Les plans de Soros pour saper Israël ©

22
1050

Plusieurs milliers de fichiers internes appartenant à la Fondation Open Society, du milliardaire américain George Soros, ont été hackés par des pirates informatiques qui veulent dénoncer la réalité du «processus de prise de décision » au sein des Etats occidentaux et les flux financiers qui les influencent ou les corrompent.

Le site DC leaks a publié plus de 2 500 fichiers et documents internes d’organisations appartenant au milliardaire américain George Soros. La plupart de ces documents sont estampillés du logo de la Fondation Open Society.

Le site a répertorié et classé tous ces documents en plusieurs catégories : par région du monde, Banque mondiale, Bureau du président. Ils décrivent les stratégies et plans d’action de ces organisations lors des élections européennes, et les conseils communiqués quant à l’attitude à adopter face aux questions migratoires en Europe.

Liste complète des ONG qui manipulent les élections au sein de l'UE

La Russie et la France dans le viseur

La Russie s’avère être parmi les sujets-phare des principaux pôles de discussions de la fondation de George Soros, Open Society. Selon les auteurs du rapport, Moscou «investit beaucoup» dans son image à l’étranger.

«Le modèle de Vladimir Poutine est soutenu par un pilier idéologique : la défense des valeurs familiales», lit-on dans le rapport.

Selon les auteurs, les efforts de la Russie, pour mettre en avant ses positions et expliquer sa politique, seraient «de plus en plus fructueux». C’est la raison pour laquelle la Fondation de George Soros propose d’offrir plus de 500 000 dollars (447 600 euros) pour qu’un groupe de journalistes mène une enquête en profondeur afin de découvrir quelles sont les méthodes potentielles adoptées par les Russes pour «faire face» à la défense des valeurs traditionnelles soutenues par la politique du Kremlin.

En outre, Open Society ne cache pas qu’elle intervient souvent dans les politiques internes des pays où elle se trouve. « Nous investissons de l’argent dans les pays tiers pour des raisons politiques », est-il écrit, faisant allusion à la France, pays qui préoccupe beaucoup les auteurs de ce document à cause de l’état d’urgence qui est, pour eux, «abusif», mais aussi aux Pays-Bas, où ils évoquent avoir essayé d’influencer les résultats du référendum sur l’adhésion de l’Ukraine à l’UE.

Selon les révélations de DC leaks, ces documents ont été piratés par un groupe d’activistes américains qui voudraient montrer au monde entier la réalité du «processus de prise de décision» et les véritables «enjeux de la vie politique américaine».

Ce n’est pas la première révélation que fait DC leaks. En juin, le site avait déjà publié des emails de l’ancien général de l’OTAN, Philip Breedlove, dans lesquels ce dernier essayait de persuader le président Barack Obama d’entamer un conflit avec la Russie.

Le site a aussi publié des emails de la candidate à la présidentielle américaine, Hillary Clinton, montrant que George Soros lui avait donné des conseils quant à l’attitude à avoir face aux affrontements en Albanie en janvier 2014.

RT

ISRAËL dans le colimateur de Soros &co

La Fondation Open Society, réseau d’organisations philanthropiques financées par le milliardaire George Soros, piratée le week-end dernier, révèle la nature des activités de la Fondation en Israël. Les rapports confidentiels mis en ligne  sur le site Web  DC Leaks, révèlent une vision très orientée sur Israël et un parti-pris systématique contre l’Etat Juif. Les activités du réseau en Israël et dans les territoires de l’Autorité palestinienne, consistent à investir des millions de dollars destinés chaque année à des ONG très critiques envers l’Etat juif, dont certaines nient son droit à l’existence.

Les emails hackés révèlent que la Fondation Open Society, dirigée par George Soros, a comme objectif de “contester les politiques “racistes et anti-démocratiques” d’Israël” dans les instances internationales, entre autre, en remettant en cause la réputation d’Israël en tant que démocratie.

