Une caméra de Tsahal explose à l’approche du Hezbollah

3
5822

La caméra de Tsahal explose à l’approche des hommes du Hezbollah

Une caméra cachée installée dans un tunnel par l’armée israélienne renseigne  sur deux terroristes du Hezbollah qui s’approchent de la caméra avant qu’elle ne s’autodétruise ; Netanyahu : “Nous poursuivrons l’opération Bouclier du Nord (Northern Shield) jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints”.

Le porte-parole de Tsahal, le général de Brigade Ronen Manelis a présenté mardi des images de terroristes du Hezbollah s’approchant d’une caméra cachée dans un tunnel situé à la frontière libanaise. La caméra avait été placée mardi par l’armée israélienne dans le cadre de lopération Bouclier du Nord, (Northern Shield) afin de révéler et de neutraliser les tunnels terroristes construits par le Hezbollah le long de la frontière.

La vidéo montre deux terroristes du Hezbollah s’approchant de la caméra cachée de l’armée israélienne et s’enfuyant, alors qu’un dispositif qui y était attaché explose.

Terroriste du Hezbollah dans le tunnel (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

Terroriste du Hezbollah dans le tunnel (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

 

Les images ont été montrées au début d’une conférence de presse spéciale tenue par le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le chef d’état-major de Tsahal, le général Gadi Eisenkot, au siège de la Kirya à Tel Aviv.

 

Des terroristes du Hezbollah dans un tunnel

Un porte-parole de Tsahal a révélé des informations supplémentaires sur le tunnel découvert et neutralisé par Tsahal. “Le tunnel a été creusé sous un bâtiment civil qui a servi de fabrique de blocs de béton à usage civil jusqu’en 2014, à seulement quelques mètres du poste et des patrouilles de la Force intérimaire des Nations Unies (FINUL)“, a-t-il déclaré.

“Quelques minutes après le début de l’opération, nous avons placé une caméra cachée à 25 mètres de profondeur à l’intérieur du tunnel. Quelques minutes après l’installation de la caméra, vous pouvez voir deux terroristes du Hezbollah s’approcher de la caméra et faire exploser une petite bombe qui était là. En quelques minutes, le petit appareil a été remplacé par une bombe plus grosse qui empêche toute utilisation opérationnelle dans les autres tunnels “, a expliqué Manelis.

Après la projection de la séquence, le Premier ministre a déclaré que l’opération Northern Shield, l’opération de l’armée israélienne visant à détruire les tunnels transfrontaliers construits par la milice chiite soutenue par l’Iran, “se poursuivra jusqu’à ce que tous ses objectifs soient atteints”. [laissant entendre qu’on s’occuperait des missiles à guidage de précision en temps et en heure].

Eisenkot et Netanyahu (Photo: Reuters)

Eisenkot et Netanyahu (Photo: Reuters)

“Ce n’est pas une opération limitée, c’est une opération vaste et continue … Pendant des années, le Hezbollah et le Hamas ont investi d’énormes sommes et des efforts considérables pour construire des tunnels et les cacher. Eh bien, l’armée procède méthodiquement, calmement et avec détermination au démantèlement de cette arme stratégique”, a déclaré Netanyahu.

“Je tiens à remercier tout particulièrement le chef d’état-major pour avoir dirigé l’opération, ainsi que l’ancien ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, qui a aidé à préparer cette opération”, a-t-il poursuivi.

“Il y a à peine deux semaines, j’ai déclaré que pour assurer la sécurité d’Israël, nous devons faire preuve de patience et rester calmes. J’ai également dit qu’il n’y a pas que ce qu’on voit sous ses yeux. Aujourd’hui, je veux vous dire que ce que vous voyez maintenant n’est qu’une petite partie de l’ensemble des actions que nous avons entreprises et que nous continuons de mener pour assurer la sécurité d’Israël dans tous les secteurs “, ont ajouté le Premier ministre et le ministre de la Défense.

“L’opération durera plusieurs semaines et sera dirigée par le chef de l’Etat-major général de l’armée israélienne, le général Yoel Strick”, a déclaré le chef d’état-major de l’armée israélienne, Eisenkot, dans un communiqué. Selon Eisenkot, le gouvernement a approuvé l’opération le 17 novembre, alors que “les conditions étaient réunies”.

Le chef de l’armée a ajouté que l’opération avait été lancée avant que les tunnels ne deviennent opérationnels et constituent “une menace immédiate et directe pour les communautés du nord et les bases de Tsahal dans le nord”.

 (Photo: Reuters)

(Photo: Reuters)

L’opération qui a conduit à un cessez-le-feu avec le Hamas

Peu de temps avant la conférence de presse, une réunion spéciale du Cabinet de sécurité a eu lieu. Au cours de la réunion, les ministres ont reçu des informations actualisées sur l’opération, qui a finalement été approuvée lors d’une réunion du cabinet mercredi dernier.

Toutefois, l’opération Bouclierdu Nord (Northern Shield) a fait l’objet de discussions lors de plusieurs réunions du Cabinet, notamment lors de la réunion extraordinaire du 13 novembre, au cours de laquelle l’accord de cessez-le-feu avec le Hamas a été approuvé.

