Home International Iran : un fusil de sniper tuant à 1 600 mètres?

Iran : un fusil de sniper tuant à 1 600 mètres?

17
23311

L’Iran prétend avoir un fusil de sniper pouvant tuer à 1 600 mètres

Vraiment?

Le Heidar est un hybride possédant ce qui semble être un mécanisme de préhension et de déclenchement copié sur le MG 3, une version modernisée du modèle MG-42 de conception allemande. L’Iran a produit sa propre version du MG 3 depuis avant la révolution islamique de 1979.

L’Iran sur-utilise régulièrement sa technologie militaire et, dans certains cas, montre du matériel factice à des fins de propagande. L’industrie militaire iranienne est également pleine de ressources et produit des armes intéressantes que la république islamique multiplie en conflits réels.

(Cette première est apparue en 2017.)

En avril 2017, l’Iran a révélé que le fusil de sniper Heidar semi-automatique de calibre 50 coïncidait avec la Journée de l’armée iranienne, un événement destiné à présenter le nouveau matériel. L’arme à l’apparence étrange est un fusil anti-matière principalement conçu pour détruire le matériel et les véhicules.

Ce n’est pas l’entrée la plus impressionnante du genre. Les agences de presse iraniennes ont déclaré que le Heidar possédait une portée effective de 1 600 mètres, 200 mètres en dessous du Barrett M82 de l’armée américaine et du français Hecate II. Le Bureau des études militaires étrangères de l’armée américaine a remarqué le Heidar dans son bulletin d’information et a qualifié l’arme de «curieuse».

nationalinterest.org


Mais rappelons-nous d’autres exploits balistiques, il y a à peine trois ans :

18 février 2016

Un sniper britannique “décapite” un bourreau de Daesh d’une seule balle de fusil Dan israélien

Concrètement, cela signifie que la balle ne traverse pas sa cible mais “tourne” à l’intérieur de celle-ci causant des dommages irréversibles. Une prouesse incroyable au regard de la distance de tir

Sniper-643966
“Sa tête était là et puis plus rien, elle avait explosé dans la minute”, a rapporté un témoin cité par plusieurs médias anglo-saxons. Photo d’illustration. [HAIDAR MOHAMMED ALI / AFP]

Un sniper des forces spéciales britanniques a réussi l’exploit d’abattre un bourreau de Daesh d’une seule balle alors qu’il était positionné à une distance d’environ 1200 mètres, ont rapporté lundi 15 février plusieurs médias anglo-saxons.

Ironie du sort, le jihadiste était précisément en train d’enseigner à de jeunes recrues des techniques de décapitation lorsque lui-même a perdu – littéralement – la tête.

“Sa tête était là et puis plus rien, elle avait explosé dans la minute”, a rapporté un témoin cité par plusieurs médias anglo-saxons. Les faits se seraient produits il y a une quinzaine de jours dans une zone reculée et désertique du nord de la Syrie.

Le soldat britannique aurait utilisé une technique de tir appelée en anglais “wounding bullet” (la “balle blessante”). Concrètement, cela signifie que la balle ne traverse pas sa cible mais “tourne” à l’intérieur de celle-ci causant des dommages irréversibles. Une prouesse incroyable au regard de la distance de tir.

Selon, le Daily Express, qui s’appuie sur une source anonyme, l’arme utilisée par le soldat serait de type DAN. 338, un fusil de conception israélienne. Equipée d’un dispositif spécial, l’arme est connue pour être particulièrement silencieuse et aucun flash ne s’échappe du canon, lui assurant une discrétion et une efficacité redoutables.

IWI-DAN338_800-696x447

Screenshot-2014-06-12-02.00.16-768x270

DAN .338 Weapon Specifications

Model: DAN .338 Bolt Action Sniper Rifle
Ammunition: .338 LAPUA Magnum
Firing mode: Bolt action
Feeding: 10 round magazine
Barrel rifling: 1:10” twist
Trigger pull Force (Kg): 1-2
Weight (w/o magazine, telescope and mount): 6.9kg
Barrel length: 737 mm (29”) – 787 mm (31”) with muzzle brake)
Overall length, stock extended: 1,280 mm (50″)
Overall length, stock folded: 1,030 mm (40.5″)
Muzzle velocity (approx.) 881 m/sec

dan338rifle725

dan338_accessories725 (2)

Cette histoire n’est pas sans rappeler celle d’un autre mystérieux sniper qui, à Syrte en Libye au début du mois de février, aurait abattu en l’espace de 10 jours trois responsables de Daesh. Jusqu’à présent, l’individu n’a pas été identifié. Il pourrait s’agir d’un tireur d’élite qui aurait perfectionné sa technique lors du soulèvement libyen contre le colonel Kadhafi mais rien n’est venu étayer cette thèse.

Bien que l’armée britannique ne se livre pas, à proprement parler, à une guerre au sol en Syrie, des escadrons des forces spéciales SAS ont été déployées en petit nombre. En décembre dernier, après un vote à la Chambre des Lords, le pays avait conduit ses premières frappes aériennes contre Daesh en Irak et en Syrie.

Par Direct Matin Publié le

17 COMMENTS

  1. Un fusil capable de faire but à 1600 m rien exceptionnel, reste à trouver un tireur apte à effectuer un tir juste et précis à cette distance.

  2. Les chinois ont fait mieux avec une arme laser ne pesant que 2.5kg et pouvant tirer 1000 rayon invisible de 2 s capable de faire des trous de 8 mm a 2000 m avec une seule charge de batterie au lithium. Arme des tiné à la police entre autre !!!

