«Mur des cons» : Clément Weill-Raynal devant un conseil de discipline

0
174

Après avoir été convoqué mardi par la direction des ressources humaines de France Télévisions, Clément Weill-Raynal, le journaliste de France 3 ayant filmé le fameux «Mur des cons», devra se justifier devant un conseil de discipline en juin.

Clément Weill-Raynal, le journaliste de France 3 ayant filmé le fameux «Mur des cons», devra se justifier devant un conseil de discipline en juin. Il risque jusqu’au licenciement. |

Clément Weill-Raynal, le journaliste de France 3 ayant filmé le fameux «Mur des cons», devra se justifier devant un conseil de discipline en juin. Il risque jusqu’au licenciement. | (capture écran) 10 réactionsRéagir Après avoir été convoqué mardi par la direction des ressources humaines de France Télévisions, Clément Weill-Raynal, le journaliste de France 3 ayant filmé le fameux «Mur des cons», devra se justifier devant un conseil de discipline en juin.

L’assemblée, composée de représentants des salariés, de délégués du personnel et de représentants de la direction rendra un avis consultatif sur la sanction à prendre contre l’auteur des images volées dans les locaux du Syndicat de la magistrature. La direction tranchera ensuite.

«L’échelle des sanctions est très large. Cela va d’un avertissement jusqu’au licenciement, en passant par le blâme ou la mise à pied», a détaillé le directeur de la rédaction nationale de France 3 Pascal Golomer à l’AFP.

Il est notamment reproché à Clément Weill-Raynal d’avoir d’abord menti sur l’origine de ces images qu’il avait pourtant filmées. Après leur diffusion par le site atlantico.fr, il avait convaincu la chaîne de les utiliser et de les commenter lui-même dans le journal télévisé, dissimulant dans un premier temps que c’était lui qui les avait captées et transmises à des tiers.

«Les faits reprochés à l’intéressé portent uniquement sur le non-respect par le salarié de ses obligations contractuelles : il n’a, à aucun moment, informé sa rédaction qu’il avait filmé ces images, il a caché en être l’auteur, y compris lorsqu’il les a commentées à l’antenne, et il a nié devant sa hiérarchie les avoir filmées», a rappelé le patron de la rédaction de France 3. Il ne s’agit donc pas de juger l’intérêt de ces images, ni leur légitimité.

LeParisien.fr Article original

——————————

Clément Weill-Raynal : «Oui, j’ai filmé le “mur des cons” et j’en suis fier»

Il confirme et assume. «Oui, j’ai filmé et j’en suis fier, reconnaît au Parisien.fr Clément Weill-Raynal, journaliste à France 3 et auteur présumé de la vidéo sur le «mur des cons», cet ensemble de photos épinglées dans un local du Syndicat de la magistrature.

Je l’assume pleinement, c’est mon rôle de filmer ce qu’on ne veut pas que je filme !»

Il a filmé ces images avec son téléphone lors d’un entretien avec la présidente du Syndicat de la magistrature, dans un bâtiment annexe au ministère de la Justice. Après l’entretien, il assure avoir eu des doutes, ne pas trop savoir quoi faire de cette bande. Comment a-t-elle été finalement diffusée ?

Clément Weill-Raynal assure ne pas être responsable de la diffusion des images sur le site d’Atlantico. «J’ai montré la vidéo à des proches et j’ai fait une copie à deux personnes, dont un magistrat qui a ensuite transmis la vidéo à Atlantico. Tout ça m’a un peu dépassé mais je suis content que ce soit devenu une affaire publique».

Aujourd’hui menacé de sanctions en interne, le journaliste estime que ce serait «une injustice». «Je n’ai fait que mon métier. Je n’ai pas transmis les images à un autre media. Ceux qui veulent ma tête, comme la CGT, me reprochent en fait d’avoir démasqué cette pratique qui, pour moi, pose un grave problème pour les justiciables».

France 3 a annoncé ce lundi l’ouverture d’une procédure disciplinaire, «suite aux premiers éléments de l’enquête interne menée à propos de la vidéo dite du mur des cons», à l’encontre de Clément Weill-Raynal, auteur de la video, qui «a fait le choix d’en dissimuler l’existence à sa hiérarchie». Une éventuelle sanction disciplinaire pourrait être prise au terme de cette procédure.

LeParisien.fr
Article original

1 COMMENT

  1. Vous avez raison Monsieur d’être fier d’avoir filmé ce mur des cons !

    Un journaliste se doit de proposer la vérité de ce qu’est le monde et ce monde de la justice française n’est vraiment pas beau.

    Merci à vous.
    J’ai signé la pétition pour vous soutenir.
    Bravo encore et courage à vous contre ce monde de faux-culs et de mensonges !

  2. En voila encore un (de surcroît juif) qui ne plait pas à sa hiérarchie gauchiste et qui risque de payer pour avoir eu l’outrecuidance de faire son métier de journaliste !! pauvre France tu es foutue devant cette dictature rampante.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.