Ils révèlent que l’Open Society, a financé des ONG pro palestiniennes à hauteur de près de 10 millions de dollars depuis 2001, en mettant l’accent, ces dernières années, sur la lutte contre ce que la Fondation appelle, dans les documents, les “mesures coercitives” d’Israël contre les minorités.

“Ces dernières années, la radicalisation de l’opinion publique et des gouvernements successifs de droite en Israël ont donné lieu à des mesures coercitives à l’encontre des Palestiniens  en Israël (i.e : Arabes Israéliens),” a déclaré le 1er septembre 2015 un rapport du Bureau régional arabe, qui cite à titre d’exemple le projet de loi visant à déclarer Israël comme un Etat Juif, pour renforcer le caractère juif d’Israël. Un projet décrié par certains arabes Israéliens, qui dénoncent une volonté de marginaliser encore davantage les minorités non-juives. Le projet de loi n’a pas encore été adopté.

Parmi les réalisations énumérées dans le document datant du premier septembre, le Bureau régional arabe dit vouloir prendre la défense des «citoyens palestiniens d’Israël» ou PCI, dans les forums internationaux, et dénoncer les politiques «racistes» d’Israël afin de ternir sa réputation en tant que démocratie.

Le document préconise le «développement d’un plaidoyer  plus organisé et plus efficace des arabes israéliens et recommande qu’ils fassent entendre leurs voix dans les instances internationales (ONU, UE, États-Unis), dénonçant leurs difficultés croissantes à obtenir justice.”

“Pour déplacer le curseur devant les instances internationales et ternir l’image d’Israël en tant qu’Etat démocratique aux yeux de la communauté internationale, les organisations de la société civile “palestinienne” en Israël veulent renforcer leurs relations avec les acteurs et les systèmes internationaux tels que l’Union européenne et des Nations Unies afin de faire figurer leur dossier en tête de l’agenda international, “dit-il.

“Nous avons rencontré un certain succès dans la contestation des politiques “racistes et anti-démocratiques” d’Israël sur la scène internationale et sommes parvenu à influencer les négociations bilatérales entre l’UE et Israël», dit le document.

Plus troublant encore, les documents indiquent, à plusieurs reprises, que le réseau a essayé activement de dissimuler ses activités en Israël et dans les territoires palestiniens, et a travaillé à mettre en place un vaste réseau d’ONG-écran, visant à soutenir et à promouvoir sa vision sur la région. “Pour une variété de raisons,” peut on lire dans le rapport, «nous voulons mettre sur pied un financement diversifié de subventions pour Israël et la Palestine, alimentant deux catégories de citoyens, les “palestiniens” d’Israël (PCI) et les juifs israéliens. Et également, un portefeuille de subventions pour les Palestiniens seulement. Mais dans tous les cas, nous devons faire profil bas et être prudents en particulier sur le terrain de la légalité “.

Selon un document, par exemple, concernant les subventions du Conseil régional arabe en date du 6 Août, 2015, on peut lire que le réseau Soros a versé 2.688.561 dollars en 14 subventions depuis 2001 à l’ONG ‘Adalah’. Cette «organisation indépendante des droits de l’homme” se vante d’avoir contribué à faire accuser Israël de crimes de guerre à de nombreuses reprises, dans les instances internationales. Adalah a appelé les gouvernements du monde entier à rompre ou à dégrader ou réduire leurs relations diplomatiques avec Israël.

Un montant supplémentaire de 1.083.000 dollars en 9 subventions depuis 2003 sont allés à I’lam, un centre des médias palestiniens basé à Nazareth. Dans un article de 2014 au sujet de la Nakba, le nom que les Palestiniens donnent à la création de l’Etat d’Israël, et qui signifie littéralement “catastrophe” (donc se voulant “identique” à “Shoah”) , ce média a accusé Israël de nettoyage ethnique et a fait valoir que “la réalité de la Nakba sape le fondement moral et éthique du sionisme et, par conséquent, de l’Etat d’Israël. D’autres organisations similaires, partageant des points de vue identiques, ont reçu d’importantes subventions, parfois par le biais d’un autre organisme financé par Soros, le “New Israel Fund“, qui soutient un grand nombre de ces mêmes ONG.

