Incitation sur les réseaux sociaux: Shourat Hadin fait un test “instructif”

Facebook logo pouce en bas

Les médias israéliens parlent beaucoup ces jours-ci des déclarations du ministre de la Sécurité intérieure qui a accusé les réseaux sociaux, Facebook en tête, d’avoir leur part de responsabilité dans le terrorisme international et dans l’assassinat de Hallel Yaffa Ariel hy”d plus particulièrement.

Beaucoup de spécialistes des réseaux sociaux pointent en effet du doigt l’influence souvent néfaste de ces médias sur la jeunesse, leur utilisation machiavélique par les organisations terroristes mais aussi un certain laxisme de la part de leurs dirigeants qui réchignent à exercer une “censure éthique” en retirant les messages qui constituent des incitations au racisme, à l’antisémitisme ou à la violence.

L’organisation juridique israélienne Shourat Hadin a toutefois voulu faire un test pour voir si Facebook ferme totalement les yeux sur ces messages ou s’il existe un tri sélectif. Elle a publié au même moment deux posts extrêmement violents, l’un dirigé contre Israël, l’autre dirigé contre les Arabes palestiniens.

Le résultat était prévisible : Facebook a rapidement retiré le post anti-arabe alors que le post anti-israélien a été maintenu.

Un pur hasard sans doute.

Date:

2 Commentaires

  1. pas significatif il faudrait plusieurs post pour elaborer des statistiques mais il est vrai que si vous poster des infos sur l islam vous etes censure par les gentils musulmans tolerants genre ou sont passes les chretiens de palestine??? AH LES POVRES POVRES MUSULMANS PALESTINIENS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.