qui anticipe l’avenir “. En référence à toute la liste des méfaits effectués par la France pour nuire à Israël cités dand l’article , le Gardien d’Israël envoie la punition correspondante : une invasion de sémites arrogants et fanatiques qui disloquent les banlieux ,attaquent les forces de l’ordre , assassinent et lentement détruisent l’espace de la République .

  5. MACRON excelle dans les actions qui n’ont aucune chance d’aboutir !!
    Je le verrais bien travailler dans un EHPAD , il est émouvant au bras du pépé !!!

  6. Imaginer que Jupiter au plus bas dans les sondages ,plus intéressé a flatté son ego , ( d’où la création d’un nouveau néologisme dans de nombreux forums ,de “macronite aiguë” ou extension sans limite du crane qui gonfle démesurément, sous l’effet de l’orgueil et de la prétention…. de croire qu’on a tout compris et que les autres sont des demeurés…; retraités , étudiants , petits gens…) que de prendre en charge les problèmes de la société française , serait capable de proposer un plan de paix , est une hérésie , qui serait comique , si on ne voyait pas que la France est en train de sombrer sous la “boulimie” de son gouvernement capable que d’une chose, créer chaque jours de nouvelles taxes et impôts….

  7. Macron fait des expériences, il veut savoir jusqu’à quel niveau il devra baisser son pantalon et sa culotte pour obtenir 3 années de relative tranquillité avec ses arabes.

  8. C’est sûr qu’Israël va prendre en compte le plan de”paix” français.
    Quand on voit comment ce pays vote à l’ONU à l’EU et à l’UNESCO
    On peut écouter attentivement Macron.
    ROSA

  9. Cette photo me fait penser à la fameuse phrase de Chateaubriand dans le ” Souper ” :

    ” Le vice appuyé sur le bras du crime ” .

    Naturellement je ne les compare ni à Talleyrand ni à Fouché .

  10. La photo macronisée au dessous du titre, lors de la visite du président de Rien, post reconnaissance par D. Trump de Yeroushalaïm comme Capitale, montre des Français graves, sérieux, sans doute écoutant une fanfare du Souvenir, pour des héros de France, poilus, ou resistants, morts par/pour la France…
    Et un Babas hilare et rigolard, se voyant fêté à son retour, vainqueur de… De quoi, d’ailleurs ? Président d’un peuple de rien, comme Dieu Lui-même S’est plu à le dire, dans les “remontrances” de la Torah…

  11. Macron ferait mieux de présenter
    Un plan de paix pour les banlieues l’imbécilité et l’égo de ce minable
    Sont sans limites

  12. C est allucinant la pedenderie la pretention de la FRANCE et de ses presidents toujours la meme tactique pour detourner les francais des malaises dans le pays les arabes palestiniens et les juifs israel se donner de l importance se grandir sur le dos d Israel petit Macron il ne faut pas faire la grenouille qui voulait … peter plus …non .. grossir plus ….. on a compris

  13. L antisemitisme français et organisé d en haut , les medias etroitement controlés par les differents gouvernement sont largement a l origine des campagnes antijuives ( elise lucet s est recemment illustree dans ce domaine ) , les syndicats , la diplomatie le systeme scolaires sont gangrenes et cela grace a l oeuvre des possedants français qui visent deux objectifs :

    – capter les contrats des dictatures arabes pour l industrie deliquescente française desormais incapable d affronter allemands et italiens
    – flatter les millions d arabo français qui sont desormais maitres absolus des elections

    Le sort des quelques pauvres juifs français n entrent pas dans çe calcul cynique qui va contribuer a l effondrement français

  14. On peut imaginer qu’un plan de paix français pour le Proche-Orient concocté par la « rue arabe » du Quai d’Orsay ne sera pas éminemment favorable à Israël, mais plutôt aligné sur la charte du Hamas : disparition de l’Etat Juif et de sa population.

    • c’est peut-être ce qu’il espère , Macron, la disparition de l’ETAT JUIF …et il jouerait le grand Cœur ” les juifs , revenez , vous êtes bienvenus en France ” …. mais oui il récupèrerait les cerveaux envolés dont la France aurait bien besoin !!!!

      • Avec une France qui sera à majorité musulmane é la fin de ce siècle, je doute que beaucoup de juifs viennent à nouveau s’installer dans le pays !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.