Mais peut-être plus instructif encore que la liste des bénéficiaires 2014 de la Fondation, le document relatif au subventions du Bureau régional arabe Palestine / Israël, révèle quels sont les véritables objectifs et les ambitions du réseau Soros dans la région.

Le ARO (Bureau régional arabe), dit le rapport, a été encouragé en partie par ce que la Fondation perçoit comme «un changement particulier dans la dynamique de la politique, en particulier celle des Etats-Unis, tel qu’il se manifeste dans l’article de Walt et Mearsheimer ‘The Israel Lobby’ au printemps 2006, et qui a cherché à pointer son rôle, entre autres, dans l’invasion de l’Irak [NDLR : il a été démontré depuis que cette soit-disant influence israélienne était fausse, Israël étant alors focalisé sur l’Iran]. “Un autre changement encourageant”, selon le rapport, a été la montée du mouvement international de boycott d’Israël : ” un certain nombre de facteurs font qu’il y a là de bonnes raisons en ce moment de considérer la pertinence de ces investissements, ce qui s’exprime en ces termes dans le rapport : “y compris [avec ] de nouvelles ou de meilleures possibilités que nous pouvons choisir d’exploiter. Au cours des dernières années, une solidarité internationale renforcée autour des droits des Palestiniens, la montée du Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) et d’autres leviers économiques, et une utilisation accrue par les Palestiniens des arts et de la culture comme moyen de pression pour sensibiliser l’opinion publique mondiale aux violations et à l’impact du conflit “.

Plutôt que d’essayer d’impacter le conflit, cependant, en soutenant les organisations travaillant pour convaincre directement les parties concernés, à savoir, les Israéliens et les Palestiniens-de la nécessité de conditions plus équitables pour le bénéfice des deux parties, l’Open Society Foundation, ironiquement, a opté, hélas, pour une approche beaucoup moins démocratique qui consiste à se concentrer exclusivement sur l’exercice de pressions extérieures sur le gouvernement israélien. Selon le rapport, le ARO, poursuit les objectifs suivants :

1. Développer les associations locales capables de plaider la cause des Palestiniens sur la scène internationale plus fréquemment et plus efficacement que les États-Unis et l’UE, en particulier à travers des voix palestiniennes.

2. Créer une plate forme pour plaider la cause palestinienne fournissant à des associations de Palestiniens et d’Israéliens l’accès aux ressources techniques et au savoir-faire nécessaire pour développer des plaidoyers.

3. Renforcer la capacité et l’efficacité de la défense des palestiniens au sein de l’UE, grâce à un soutien direct aux ONG locales et sites de défense des droits de l’homme.

4. Encourager les acteurs de la société civile, mieux équipés et positionnés pour répondre rapidement aux situations d’urgence, et aux violations des droits des palestiniens.

Le réseau Soros, démontre le rapport, a également soutenu méthodiquement un nombre varié d’ONG en Israël, en Cisjordanie et à Gaza,  ainsi que la création d’un réseau de petites organisations aux objectifs communs qui se renforcent les unes les autres, dans les médias, vis-à-vis des gouvernements étrangers, et ailleurs. Elles fonctionnent en synergie et en entrant en résonance les unes avec les autres. Cela agit comme un amplificateur : en créant un système clos de partisans dont les objectifs semblent suffisamment éloignés ou différents, cela permet souvent d’amplifier la portée de leurs messages et de leurs donner une crédibilité accrue.