Lors de son premier jour au ministère de la Défense, Netanyahu a fait allusion à un événement dramatique qui a conduit à l’accord de cessez-le-feu. Il est maintenant clair que la menace du tunnel était l’un des facteurs qui ont influencé la décision de s’abstenir de mener une opération militaire à Gaza.

Les forces de défense israéliennes entament l'opération Northern Shield (Photo: AP)

Les forces de défense israéliennes entament l’opération Bouclier du Nord (Northern Shield) (Photo: AP)

Toutefois, la menace liée aux tunnels n’a pas été le seul facteur ayant influencé la décision du cabinet. Selon plusieurs ministres, des considérations supplémentaires concernant le nord ont conduit à l’accord de cessez-le-feu avec le Hamas.

 

L’armée a pressé le cabinet de mener l’opération à ce moment-là, une proposition qui avait déjà été avancée avant la démission d’Avigdor Lieberman en tant que ministre de la Défense. “Il était clair pour les personnes présentes que Lieberman s’était opposé à l’opération dans le nord du pays pour des raisons politiques“, ont déclaré les ministres, renonçant à l’affirmation selon laquelle il existait un lien entre le moment choisi pour l’opération et l’ enquête sur le Premier ministre.

 

Au cours des discussions, l’armée a estimé que l’opération ne conduirait pas à une escalade dans le nord. Cependant, ils n’ont pas exclu la possibilité que l’opération débouche sur un conflit militaire. C’est un coup dur pour le Hezbollah, qui perd constamment un outil offensif important, en plus d’un échec cuisant pour ses renseignements.

Un tunnel a déjà été trouvé. Il s’étend à partir d’une structure résidentielle située au sud de Kafr Kela au Liban et atteint 40 mètres à l’intérieur du territoire israélien. Tsahal a déclaré qu’il avait fallu deux ans au Hezbollah pour creuser le tunnel de 200 mètres de long dans ce terrain rocailleux, ajoutant qu’il y avait des tunnels plus longs.

Le tunnel mesure environ deux mètres de haut et deux mètres de large (6 pieds 7 pouces) et comprend des systèmes de ventilation, de l’électricité et des canalisations. Il a été creusé à 25 mètres sous terre. Contrairement aux tunnels creusés par le Hamas à Gaza, le tunnel du Hezbollah ne nécessite pas de murs en béton car il est soutenu par le terrain rocheux dans lequel il a été creusé.

 

Soldats de Tsahal à la frontière libanaise (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

Soldats de Tsahal à la frontière libanaise (Photo: Unité du porte-parole de Tsahal)

Le Hezbollah surveille de près les activités des forces de Tsahal et a distribué des clips vidéo et des gros plans de soldats et d’officiers à la frontière pendant l’opération.

Des forces importantes de la FINUL ont été déployées mardi des deux côtés de la frontière. En outre, des dizaines de soldats de l’ONU sont venus surveiller et documenter les événements dans le but de calmer la situation et d’empêcher une escalade.

De plus, l’espace aérien à 6 kilomètres de la frontière libanaise a été fermé mardi pour les vols civils. L’espace aérien sera fermé jusqu’au mercredi à 17 heures. Tsahal a également mobilisé de l’artillerie et procédé à une mobilisation partielle de réservistes dans le cadre de l’opération visant à exposer et à neutraliser les tunnels du Hezbollah à la frontière libanaise.

Les responsables de Tsahal ont estimé que l’opération durerait quelques semaines, mais ont précisé que “certaines actions seront précises et d’autres moins. Nous avons une vision plus large que la voie souterraine elle-même, y compris la provenance (point de départ) de chaque tunnel”.

Itamar Eichner|Publié: 04.12.18 , 22:30

Adaptation : Marc Brzustowski
——————————-

L’identité d’un membre du Hezbollah filmé par l’armée israélienne dans un tunnel souterrain à la frontière libanaise en début de cette semaine a été dévoilée jeudi en exclusivité sur i24NEWS.

Un responsable de la sécurité israélienne a déclaré à i24NEWS, sous couvert d’anonymat, que la personne apparaissant sur la vidéo du tunnel était le Dr Imad Azaladin Fahs, commandant de l’unité d’observation du Hezbollah à la frontière avec Israël, ainsi que du commandant de l’unité du tunnel.

Vidéo intégrée

i24NEWS Français

@i24NEWS_FR

Révélations exclusives | Découvrez l’identité et le parcours du membre du Hezbollah filmé dans un tunnel de l’organisation chiite à la frontière israélienne @MatthiasInbar

Voir les autres Tweets de i24NEWS Français

Il a obtenu un doctorat de génie mécanique à l’université KNT à Téhéran, où il a étudié et approfondi ses connaissances en ingénierie à des fins terroristes.

Azaladin s’est également entraîné au Mexique avec les cartels de drogue à la frontière américaine.

