L’UE en a-t-elle fini avec l’arnaque palestinienne?

Il semble que même les Européens en aient assez de la méthode palestinienne de “militant des droits de l’homme de jour et terroriste de nuit” – sans parler de la demande de continuer à le financer.

Au fil des ans, l’Union européenne a fourni un soutien économique de dizaines de millions de shekels à des organisations civiles palestiniennes sur la base d’une disposition standard appliquée aux ONG du monde entier: pour recevoir une aide financière, elles ne doivent avoir aucune affiliation avec des éléments terroristes.

Dernièrement, les Palestiniens ont été scandalisés par une stipulation supplémentaire et légitime que l’UE a introduite: les bénéficiaires des subventions de l’UE doivent s’assurer que des éléments tiers (tels que les sous-traitants, les participants à l’atelier et autres) qui ont des liens avec eux et bénéficient indirectement des fonds européens, ne figurent pas sur la liste des sanctions de l’UE. Les Palestiniens sont furieux et ont carrément refusé de signer la clause. Ils rejettent complètement la décision européenne, selon laquelle des groupes tels que le Hamas et le Front populaire de libération de la Palestine sont considérés comme des organisations terroristes car, de leur point de vue, ce sont des partis politiques légitimes.

L’innocence feinte des Palestiniens et leur position de rejet ne sont pas surprenantes. Fin 2019, l’agence de sécurité du Shin Bet a découvert un réseau terroriste complet et organisé du FPLP, qui a perpétré l’attaque au cours de laquelle Rina Shnerb, 17 ans, a été assassinée et son frère et son père ont été blessés. Les Palestiniens affirment que le FPLP n’est pas une organisation terroriste et ont cherché à cacher le fait que plusieurs membres du réseau terroriste découvert par le Shin Bet occupaient un certain nombre de postes clés dans l’ONG palestinienne Addameer (partie prenante de BDS). Ces dernières années, Addameer a reçu plus de 8 millions de shekels d’aide de la part de pays et d’institutions européennes. En 2018, par exemple, Addameer a reçu une subvention de 500000 NIS de la Suisse. Les hauts responsables d’autres ONG palestiniennes étaient membres de groupes terroristes déclarés depuis des années ; certains d’entre eux ont même purgé des peines de prison en Israël.

Le refus des organisations palestiniennes de délégitimation – qui sont soutenues officiellement par des éléments de l’Autorité palestinienne – de rompre les liens avec des organisations terroristes meurtrières, illustre la mesure dans laquelle les ONG sont utilisées pour camoufler et promouvoir la campagne armée menée par des organisations terroristes contre Israël.

L’écart d’interprétation entre l’UE et les Palestiniens est fondamental: la méthode du «militant des droits de l’homme de jour et terroriste de nuit», que les Palestiniens considèrent comme naturelle et légitime, est-elle acceptable pour l’UE?

Il semble que même l’UE en ait assez du métier de l’escroquerie palestinienne – sans parler de son financement. L’UE doit résister fermement à la campagne de pression concentrée des Palestiniens. Y succomber délivrera un message terrible, donnant aux organisations terroristes une forme de légitimité. L’UE doit subordonner toute fourniture d’aide à la renonciation complète aux affiliations terroristes – directes, indirectes, de premier degré, de deuxième degré, de tiers ou autrement. C’est la seule chose correcte, appropriée et morale à faire.

israelhayom.com

13 Commentaires

  1. Ce dont cet occident n’a pas intelligemment intégré c’est qu’après le fantasme de conquête de Jérusalem, ils s’attaqueront au reste de l’humanité.
    Ça n’arrivera jamais pour Jérusalem et après chacun son problème s’ils les aiment tant.

  2. Rien à ajouter aux coms ci-dessous, si ce n’est que non, elle n’en a pas fini…
    18 siècles d’antisemitisme érigés en institution, ça ne s’efface pas en une ou deux générations, d’autant que cette résurrection de l’Etat Juif reste en travers de la gorge de la bien-pensance k-to, qui reste sous addiction haineuse, et forcément, pourvoyeuse de fonds à tout antijudaïsme, surtout en “terre sainte”, ô comme ils disent…
    Et puis, nous avons en Europe, désormais, une forte mobilisation a-musante…

    • @Élie de Paris
      Je retiens ce que vous avez écrit car c’est très bien dit et c’est à creuser. J’aimerai savoir à partir de quand l’Europe s’est mise à financer les squatters arabes de la Terre Juive? Le comportement pro-arabe et antisioniste des antijuifs anglais entre 1918 et 1948, que j’ai un peu décrit, semble avoir été suivi d’une phase d’accalmie après l’indépendance de l’État Juif, peut-être jusque dans les années 1965? Bien entendu durant cette période l’antisionisme des antijuifs d’Europe n’a pas cessé. Il suffit, par exemple, de lire la presse Britannique de 1960 accusant Israël de se nucléariser, et Vanunu en 1986 a choisi d’adresser ses photographies à la même presse anglaise.