Un certain nombre d’organisations financées par Soros, comme par exemple  Adalah et d’autres, ont joué un rôle-clé dans la promotion de fausses accusations contre Tsahal, accusant les Forces de défense israéliennes d’avoir massacré des civils palestiniens innocents à Jénine en 2002. Émanant d’une pléthore d’ONG israéliennes et palestiniennes, toutes orientées exclusivement vers la communication avec les gouvernements des pays européens et américain et des groupes de pression, ces fausses accusations ont été rapportées en détail dans les médias internationaux et ont été largement considérées comme des faits avérés.

D’autres révélations sont susceptibles d’émerger au fur et à mesure que le gros volume de documents est étudié, mais, pour le moment, il ne fait que peu de doute que le but des efforts déployés par Soros à travers ses financements traduisent une intention délibérée d’orchestrer une délégitimation d’Israël tout en faisant relativement très peu pour véritablement dénoncer les véritables violations des droits de l’homme au sein de l’Autorité palestinienne ou ailleurs dans la région.

Ironiquement tous ces documents sont disponibles sur un site Web, et émaneraient des renseignements Russes, qui utilisent des stéréotypes antisémites pour attaquer Soros !

Les anciens communistes du bloc de l’Est ont, pendant des années, injurié Soros pour sa promotion de la démocratie et du libre marché dans leur pays. Dans le même temps, certains groupes juifs ont pointé que Soros, un survivant de l’Holocauste, se classe comme anti-Israélien.

Dans les documents hackés, la page sur Soros, en mauvais anglais, pointe les racines juives hongroises de Soros. Décrivant un Soros patibulaire devant des photos d’actualité d’émeutes, le document exprime des stéréotypes antisémites communs à la Russie et l’Europe de l’Est, le décrivant comme un “vampire” manipulateur de «marionnettes» et d’«esclaves» qui pompe le «sang de millions et de millions de personnes juste pour le rendre encore plus riche. “

Les documents révèlent que les agissements de la Fondation ont contribué à influencer de hauts responsables de la politique étrangère de l’Union européenne, pour qu’ils adoptent l’étiquetage des produits provenant des implantations, dites “colonies”, de Cisjordanie et afin d’encourager l’Autorité palestinienne à saisir la Cour pénale internationale. 

Liel Leibovitz est rédacteur en chef pour le magazine Tablet.

et Jerusalem Post

22 COMMENTS

  1. C’est pas la haine du juif qu’il a,
    C’est tout simplement un rescapé de la SHOA
    Qui ne supporte pas l’idée même de l’existence
    D’un Dieu qui a laissé faire autant d’actes monstrueux sans jamais intervenir.
    Sortos à la haine de Dieu !

    Lustiger, Sanders, Sorros, et bien d’autres encore.
    On trouve beaucoup plus rarement une attitude aussi suicidaire chez les juifs sepharades.

    Beaucoup de ces descendants de juifs qui ont connus la SHOA décident à ces
    de se faire Incinérer à leur mort.

    Soyons extrêmement vigilant devant ces morts vivants aux tendances suicidaires.
    Mais ne les jugeons pas trop hâtivement.

  2. COMMENT UN TYPE NE JUIF A T IL PU DEVENIR COMME CA UN ESCROC QUI SPECULE CONTRE LA LIVRE STERLING ET LA GRECE ET SURTOUT UN ANTI JUIF ..VOUS SAVEZ IL Y A DES JUIFS QUI SE SONT CONVERTIS MAIS APRES ONT VU QU ILS ONT FAIT UNE ERREUR ET SONT REVENUS AU JUDAISME ..EXEMPLE EN POLOGNE YA DES CHRETIENS QUI AVAIT DU SANG JUIF ET SONT REVENUS AU JUDAISME ET EN SONT CONTENTS ..DE FAIRE PARTIE DU PEUPLE ELU ..
    PAR CONTRE DES VRAIS JUIFS COMME SOROS ET BERNIE SANDERS QUI A EU TOUTE SA FAMILLE DECIMEE EN POLOGNE PAR LES BOCHES S EN PRENDS PLUS A ISRAEL AU LIEU DE SEN PRENDRE A L ALLEMAGNE POST HITLER QUI ONT ASSASSINE LES JUIFS DE POLOGNE ..CETTE POURRITURE DE SANDERS A DE LA HAINE CONTRE ISRAEL ET SOUTIENT LA CAUSE PALESTINIENNE ..LUI COMME SOROS ONT DE LA HAINE CONTRE ISRAEL ..ET SOUTIENNENT LA CAUSE PALESTINIENNE ..§§
    N OUBLIEZ PAS QU AUX USA IL Y A PLEIN DE JUIFS SURTOUT ACHKENAZES OU MEME D ORIGINE ISRAELIENNE QUI S ATTAQUENT A ISRAEL ET SOUTIENNENT MEME LE BDS ..

