Consistoire : dimanche la grande mascarade ..

6
1111

Le consistoire n’est plus un organe représentatif de la Communauté.

– Il gère à présent, si l’on appelle, cela gérer, 80 synagogues sur plus de 450 en région parisienne. C’est dire qu’il est très largement minoritaire. À ce titre on peut dire qu’il usurpe depuis près de vingt ans, tant il est minoritaire, son statut de représentant de la communauté juive de France. Si les fidèles de la communauté refusent d’aller dans les synagogues consistoriales, c’est qu’ils sont partagés entre indifférence et mépris de cette institution, et pour cause.

– Il n’est plus représentatif parce qu’il n’y a plus de démocratie, depuis bien longtemps. Les scrutins sont entachés de nombreuses irrégularités récurrentes. il n’y a aucun contrôle des comptes, ni du fonctionnement de cette association entre les mains d’un seul homme, M. MERGUI. À ce sujet il est édifiant de lire l’article 15 des statuts du Centre Européen du judaïsme (CEJ) qui se compose de trois entités, l’ACIP, le consistoire central, et le CEJ, toutes trois dirigées par un seul homme M. MERGUI, ce qui fait de lui le gérant unique. Voir document joint.

– Nous avons tous été des témoins visuels d’une tricherie sans nom lors de l’assemblée dite extraordinaire, qui visait à donner encore plus de pouvoir à M. MERGUI, qui avait à l’ordre du jour la fusion de l’ACIP et du consistoire Central. Fort heureusement, la mobilisation de quelques-uns a fait échouer ce hold-up communautaire. Il n’y a qu’une certaine presse communautaire qui vit de l’argent du consistoire pour encenser M. MERGUI, tout en profitant sans vergogne de l’argent qui devrait aller au bénéfice des communautés nécessiteuses, pour se faire le relais complaisant d’un système dictatorial.

– Pire encore le KKL dirigé par des amis de M. MERGUI a passé une pleine page appelant à voter pour l’équipe AJC détournant, lui aussi, l’argent destiné à la plantation d’arbres en Israël au profit des mauvais amis. Ce qui en dit long sur l’honnêteté de la gouvernance communautaire. Cette action discrédite du coup le KKL de France, et nous amène à nous poser des questions sur la bonne utilisation des fonds récoltés par cette institution à présent salie par le zèle de ses dirigeants.

-Enfin, outre le fait que tous ces points qui nous donnent envie de vomir, il faut ajouter que ce scrutin ne sert à rien, sauf à maquiller l’absence de démocratie. Quel est l’enjeu ? Avoir une majorité de 14 voix sur 27 lors du conseil qui élira le prochain président de l’ACIP. L’équipe MERGUI a déjà en place 10 élus, il ne lui manque que 3 voix, car le grand rabbin de Paris vote toujours pour MERGUI, car il lui doit sa place. Comme l’équipe soi-disant adverse ne présente que 9 candidats sur 13 postes à pourvoir, donc de facto et même si cette dernière raflait la mise, 4 iraient  à MERGUI qui aurait ainsi 10+4+1 soit 15 voix sur 27 exprimées. C’est donc de la foutaise. Monsieur David Revcolevschi sert de cache-sexe à cette absence totale de démocratie. On peut légitimement se poser la question, si sa liste n’est pas téléguidée par M. MERGUI tant elle donne une apparence de démocratie inexistante.

Devant une pareille mascarade, où il y aura dimanche prochain 49 bureaux de vote non contrôlables, qui sont autant de lieux où le bourrage des urnes si besoin se ferait en toute liberté et impunité, il n’y a pas lieu d’appeler cela une élection.

Tout cela est indigne pour la communauté juive. Elle seule responsable d’avoir laissé faire ce hold-up communautaire. Cette communauté qui met à disposition de M. MERGUI seul, le budget annuel de 25 millions d’€uros dépensé, comme bon lui semble, en arrosant entre autres une certaine presse communautaire, n’aura qu’à s’en prendre à elle-même. Elle s’apercevra peut-être un jour d’avoir laissé faire des personnes qui sont en fait ses propres fossoyeurs.

Moshé COHEN SABBAN

STATUTS DE CJE cliquez sur le lien – Art 15 et le plus savoureux sont les 3 signatures de MERGUI en fin de document. Si ce n’est pas du totalitarisme ça y ressemble beaucoup.

AC_T_7501_13_D_01207_99999999_2017-11-15_01

 

 

6 COMMENTS

  1. Eh bé, Monsieur, pour un Juif ordinaire, peu attaché au rituel, voici un article qui donnerait à penser que le système Mergui s’apparente à celui de la mafia: Cosa Nostra est-elle donc devenue le modèle à imiter?

  2. “autant de lieux où le bourrage des urnes si besoin se ferait en toute liberté et impunité”.
    M. Cohen-Sabban,
    – quel mépris pour les permanents du Consistoire qui ont été mobilisés dans les bureaux aujourd’hui
    – quel mépris pour les assesseurs bénévoles, représentants chacun des 2 camps, présents dans les différents bureaux et souvent respectueux entre eux malgré la divergence de convictions.
    A vous lire, ce sont donc tous des malhonnêtes puisque prêts à faire du bourrage sans gêne.
    Personnellement, j’ai passé la journée comme assesseur, et croyez-moi, je ne maquais pas d’activité par ailleurs. Je peux vous dire qu’on a compté et recompté et que nous avons été très vigilants sur les règles de ce scrutin. A vous lire à nouveau, je me réjouis que vos ambitions communautaires n’aient pas été servies, votre discours se réduisant sans cesse au dénigrement, au mépris et bien peu à la formulation de propositions constructives et intéressantes

  3. bof! quand tu sais les privilèges exorbitants que s’ octroient les “caciques” de cette organisation devenue maffieuse, tu souhaite vivement une “nuit du 4 aout ” juive…….

    pire qu un député ou un sénateur…. eux au moins peuveent se faire jeter par leurs eelecteurs

    alors que l’ actuel dynaste……faut croire que la Chorba est bonne! trés bonne même

  4. 25 millions d’€uros ! On ne s’étonne plus,en voyant ce chiffre, que certains soient prêts à vendre père et mère pour cette somme. Qu’ils sachent simplement que tout se paie tôt ou tard (“Mida ké néguèd mida”), que Hachem fait particulièrement payer ceux qui font du tort à notre peuple – et encore plus s’ils sont censés en faire partie eux-même – car c’est à la face de Hachem qu’ils crachent ce faisant !
    ” ‘al ma yèch lanou léhicha’èn ? (Rak) ‘al Avinou ché- bachamayim”

  5. Ce que pense ou non le Consistoire, je m’en f. totalement. Les consignes qu’il peut ou non donner, je m’en tape royalement. Pour moi, c’est une assemblée d’individus qui veulent garder leurs privilèges et qui ne me représentent pas du tout.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.