Meurtre de deux touristes: le Maroc rattrapé par le terrorisme

5
3560
In this photo provided by Moroccan news channel 2M and taken on Tuesday, Dec. 18, 2018, a forensic team is seen at the area where the bodies of two Scandinavian women tourists were found dead, near Imlil in the High Atlas mountains, Morocco. The lone suspect arrested in the killing of two female Scandinavian tourists is connected to a terrorist group, and three other suspects are on the run, Moroccan prosecutors said Wednesday. (2M via AP)

Cette capture d’écran montre le lieu où ont été trouvés les corps des deux touristes scandinaves, le 18 décembre 2018, près d’Imlil (Maroc). 2M / AP

Meurtre de deux touristes: le Maroc rattrapé par le terrorisme

TERRORISME – Les quatre hommes interpellés pour le meurtre de deux jeunes randonneuses scandinaves dans les montagnes du sud du Maroc avaient selon Rabat prêté allégeance à l’organisation Etat islamique (Daech, EI), confirmant les suspicions des autorités marocaines, qui penchaient ce jeudi 20 décembre pour un “acte terroriste”.

Un communiqué diffusé jeudi soir par le procureur de Rabat a confirmé l’authenticité d’une vidéo relayée jeudi sur les réseaux sociaux, montrant quatre hommes présentés comme les quatre suspects arrêtés à Marrakech (sud) en train de prêter allégeance à Abou Bakr al-Baghdadi, chef du groupe ultra-radical.

Les corps des deux touristes norvégienne et danoise avaient été découverts lundi dans une vallée du massif du Haut-Atlas réputée pour ses sentiers de randonnée.

Ils ont été transportés jeudi soir de la morgue de Marrakech vers l’aéroport de Casablanca d’où ils doivent être rapatriés en Norvège et au Danemark, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Lors d’un point de presse, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Khalfi, a dénoncé un acte “terroriste”.

“Le Maroc condamne vigoureusement ce crime odieux”, a dit de son côté le chef du gouvernement Saad-Eddine el Othmani.

Le premier suspect, appartenant à “un groupe extrémiste”, avait été interpellé dès lundi, avant que les trois autres ne soient appréhendés jeudi matin après diffusion d’un avis de recherche, a indiqué la police.

Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et une amie, Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans, se trouvaient au Maroc pour des vacances.

Leurs corps ont été découverts sur un site isolé où elles avaient planté leur tente pour la nuit, à deux heures de marche du village d’Imlil, sur le chemin du Mont Toubkal, le plus haut sommet d’Afrique du Nord. L’une d’elles a été décapitée, selon une source proche du dossier.

A Copenhague, le Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen a dénoncé “un crime bestial”.

La Première ministre norvégienne Erna Solberg a condamné une attaque sur des innocentes “dénuée de sens”.

A Rabat, le porte-parole du gouvernement marocain a souligné les “efforts” des services de sécurité en matière de lutte contre le terrorisme et salué ceux qui “ont réussi en un temps record à arrêter les auteurs” présumés du double meurtre.

Craintes pour le tourisme

Depuis des attaques suicide à Casablanca (33 morts) en 2003 et à Marrakech (17 morts) en 2011, le Maroc a musclé son dispositif sécuritaire et son arsenal législatif, tout en renforçant l’encadrement du secteur religieux et la coopération internationale antiterroriste.

“Depuis 2011, il n’y a pas eu d’atteinte à la sécurité au Maroc. En sept ans, c’est une performance vu le climat actuel de la région”, a déclaré à l’AFP Abdelak Bassou, ancien directeur central des services généraux marocains associé au centre de recherche “Policy Center for The New South”, basé à Rabat.

“Un attentat peut arriver partout, quelles que soient les mesures de sécurité et le degré de vigilance”, a-t-il souligné.

Comme les autorités, les habitants du village d’Imlil s’inquiètent des possibles répercussions sur le secteur touristique.

Secteur clef pour l’économie marocaine, le tourisme représente 10% de la richesse du pays et constitue le deuxième employeur après l’agriculture. En 2017, le Maroc a enregistré un nombre record de touristes avec 11,35 millions de visiteurs.

Les trois hommes arrêtés jeudi sont originaires de Marrakech, selon l’avis de recherche, et l’un d’eux a des antécédents judiciaires “liés à des actes terroristes”, selon les informations obtenues par l’AFP.

D’après des médias marocains, les suspects qui tentaient de quitter la ville ont entre 25 et 33 ans et vivaient dans la précarité.

AFP

Meurtres des deux Scandinaves au Maroc : 9 arrestations

Neuf personnes ont été arrêtées jeudi et vendredi à Marrakech, Essaouira, Sidi Bennour, Chtouka-Aït Baha et Tanger pour leurs «liens présumés avec les auteurs de l’acte terroriste» ayant coûté la vie, dans le sud du Maroc, à deux randonneuses : Vesterager Jespersen, une étudiante danoise de 24 ans, et Maren Ueland, une Norvégienne de 28 ans. Photo AFP

 

Deux jeunes touristes scandinaves ont été égorgées dans le sud du Maroc, ont reconnu les autorités marocaines.

Les corps des deux victimes, une Danoise et une Norvégienne, portaient des “traces de violence à l’arme blanche” sur le cou, selon les autorités marocaines.

La victime danoise, Louisa Vesterager Jespersen, âgée de 24 ans, “s’est fait trancher la gorge”, a affirmé sa mère, Helle Petersen, citée par le journal danois B.T.

L’autre victime était âgée de 28 ans, selon les médias marocains.

Un suspect a été arrêté mardi à Marrakech. D’autres suspects sont actuellement recherchés par les enquêteurs.

Faouzi Ahmed 

5 COMMENTS

  1. Votre site est dirigée par une bande de couillons qui copient un article rédigé et diffusé par un Marocain musulman pour dédouanner le Maroc et son islam de merde de la responsabilité de cette monstruosité criminelle.

    • David Belhassen est un raciste primaire qui ne s’aperçoit pas que le dénommé Fawzi Ahmed travaille pour un site juif (que je ne prise pas particulièrement pour son goût débilitant du scoop à tout prix- mais passons) appelé le “Monde Juif”. Quant à la dépêche AFP, il est vrai qu’elle n’était pas nécessaire, puisqu’il y a d’autres articles sur ce site pour ne pas ménager le Maroc. En effet, malgré ou à cause de la politique du Roi qui se veut libérale, il existe au Maroc, une vague de fond d’islamistes qui le contestent à la marge ou lui ravisent le pouvoir au parlement. On a assez constaté, lors des attentats de Paris ou Bruxelles, Barcelone que la dominante islamiste est marocaine dans l’Ouest de l’Europe. On n’a pas besoin du raciste primaire David Belhassen pour nous le rappeler.

  2. Combien de temps va durer l’acalmie au Maroc.
    Quand le roi ne sera plus là, les mécréants qui resideront au Maroc auront du soucis à se faire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.