    COMMENT UN MARTIN INDYK . JUIF AMERICANO/AUSTRALIEN .QUI AVAIT ETE PROCHE DE L AIPAC ..A TOURNER SA VESTE POUR INTEGRER LES ANTI ISRAELIENS PARMI LE TEAM DE OBAMA COMME IL AVAIT ETE AUPRES ..DE CLINTON … COMMENT CE TYPE JUIF A T IL PU RECEVOIR DES MILLIONS DU QATAR AFIN QU IL BOMBARDE LES NEWS QU IL SOUTIENT ..L OPTION 2 STATES SOLUTION ..ET JE NE COMPRENDS PAS QUE CELA N EST PAS CONDAMNABLE AUX USA .. TOUCHER DU FRIC CORROMPU ..DE L ARABIE SAOUDITE QUI FINANCE HILLARY CLINTON .. OU DU QATAR QUI FINANCE LA BROOKS INSTITUTE ..INVENTION DE MARTIN INDYK ..
    COMMENT DES DESCENDANTS DE RESCAPES DE LA SHOAH QUI ONT CHOISI LES USA QU ISRAEL ..POUR DEFENDRE LA CAUSE PALESTINIENNE ET D ETRE PROCHE DE LA GAUCHE ISRAELIENNE D OSLO … ET VOUS AVEZ RAISON POURQUOI ..LE MOSSAD NE LES DESCENDS PAS CES TRAITRES A LA CAUSE JUIVE ..

    DEJA EN ISRAEL JE NE COMPRENDS PAS QU IL N Y A PAS UN ERDOGAN ISRAELIEN QUI METTRAIT TOUS LES GAUCHISTES JUIFS D ISRAEL QUI SONT PARTOUT DANS LA STE ISRAELIENNE DANS LES MEDIAS .. A TSAHAL// LA POLICE .. LA JUSTICE ..L EDUCATION LES PROFS …ETC .. ET JE NE COMPRENDS PAS QUE BIBI QUI SE DIT HOMME DE DROITE S ATTAQUE PLUS ..A SON CAMP EN METTANT DES JUIFS ISRAELIENS DE DROITE COMME LE JOURNAL TIME OF ISRAEL QUI A RELATER QUE ..TSAHAL VA FAIRE JUGER EN COUR MARTIALE DES SOLDATS QUI ONT LANCER DES GRENADES .SUR DES PALESTINIENS .. COMMENT UN PM COMME BIBI DEVRAIT S EN FELICITER OU LIEBERMANN QUI EST UN DROLE DE NATIONALISTE ..DEVENU MINISTRE DE LA DEFENSE ..ET CROYEZ AUX ELECTIONS FUTURES ..LES ISRAELIENS QUI SE DISENT DE DROITE NE VOTERONT PLUS NI POUR BIBI ET SON LIKUD QUI ONT TRAHI LA CAUSE DE LA DROITE ISRAELIENNE ET LE PARTI ..DE LIEBERMANN ..ISRAEL BEITENOU .. PRENDRA UNE CLAQUE AUSSI PARCE QUE LUI AUSSI A TRAHI ISRAEL ..EN FAVORISANT LES GENERAUX GAUCHISTES QUI S ATTAQUENT PLUS A DES SOLDATS NATIONALISTES ..QU AU PALESTINIENS QU ON DEVRAIT PLUTOT S ATTAQUER .. VOILA UN ISRAEL QUE JE DETESTE .. BIBI ET LIEBERMANN SOTN DES VENDUS A LA CAUSE NATIOANLISTE POUR FAVORISER .. CE PEUPLE PALESTINIEN QUI ONT ASSASSINE TANTS D ISRAELIENS HABITANT SURTOUT LA JUDEE SAMARIE ..
    BIBI FAIT UNE DROLE DE POLITIQUE .CROYEZ MOI COMME PENDANT LA GUERRE DE GAZA QUI A FAIT TUER POUR RIEN 70 SODLATS DE TSAHAL ..BIBI AURAIT PU ..RE OCCUPER GAZA ..EXPULSER CES HABITANTS ARABES VERS L EGYPTE POUR FAIRE REVENIR ..LES MITNAHALIMS OU COLONS QU ARIK SHARON AVAIT EXPULSER LES JUIFS VIVANT A GAZA DEPUIS 1969 MANU MILITARI .. .. QUI A ETE LA PLUS GRANDE ERREUR D ISRAEL ET VENANT EN PLUS D UN GOUVERNEMENT QUI SE DISAIT DE DROITE //§§
    AU LIEU D EXPULSER LES ARABES ISRAEL FAIT TOUT LE CONTRAIRE QUI POURRAIT LUI ETRE PREJUDICE TOT OU TARD .. A CAUSE DE CES POLITICIENS COMME BIBI QUI ONT TRAHI ISRAEL QUI NE VEUT PAS ANNULER OSLO NI ANNEXER JUDEE SAMARIE ET GAZA ..

