Un Rabbin antisioniste, soutien d’une espionne marocaine©

5
5921

Un rabbin anti-sioniste et sa famille se retrouvent impliqués dans un scandale d’espionnage belgo-marocain

Moshe Aryeh Friedman et sa fille, qui se porte candidate à Anvers, font l’objet d’un examen minutieux de leurs liens avec une femme, Kaoutar Fal, accusée d’espionnage pour le compte du Maroc

Moshe Friedman, à droite, s'entretient avec des journalistes avec son épouse Lea Rosenzweig devant l'école de filles Benoth Jerusalem d'Anvers, en Belgique, le 7 janvier 2018. (Cnaan Liphshiz / JTA)

Moshe Friedman, à droite, s’entretient avec des journalistes, en compagnie de son épouse Lea Rosenzweig devant l’école de filles Benoth Jerusalem d’Anvers, en Belgique, le 7 janvier 2018. (Cnaan Liphshiz / JTA)

 

 

JTA – Moshe Aryeh Friedman est peut-être affable, mais le rabbin anversois a un talent certain pour la publicité.

A l’origine activiste antisioniste de New York, Friedman, âgé de 47 ans, a été accusé – à tort, d’avoir nié la Shoah lors d’une conférence organisée en 2006 par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad à Téhéran. Quoi qu’il en soit, il y était présent, comme sur la photo ci-dessous.

Il a, depuis lors, agacé à plusieurs reprises la communauté juive de la ville belge où il vit avec sa famille depuis 2011.

En 2013, Friedman a demandé à un juge de contraindre une école juive pour filles à admettre deux de ses garçons – un coup porté à une congrégation qui le traite comme un paria.

Cette année, il s’est attaqué à un autre point sensible de la communauté, en affirmant aux médias que le judaïsme orthodoxe autorisait l’étourdissement des animaux avant qu’ils ne soient abattus (malgré un quasi-consensus rabbinique attestant du contraire).

Mais Friedman s’est même  surpassé cet été quand sa famille et lui-même se sont retrouvés impliqués, au beau milieu d’un scandale international de présomption d’espionnage, à propos d’une jeune femme marocaine que le service de sécurité belge a recommandé d’expulser.

Rabbi Moshe Aryeh Friedman (Capture d’écran: YouTube)

Kaoutar Fal, âgé de 32 ans, qui a quitté la Belgique le 23 juillet, est soupçonnée d’être une espionne marocaine. La relation entre elle et Friedman, a débuté il y a plusieurs années lors de différentes conférences sur «la paix» [et la façon dont les antisionistes préconisent d’y aboutir].

 

Kaoutar Fal, âgé de 32 ans

«Nous sommes devenus de bons amis. Les meilleurs amis du monde », a-t-il déclaré.

Friedman et sa femme, Lea Rosenzweig, ont été à l’avant-garde de l’effort mené pour innocenter le nom de Fal, qui se décrit comme une entrepreneure, une militante des droits des femmes et une journaliste.

L’implication du couple a commencé le 11 juillet, lorsque Rosenzweig a appelé la police pour signaler que Fal avait été enlevée par des inconnus devant le Parlement européen à Bruxelles.

En réalité, Fal a été emmené pour être interrogée par les services de sécurité, selon la VRT et le journal juif Joods Actueel, bien que Friedman insiste sur le fait qu’elle a été enlevée par des «gangsters» non identifiés. Qui qu’ils aient pu être, les hommes qui ont appréhendé Kaoutar Fal l’ont emmenée à bord d’un Van marqué d’une plaque d’immatriculation civile, en plein jour, devant le Parlement européen, selon la VRT.

Au cours de cette semaine-là, la police a intercepté Fal à plusieurs reprises dans le cadre de l’examen de son visa de trois ans, délivré en 2016 mais révoqué brusquement cette année. Le service de sécurité de l’Etat belge a qualifié Fal de «danger pour notre sécurité nationale», a déclaré la VRT. Plus tard, le même service a déclaré à un tribunal que Fal «était activement impliquée dans des opérations de renseignement pour le Maroc», ce qui lui a valu de quitter la Belgique, après sa libération sans autorisation de séjour.