“L’organisation terroriste du Hezbollah, qui est chargée de creuser les tunnels d’attaque transfrontaliers, poursuit ses activités soutenues et financées par l’Iran pour établir son infrastructure terroriste contre les civils israéliens”.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou s’est entretenu jeudi avec un groupe d’ambassadeurs lors d’une tournée dans le nord d’Israël, les exhortant à “condamner l’agression de manière non équivoque et à intensifier les sanctions” contre le Hezbollah.

“Les tunnels “sont de plus en plus larges et leur objectif est de procéder à des tueries, à des enlèvements et à la capture de villages”, a déclaré le Premier ministre israélien.

“Nous refusons à nos ennemis l’arme des tunnels de manière systématique et décisive”, a-t-il souligné aux ambassadeurs.

Dans le même temps, le chef du commandement nord de l’armée israélienne, le général Yoel Strik, a rencontré jeudi son homologue de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL), le général Stefano Del Col, et lui a présenté des images de maisons du sud du Liban où des tunnels frontaliers sont en train d’être creusés pour se rendre en territoire israélien.

Voir l'image sur TwitterVoir l'image sur Twitter

Tsahal

@Tsahal_IDF

Le Commandant du Front Nord, le général de division Yoël Strik a rencontré le commandant de la Finul, le général de division @stefanodelcol & ont inspecté la zone en Israël où le tunnel d’attaque transfrontalier du Hezbollah a été exposé cette semaine. @ONU_fr @LebarmyOfficial

Voir les autres Tweets de Tsahal

M. Strik a également demandé à la FINUL d’assurer la neutralisation du tunnel d’attaque du côté libanais.

L’armée tient le gouvernement libanais, les forces armées libanaises et la FINUL pour responsables de tous les événements se déroulant au Liban et en provenance du Liban“, a déclaré l’armée dans une déclaration à l’issue de la réunion.

Tsahal

@Tsahal_IDF

Le Général Strik a insisté auprès du commandant de la FINUL que toute personne entrant dans ces tunnels le fait au risque de sa vie. Le gouvernement libanais est responsable du bien-être des citoyens libanais habitant à proximité des tunnels d’attaque.

Tsahal

@Tsahal_IDF

Tsahal tient le gouvernement libanais, l’Armée libanaise et la FINUL responsables de tous les événements se déroulant au Liban, ainsi que l’implémentation de la Résolution 1701 du Conseil de Sécurité de @ONU_fr

Voir les autres Tweets de Tsahal

Le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a déclaré mercredi que l’opération israélienne à la frontière ne devrait conduire à “aucune escalade”.

Soulignant le fait que l’armée libanaise avait l’autorité et la responsabilité de protéger ses frontières, il a fustigé l’Etat juif pour sa “violation continue de l’espace aérien et des eaux territoriales libanaises”.

M. Hariri a par ailleurs affirmé que la question serait traitée à la fois par le Secrétariat général des Nations Unies et par le Conseil de sécurité, en insistant sur “l’engagement de son gouvernement à respecter pleinement les obligations de la Résolution 1701 ainsi qu’à la coordination et à la coopération en cours entre les autorités libanaises et les forces américaines”.

Ajout de : i24news.tv

3 COMMENTS

  1. Perso je suis pour leur en foutre plein la gueule, vulgairement dit
    Accepter et leur régler leur compte, triste décompte !
    On est mal, le truc le fait pas,
    Putains d’Européens on est quand même bien !
    Des sales putains d’européens
    Mon origine est si fine qu’aucun politicien ne pourra s’en servir.
    Le terrain est lourd et la pesanteur joue… !
    On s’enfonce dedans
    Cela sent la terre glaise .
    L’Europe est certes une Terre de glaise, mais pas si lisse que cela…
    Tu parles d’une sculpture, un truc architectural.
    Une émergence dans la culture, un signe carrément.
    Une image qui vient, une chanson qui s’anime
    Un cri, un son, une onde une longueur d’onde,
    Une réalité ! Le songe de qui vous voulez…
    Putains de nazislamistes macroniens, cela pue l’islam des conquêtes???
    Perso, je suis pour la révolution, le cassage de gueules de ministricules
    Enfin, c’est pas clair.mais pas gentil non plus, pour les vilains méchants.
    Cela fait trop longtemps que momo me fait chier, ce tueur d’innocence !
    Mauvaise digestion, sans doute , et mini macron, enfin micron, de la poussière de poussière,
    qui fait chier le peuple, parce qu’il y a encore un peuple en France…
    Et pas qu’en France !
    Ah bonheur infini, le retour de l’âme franc

    Mais bordel, font chier cette caste, politico-journalistique, et spésiaexpilidoxien
    Courte analyse.

  2. Excellent ! Et le gros con qui s’est fait chopper dans le tunnel creusé en territoire israélien est un iranien !
    Voilà qui expose à la vue de tous les manoeuvres des terroristes du hezbollah aux ordres de l’Iran.
    Quand on voit par ailleurs que le Liban a voté contre la résolution condamnant le hamas, on a compris que ce pays de cocagne était complètement gangrené et complice des islamo-terroristes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.