    J ESPERE QUE LE PEUPLE D ISRAEL SE REVOLTERA CONTRE CES DIRIGEANTS VENDUS POUR VOTER POUR DES DIRIGEANTS PLUTOT VRAIMENT NATIONALISTE RELIGIEUX DE DROITE …

    AM ISRAEL CHAI ET GUT SHABOS LEKOULAM ..

  3. Alors….à la une… il est juif ou il est pas juif… à la fin???… Qu’est ce qu’il ce soit, qu’il allais se faire foutre et disparaitre le plus vite posibleeeeee! Israel n’as pas besoin de “soutiens” pareils!!!

  4. Soros et ses semblables, sont animés par la haine de soi et aspirent à la mort du « semblable », … tout en valorisant et aspirant au règne de « l’autre ».
    Les racines d’une telle démence sont à rechercher dans l’athéisme, la détestation du christianisme, … le règne du Diable.

    « Tu haïras ton prochain comme toi-même »

    http://www.nouvelordremondial.cc/2016/06/13/speculation-financiere-soros-finance-linvasion-et-specule-sur-lexplosion-de-leurope-et-des-etats-unis/
    En octobre 2015, Viktor Orban affirmait : « L’invasion est conduite d’un côté par des trafiquants d’hommes, de l’autre par des activistes qui soutiennent tout ce qui affaiblit l’État-nation (…) dont le meilleur exemple est peut-être George Soros (…) il soutient tout ce qui modifie le mode de vie traditionnel des Européens ».

    Viktor Orban, les migrations actuelles vers l’Europe menacent la civilisation du continent. C’est dans le cadre d’une conférence en l’honneur de l’ex-chancelier conservateur allemand Helmut Kohl que le dirigeant populiste a lancé sa déclaration choc : « Une migration de masse se produit aujourd’hui dans le monde, et elle pourrait changer la face de la civilisation européenne. Si cela se produit, cela sera irréversible ».
    Et de poursuivre : « S’il y a une Europe multiculturelle, on ne reviendra pas en arrière, ni vers une Europe chrétienne, ni vers le monde des cultures nationales. […] Si nous faisons une erreur aujourd’hui, ce sera pour toujours ».