  3. Bon, pour ceux que ça intéresse, ce fusil iranien n’amène rien de nouveau à part tenter de faire un “scoop” avec une antiquité.
    En premier lieu ce genre d’arme a commencé à être développé lors de la première guerre mondiale, c’est John Moses Browning qui a conçu la munition la plus célèbre : le 50 BMG (calibre 50 Browning Machine gun) une munition pour mitrailleuse lourde essentiellement anti matériel. Cette munition bien connue chez nous sous l’appellation 12,7 mm et utilisée dans nos mitrailleuses du même nom.
    Il existe de nombreux fusils anti matériels dans ce calibre, je précise anti matériel en opposition aux armes anti personnel de plus petit calibre destinées, elles à tuer des gens.. calibres allant du 5.56 Otan aux nombreux “7 et quelques millimètres comme le 7.62 Otan, la 308, ou les 7.62 Kalash.
    Au chapitre prix, disponibilités, ce n’est pas trouvable chez Darty, Carrouff etc..
    Mais pas impossible non plus avec un peu de patience :
    Pour commencer, vous devrez être membre d’un club de tir sportif depuis au moins 6 mois, posséder un certificat d’aptitude et de non contre indication délivré par votre médecin..
    Pas de passage par un hôpital psychiatrique dans votre vie… non plus.
    Si vous êtes toujours là.. il vous faudra gentiment demander à Monsieur Le Préfet une autorisation d’acquisition de l’engin.
    Une fois le précieux sésame en poche, direction votre armurier le plus proche (ou pas) avec une tirelire conséquente et si vous avez la fibre nationale (France) un bon choix pourrait vous diriger vers le Hécate II de chez PGM en calibre 50 BMG (12.7mm) un joujou fabriqué depuis 1991 pour l’armée, et la gendarmerie .. Bon faut avoir l’usage, c’est un peu comme le Beretta dans les Tontons flingueurs, l’outil pèse dans les 17 kg avec ses 7 cartouches dans le magasin, et peut toucher si vous êtes expert une cible à 1500m !!
    Le coût : comptez 10.000 unités de notre actuelle monnaie, et rajoutez de quoi l’équiper d’une lunette optique de très grande qualité..
    Un grand, très grand coffre sera de plus exigé par les autorités de même que votre vigilance pour protéger votre engin des mains de vos bambins et autres personnes non autorisées..
    Si vous envisagez de lui faire prendre l’air, excluez d’emblée le jardin public, et direction obligatoire vers un stand militaire pour tir à longue distance avec les bonnes autorisations et quelques cartouches à 10 € pièce.
    Voila, c’est tout pour aujourd’hui..

  4. À quand la mise de suppositoire à distance, l’ecrasekouille à vortex centripet, le rayon laser cuit-cervelle, et le fameux éternuement qui tue, surtout pour les ayatokons frapadingues et les généraux farsis de bonnes intention ?
    Le Seigneur des Armées sait mieux que quiconque les faire s’entretuer.
    Il le refera certainement.
    D’ailleurs, IL le fait déjà.
    Que sont donc ces printemps arabes, et ces gueguerres intermuzz, si ce n’est la dissipation de leur haine, contre nous, désormais parmi eux ?
    Et, curieusement, le désintérêt de tous pour les massacres qu’ils s’occasionnent ?
    Nous condamner à l’ONU est plus important…

  5. Notre justice, en occident, n’est pas la même qu’en Orient, proche ou extrême !! Là-bas, pas d’attente de jugement, on reçoit le coup, il faut le rendre aussitôt !! Et les murs, tant décriés, les murs qu’on trouve à présent, fort utiles en Europe, on ne crache plus dessus, depuis qu’on a compris à quoi ça sert et qu’on économise bien des morts !!

  6. Fond de l’article intéressant même si la partie à propos de la cartouche employée, et l’aspect totalement silencieux de l’arme est complètement inepte.

    Sinon c’est je rejoins l’avis des personnes qui trouve bien de montrer les dents face à ces raclures. Il serait temps de se rendre compte que nous ne sommes pas en paix et qu’on ne peut gagner une guerre qu’à partir du moment où on décide vraiment de la faire.

  7. bravo David tu as tout compris.Il faut en effet traiter ce genre d’information par l’humour et si possible garder secret ce qui ne devrait interesser que les professionnels.

  8. c’est typiquement le genre d’article qui ne sert à rien, mais qui fait plutôt la promo d’un fusil longue portée.
    on se gargarise un peu sur le made in Israël.
    les seuls éléments manquants sont le prix, la durée de la garantie, et le délai de livraison, paiement par carte ?

    • Ca sert à démontrer que la peur a vite fait de changer de camp. Et vous, vous écrivez quoi qui serve à quelque chose?

      Personne ne vous oblige à lire.

  9. souligner l’origine ou pays d’un soldat sur le terrain en cette guerre, c’est mettre de l’huile sur le feu, avec de tels fanatiques chez Daesh, c’est cibler un pays pour de futures actions de destructions.
    Que ce soient des exploits, ou des actions, la presse se devrait de garder certaines informations qui risquent de cibler d’autres peuples… La liberté d’expression se doit d’avoir quelques censures lors de ses publications, ne pas venir au secours d’une victime est punissable, créer un danger est irresponsable.

    • On a déjà répondu à ce genre d’invectives déplacées : des organismes comme le MI6 à propos des actions SAS ne communiquent que lorsqu’ils pensent marquer des points dans la guerre de la communication : dire que les bourreaux sont retrouvés et décapités par des snipers participe de la guerre psychologique. Certains soi-disant “bons conseillers” préfèrent que les peuples occidentaux ramassent les coups sans les rendre. Ce n’est pas non plus la politique suivie par des pays comme Israël. …

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.