      PS: j’emploie le terme de “Terre Sainte” dans mes écrits car c’est ainsi que, sauf erreur, même les Sionistes désignaient la Palestine Ottomane avant le Mandat Britannique. Sauriez-vous à partir de quand est apparu le terme d’ “Eretz Israël”?

  3. Le Hamas, le FPLP et autres acronymes diaboliques sont bien des organisations politiques dont la politique principale est le terrorisme en vue d’extermination. CQFD

  4. Avec le Brexit, l’Europe cherche à colmater les trous…..au cul qu’ils se sont fait avec cette politique-arabe initiée par De Gaulle depuis l’independance de l’Algerie.
    Vue le nombre de trous dilatés on peut s’attendre à ce que ça va chier dans tous les coins du palais d’eurabia…..un vrais Versailles, les cotations en bourse des parfums, pour masquer les mauvaises odeurs vont exploser, de quoi faire selon Micron apporter 0,1% de croissance pour l’exercice 2020.

  5. La chute de l’eurabia est en marche. La francarabia, la Belgique, la suède, ont déjà chuté inéxorablement. Quant à l’Italie, si Salvini n’est pas président du conseil avec une majorité qui envoie ces pourritures de juges dans l’endroit d’où ils sont venus, en tirant la chasse, ce pays sera en voie de chuter vers l’islamisation.

  6. Les partisans de la négociation avec les squatters arabes ne nous ont toujours-pas démontré sur quels signes ils se fondent pour penser, ou rêver, que ces gens-là voudrait vivre en paix à côté d’Israël, dans un État indépendant où ils se prendraient en charge par eux-mêmes et n’auraient plus besoin des subventions de l’Unwra et de l’Europe. Ces partisans de la négociation sont donc des intelligences supérieures qui voient ce que nous ne voyons-pas. Si nous n’avons toujours-pas compris pourquoi 25 ans après Oslo, les squatters arabes sont toujours demandeurs de subventions, c’est que nous sommes des nuls.

    En 1922, le Livre Blanc de Churchill a réinterprété la Déclaration Balfour et limité l’émigration Juive en Palestine Mandataire. Les antijuifs anglais ont alors fait entrer des milliers d’immigrés arabes, bien sûr sans limitation d’émigration, pour contrebalancer l’immigration Juive. Ces arabes se sont empressés de s’installer dans les villes à forte concentration Juive et à la campagne près des exploitations agricoles Juives, pour les parasiter bien-sûr. Les antijuifs anglais ont alors utilisé la manne des impôts prélevés sur le Yishuv pour financer le développement des infrastructures des zones arabes. Tout est bon dans le pigeon Juif. En 2021, il faudrait réaliser une analyse économique rigoureuse pour évaluer le coût pour les Juifs, de la présence de ce fardeau de 3 millions de squatters arabes, détenteurs de passeports jordaniens, sur la Terre Juive de Judée-Samarie.

    Depuis 1967, les politiciens israéliens incompétents n’ont jamais envisagé l’option de déplacer ces squatters, alors que déjà 800.000 Juifs vivent déjà sur cette terre. Bien entendu, personne en Israël ne veut assumer la responsabilité de cette situation, ce qui est d’autant plus contradictoire que le Judaïsme prône la responsabilité de ses choix et actions. Personne n’assume ses erreurs de décisions. Certains politiciens se prennent pour Dieu et c’est d’autant-plus lâche quand des Juifs sont massacrés sur leur propre Terre, par des squatters arabes, ce qui n’était pourtant-pas écrit dans la prophétie de Jérémie invoquée en 1948.

    Dans le Peuple Juif, nous avons des politiciens extraordinaires. Bien sûr, nous n’avons pas eu Hitler et sa solution finale, ni Staline et ses expulsions massives, ni De Gaulle qui a jeté un million de français d’Algérie sur les routes de l’exode, ni Ho Chi Minh qui a crée des centaines de milliers de boat-people,etc..Mais nous avons même des politiciens qui laissent massacrer leur propre peuple, déjà meurtri par 2000 ans de persécutions, sur sa propre Terre. Qui dit mieux? Céder la Terre Juive aux squatters arabes et en expulser par le slogan “la valise ou le cercueil” les 800.000 Juifs? Tout cela, bien-sûr, ne sont pas des signes de haine de soi Juive? Reconnaissons combien nous avons des politiciens avec de véritables carrures de chef d’État et une imagination et créativité politique impressionnante!. Nous sommes le “Peuple élu” mais plutôt en ballotage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.