    Michel Garroté 17.2.2016 : J’ajoute que ce qui s’est déroulé en 1975-1990 au Liban se déroule actuellement en Europe. Le simple fait d’écrire cela est déjà, en soi, politiquement incorrect, et, bientôt, illégal, interdit.

  5. Alors….à la une… il est juif ou il est pas juif… à la fin???… Qu’est ce qu’il ce soit, qu’il allais se foutre et disparaitre le plus vite posibleeeeee! Israel n’as pas besoin de “soutiens” pareils!!!

  6. Il est sans doute difficile de comprendre le cheminement de ce type, rescapé de la Shoah pour ensuite devenir l’ennemi public n°1 d’Israël, Que s’est-il passé dans sa vie pour en arriver là? Israël doit sûrement tous savoir sur lui et ne peut pour des raisons politique lui fermer le bec, trop puissant, l’argent et le nerf de la guerre et il en a beaucoup, reste a savoir si après lui, cette organisation va continuer son travail de sape ou se décomposer comme une moisissure.

    • Il travaillait dans la vente des biens de ses coreligionnaires hongrois, bine volés par les nazis. Apparement, cela lui a plus, enfin c’est ce qu’il dit librement dans des interviews.
      Je pense que quand on en est là, on a glissé du coté du Mal.

      Il ne déteste pas Israël, il déteste les nations

  7. Les pires antisémites sont certains Juifs qui n’assument pas leur judaïté ou ceux qui ont choisi la conversion au catholicisme dans le but de faire une carrière souvent brillante. Ils sont très aidés en cela par des goyims antisémites heureux d’avoir récupéré un juif converti. Les exemples sont malheureusement nombreux : Fabius dont les grands parents, tout deux Juifs, se sont convertis au catholicisme. Fabius a même été baptisé. Des Juifs comme cela on n’en veut pas. Bon débarras, il est bon d’avoir la liberté de choisir de quel côté on se range. En revanche, qu’ils ferment leur g. et soient neutres. Fabius est un concentré de haine envers les Juifs et Israël. Un Freud se serait régalé devant de tels cas.

  8. C’est tragique de voir un juif détester Israël. Si cet homme fréquentait les cercles espérantistes c’est qu’il a pourtant eu au fond de lui même l’amour de la fraternité humaine, l’espéranto voulant par la langue, rassembler les hommes, la vraie patrie de l’homme étant d’abord le monde. C’est louable et Il a du se battre pour en arriver là, celle d’un surdoué de la finance.
    Croit-il alors que la réconciliation entre frères ennemis est possible ? il semble préférer au vu de cet article, nettement les palestiniens. Mais même Soros tout riche qu’il est, sera un jour mangé par les vers. Israël lui, est éternel.

  9. C’est une ordure
    En espérant que tout ce qu’il a entrepris et qu’il entreprend encore disparaissent dans le néant et que Clinton ne soit pas élue

  10. D’après ce que vous en dites, Marc, Soros, miraculeusement échappé à l’extermination des Juifs de Hongrie, n’a eu de cesse que d’oeuvrer contre Israël, essentiellement.
    Financier, spéculateur, “philanthrope” à sa façon, l’on a l’impression qu’il ne choisit que les mauvaises causes.
    Son obsession à nuire à Israël, que vous n’expliquez pas, en aidant ses ennemis, est diabolique. S’il était convaincu de la justesse de son engagement, il devrait PRENDRE LES ARMES AVEC LES PALESTINIENS, avec les risques que cela comporte. L’âge ne fait rien à l’affaire. Donc, il manque de panache. Il correspond, hélas, aux épouvantables caricatures dont j’avais vu une exposition, il y a qqs années, sur l’antisémitisme et ses représentations, surtout aux 19ème et XXème siècles.
    En littérature, j’avais été choquée d’en voir l’équivalent chez Balzac, dans son roman, extraordinairement intéressant, par ailleurs, sur le plan scientifique, ” Le château des Carpathes”.
    La cause des Nord-Coréens, enfin, vivant dans un épouvantable goulag, n’a-t-elle jamais interpellé Soros? Celle des Thibétains persécutés au point de voir s’anéantir leur culture, non plus?
    Je vous dirai enfin, que les corrompus par l’argent de Soros, sont tout aussi coupables que le corrupteur: pas un ne CROIT à telle ou telle cause; la cupidité est le grand motif.
    L’engagement, pour les causes que vous avez mentionnées, ne peut se faire qu’en prenant les armes SOI MEME, comme l’ont fait, par exemple, les hommes des Brigades Internationales ( Pete Seeger,cela vous dit qqch ?) pour l’Espagne; ou les résistants de tous pays, pendant la 2nde guerre mondiale.

