Encore……du Rififi au CRIF

0
143

Une fois de plus cette année, le Président du CRIF Richard PRASQUIER est en conflit avec une partie de son Comité Directeur.

A la suite d’un article paru dans le journal israélien HAARETZ, Richard PRASQUIER a été interpellé par le journaliste Claude ASKOLOVICH, qui déclare dans Marianne2.fr : « la morale du CRIF s’arrête aux portes du ghetto » et ajoute que « ce ghetto abrite des salauds dont Richard PRASQUIER serait le chef de file ».

De son coté, Richard DION, le Directeur adjoint de la rédaction de Marianne, dans un article intitulé « L’honneur perdu de Richard PRASQUIER », accuse le Président du CRIF de bafouer les valeurs républicaines ».

Sans s’arrêter sur cette polémique, il est évident que Richard PRASQUIER semble depuis le début de sa Présidence, complètement dépassé par les évènements ; il parait incapable de gérer son équipe et de faire face à la situation combien difficile à laquelle la communauté juive de France est confrontée.

Dans le cas ASKOLOVICH, une partie du Comité Directeur du CRIF, menée par Patrick GLUGMAN, également membre du PS, a demandé une réunion urgente alors qu’une autre partie du Comité Directeur s’y oppose.

Une fois de plus, on assiste à une confrontation entre ceux qui se recommandent de J.CALL et les autres de « Raison Garder ».

La réalité, c’est qu’il y a une véritable scission.

Le moment n’est-il pas venu de s’interroger sur la représentativité du CRIF mis en place au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale ?

Le CRIF est composé actuellement de 66 organisations. D’après les statuts pour être membre du CRIF, une association doit avoir « une vocation nationale », or un grand nombre de membres du CRIF ne remplit pas cette condition.

Le CRIF est devenu un regroupement d’associations hétéroclites.

Un nombre important d’associations-membres n’a ni locaux, ni secrétariat permanent. Certaines associations membres n’existent plus…

Au lieu de s’entourer d’associations militantes qui sont en permanence sur le terrain, PRASQUIER s’est entouré d’un « Cabinet Noir » dont les membres ne représentent qu’eux-mêmes.

Le Consistoire Central, membre fondateur du CRIF, l’a quitté depuis longtemps, et des organisations militantes comme SIONA ont suspendu leur adhésion, les CCJ ont été relégués à de la figuration et l’UPJF se refuse d’y entrer.

Malgré des événements spectaculaires : grand dîner annuel, assises, etc.., Il s’avère aujourd’hui que le CRIF est une coquille vide !

L’équipe actuellement en place porte une lourde responsabilité.

C’est ce sujet qui aurait du être abordé depuis longtemps par les grandes institutions communautaires, au lieu de se préoccuper de la médiatisation outrancière de ses dirigeants !

Le « Canard Enchaîné » du 2 Mai nous apprend de son coté que « les jours de PRASQUIER sont comptés. Un nouvel appel à la démission serait en préparation. »

Affaire à suivre…

Roger Lellouche.

1 COMMENT

  1. Au CRIF comme ailleurs, les organisations sont cancériser par les gauchistes.

    Il est absolument anormal que des membres de la direction d’organisations se proclamant de la défense des juifs et d’israel, soient encartés dans des partis politiques et notamment à gauche.

    Klugman, ancien responsable des étudiants juifs de france, prend sa carte au PS et entre a la direction du CRIF. Qui peut s’imaginer qu’il choisira le camp des juifs et d’Israel, aux dépens de son idéologie socialiste ?

  2. Les propos de C.Askolovich sont outranciers et excessifs donc…nuls. Il faut rendre hommage à R. Prasquier et au CRIF qui representent brillamment la communauté juive auprès de nos pouvoirs publics et cesser de se faire bêtement hara-kiri. Pour s’en convaincre, il suffit de participer à la soirée du CRIF où se pressent toutes les plus hautes personnalités de notre pays et que nous” jalousent” les autres communautés…Un effort doit être cependant fait auprès des médias, même si je sais que les télés publiques se vengent depuis l’affaire Al Dura..Il n’est pas acceptable qu’à chaque emission-débat sur le PO, il y ait 2 à 3 fois fois plus d’invités propalestiniens que d’intervenants proisraeliens..Le desequilibre est parfois grossier..Je suis prêt à aider le CRIF à combler cette lacune par la création d’une cellule “Presse” et de contrats auprès d’attachés de presse spécialisés

  3. J’ignore tout de ce “rififi”, mais dénonce les propos outranciers de Claude ASKOLOVICH et témoigne que Richard Prasquier représente avec honneur la diversité de la communauté juive française.

    Michel Louis Lévy
    http://www.judeopedia.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.