Friedman a porté plainte auprès de la police, à cause de ce qu’il appelle l’enlèvement de Fal à Bruxelles. Il a déclaré à JTA que Kaoutar Fal, à laquelle Friedman a rendu visite plusieurs fois, au Maroc depuis 2017, y compris avec certains de ses huit enfants, n’est «pas et n’a jamais été une espionne. Ce ne sont toutes que de fausses allégations”.

De même, il a qualifié «d’absurde» une affirmation, apparaissant sur un petit site d’information dédié aux Berbères marocains en Belgique, selon laquelle Kaoutar Fal serait sa maîtresse.

«Un mensonge ridicule», a déclaré Friedman.

 

Mais ce qui aurait pu demeurer une affaire d’amitié improbable entre deux personnages hauts en couleur pourrait encore poser un risque de sécurité pour la Belgique, selon un article publié jeudi par Joods Actueel. Le journal flamand de la communauté juive a adopté une ligne très critique pour couvrir les actions de Friedman vis-à-vis de la communauté juive.

Rezi Friedman aux côtés de Kris Peeters, vice-Premier Ministre Belge

Tout ceci parce que Rezi, la fille de Friedman, âgée de 23 ans, se présente aux élections municipales du 14 octobre sur le ticket du parti de Kris Peeters, l’actuel vice-premier ministre belge. Peeters et Rezi Friedman ont posé ensemble pour une affiche de campagne exposée à Anvers, souhaitant aux juifs Shana Tova – une bonne année juive.

Et cela constitue un problème potentiel parce que Rezi Freidman vit chez ses parents à la même adresse que Kaoutar Fal, à un moment donné : cette résidence était indiquée aux autorités comme adresse de correspondance pour Kaoutar Fal à Anvers, suggère Joods Actueel. Le rabbin a déclaré que sa fille «n’avait rien à voir» avec Fal, qui a peut-être donné son adresse aux autorités, a-t-il dit, seulement pour qu’il puisse lui adresser son courrier pendant son procès portant sur la prolongation de son visa.

Mardi, Kaoutar Fal a écrit sous une affiche de campagne reportée sur le compte Facebook de Rezi Friedman : «Vous êtes les meilleurs, je sais que vous réussirez dans tout ce que vous faites.» Les deux femmes ont posé ensemble pour des photos à plusieurs reprises.

Selon Michael Freilich, rédacteur en chef de Joods Actueel, cela signifie que «nous devons nous poser des questions sur» les liens avec quelqu’un soupçonné d’espionnage et la facilitation de ses accès présumés auprès d’un homme politique pendant la campagne et savoir «s’il s’agit d’un réel problème de sécurité».

 

Rezi Friedman n’a pas répondu à la demande de commentaire du JTA, à propos de ces affirmations de Freilich.

Freilich n’est pas le seul à éprouver un malaise, quant aux liens affichés de Fal avec les Friedman.

Christophe Busch

«Rezi Friedman est maintenant entourée de quelques politiciens importants», a déclaré à Joods Actueel Christophe Busch, expert en terrorisme et criminologue, directeur du musée de la Shoah de l’Etat de Kazerne Dossin, près d’Anvers.

Même si elle ne fait jamais rien qui mette en danger la sécurité nationale, «il y a au moins l’apparence que ça pourrait être possible», a-t-il déclaré. “Et c’est un gros problème pour son parti, car tout repose sur l’apparence en politique.”

How a rabbi got caught up in a Belgian spy scandal

How a rabbi got caught up in a Belgian spy scandal

5 COMMENTS

  1. Non, ce MAF, yemach shemo, qui fait honte à tous les juifs de Belgique est du monde n’est pas fou, il est Szatmar, et comme tous les Szatmars, cette secte dangereuse, ce MAF haie les juifs et est antisémite et nazi.

  2. “…Le service de sécurité de l’Etat belge a qualifié Fal de «danger pour notre sécurité nationale», a déclaré la VRT.”
    C’est drôle.
    Et tous les nazislamistes qui proclament haut et fort, en Belgarabia et en Françarabia, l’instauration de la Charia, ne sont-ils pas dangereux pour la Sécurité Nationale ?

  3. C’est une bien triste histoire, que cette folie !!

    Voila un pauvre homme semblant souffrir de troubles dissociatifs, d’instincts suicidaires, et qui présente un danger pour lui même et pour autrui, pour sa communauté mais pas seulement. .
    Je ne saurais trop recommander une hospitalisation sous contrainte si besoin, avant que des “appels au meurtre” ne le mettent en péril..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.