Qatar: les paiements pour le Hamas ne sont plus garantis – rapport

«Les choses ont changé et nous ne pouvons pas continuer à faire les choses à l’ancienne», a déclaré l’émir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad al-Thani. Des sources de renseignement au Moyen-Orient estiment que l’émir pourrait changer de façon de procéder, au cas où Donald Trump remportait un second mandat à la présidence des États-Unis, en commençant à refroidir ses liens avec des éléments radicaux et anti-américains. Ces relations l’ont mis du mauvais côté de la campagne diplomatique de Trump dans la région et l’ont mis en position délicate avec les gouvernements du Golfe dirigés par l’Arabie saoudite, en particulier les Émirats arabes unis, qui viennent de conclure un pacte de normalisation négocié par les États-Unis avec Israël. Les trois parties de l’accord ont obtenu des gains substantiels.

Le Hamas palestinien et son parent, les Frères musulmans, semblent être les premiers à ressentir la rude épreuve de la réévaluation du dirigeant qatari. Après une visite du conseiller présidentiel américain Jared Kushner à Doha la semaine dernière, Cheikh Tamim aurait demandé à ses collaborateurs d’informer le Hamas que le flux continu de liquidités qataries vers la population appauvrie de la bande de Gaza n’était plus garanti. Le dernier transfert de 30 millions de dollars n’était «pas une politique» (constante), a-t-il averti, mais «une opération ponctuelle». Les prochains versements peuvent être effectués un par un, selon le comportement du régime du Hamas à Gaza.

Cette livraison d’argent frais a mis un terme provisoire à des semaines (3) d’attaques incendiaires de ballons et de roquettes lancées depuis la bande de Gaza contre le sud d’Israël – mais pas pour longtemps, à en juger par les précédents versements. Cependant, cette fois, le groupe terroriste palestinien a reçu une sévère mise en garde de la part de son payeur de Doha: «Les Américains et les Israéliens ne plaisantent pas cette fois-ci», a-t-il dit, ajoutant pour faire bonne mesure: «Il ne semble pas que Trump soit sur le point de perdre les élections présidentielles. »

Geler ses liens de longue date avec l’Iran et le Hezbollah serait beaucoup plus risqué que de réduire les paiements en espèces au Hamas. Les Chiites révolutionnaires sont capables de riposter d’une manière qui pourrait gravement endommager leur cible. D’un autre côté, le relâchement des liens avec des entités radicales et terroristes ouvrirait la voie au Qatar pour enterrer la hache avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis et gagner des points à Washington.

Sheikh Tamim suit de près les sondages pour les présidentielles américaines avant d’arrêter une orientation finale. Il a écouté quand des amis démocrates lui ont assuré que la victoire de Joe Biden était dans la poche et qu’il devrait tenir bon jusqu’à ce que le président Trump soit sorti du jeu. Mais maintenant, après avoir observé le rétrécissement de l’écart entre les deux candidats, il est, de plus en plus, convaincu que Trump pourrait effectivement remporter un deuxième mandat.

Les conseillers du dirigeant auraient demandé aux rédacteurs en chef de la chaîne de télévision qatari Al Jazeera de tempérer leur glorification du Hamas et d’autres organisations radicales vis-à-vis d’Israël, des États-Unis et des Émirats arabes unis et d’être moins provocateurs.

Qatar: Payouts for Hamas no longer guaranteed – report

2 Commentaires

  1. Pour Israël TRUMP entrera dans notre Histoire par la grande porte .

    Jamais un Président américain n’a été aussi loin

    En dehors des  » Justes  » , les  » étrangers  » ne sont pas nombreux

  2. Rappelez-vous, OBAMA a eu le prix nobel de la paix dès son élection, avant d’avoir fait la moindre chose pour la paix.
    TRUMP agit concrètement pour la paix au moyen-orient avec une réussite époustouflante. Aura-t-il le prix nobel de la paix pour cela ? Certainement pas vus l’hostilité générale à son encontre des européens qui sont restés figés dans des postures politiques d’il y a 40 ans, à commencer par la France qui parle encore de Jerusalem-Est capitale d’un hypothétique état palestinien (ce qui signifie une souveraineté palestinienne sur le KOTEL !!!).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.