  11. Mais quelle est la raison profonde de sa haine envers Israel ? Déteste t-il sa famille juive ? Et pourquoi ?
    Est-il marié et A t-il des enfants ? Quel est son but dans la vie, que la richesse ? Cela n’a pas de sens vu son âge avancé et qu’il n’emportera rien dans l’au-delà.
    C’est simplement un ANTISÉMITE et c’est tout et le MOSSAD n’a qu’à s’en occuper une bonne fois pour toutes.

  12. Bizarre. IL pourrait combattre l’obscurantisme de l’Iran, de l’Arabie saoudite, de l’Algérie… Il préfère combattre une Démocratie, la délégitimer, la salir, tenter de la détruire. Une ordure…

      • Soros, né György Schwartz, est le fils de l’écrivain espérantophone Tivadar Soros (alias Teodoro Ŝvarc) dont l’œuvre Maskerado ĉirkaŭ la morto écrite originalement en espéranto et qui relate ses expériences pendant l’occupation nazie à Budapest a été traduite dans plusieurs langues (anglais, russe, allemand, hongrois et turc).
        Il naît en Hongrie. Il a 13 ans quand l’Allemagne nazie envahit la Hongrie, en mars 1944. Bien que sa famille soit juive, il échappe à la déportation grâce à la protection d’un employé de ministère qui le fait passer pour son filleul. Il vit en Hongrie jusqu’en 1946, date à laquelle il fuit l’occupation soviétique en se rendant à un congrès d’espéranto.

    • Soros, né György Schwartz, est le fils de l’écrivain espérantophone Tivadar Soros (alias Teodoro Ŝvarc) dont l’œuvre Maskerado ĉirkaŭ la morto écrite originalement en espéranto et qui relate ses expériences pendant l’occupation nazie à Budapest a été traduite dans plusieurs langues (anglais, russe, allemand, hongrois et turc).
      Il naît en Hongrie. Il a 13 ans quand l’Allemagne nazie envahit la Hongrie, en mars 1944. Bien que sa famille soit juive, il échappe à la déportation grâce à la protection d’un employé de ministère qui le fait passer pour son filleul. Il vit en Hongrie jusqu’en 1946, date à laquelle il fuit l’occupation soviétique en se rendant à un congrès d’espéranto.

  13. Il met toute sa haine et tout son argent pour cibler Israël ,c’est ce qu’on appelle la haine de soi même , il serait important que le Mosade, démonte cette organisation criminels

  14. Ce milliardaire semble consacrer toute sa fortune et son influence au services de ses idées, voir même de son idéologie que je trouve très suspecte. Que peut bien lui faire que Poutine défende des “valeurs traditionnelles et familiales” ? Et que peut lui importer l’état d’urgence en France, il n’y vit pas !
    Quant à Israël, au moins les “antisionistes” ne pourrons plus voir en Soros un membre éminent du “complot sioniste mondial”. Sauf s’il s’agit d’un complot dans le complot… ahahah !

  15. Soros est un erev rav dont la haine est toute entière dirigée contre Israel et tout est fait dans ce sens . il aime Obama, Clinton et déteste Netanyahu et Trump…
    lui interdire à lui et sa famille l’entrée en Israel et le faire cibler par le Mossad car il fait plus de mal que certains palestiniens

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.