Le petit engin aurait dû se poser sur la Lune le 11 avril, après avoir décollé le 5 février. Il s’est finalement écrasé sur le satellite. Par Léo Tourbe

ESPACE – L’alunissage raté a éparpillé de la poussière lunaire sur près de 100 mètres. La Nasa a dévoilé ce mercredi 15 mai les premières photos du crash du robot israélien Bereshit. L’agence Lunar Reconnaissance Orbiter, qui prend constamment des photos de la Lune, a donc aidé la Nasa en dévoilant tout juste ces photos prises le 22 avril.

Mark Robinson, un chercheur de la Nasa spécialiste de la Lune, a pu préciser quelques caractéristiques de l’impact. “Alors que l’engin s’est posé, il a premièrement touché la surface à 1000 mètres par seconde (3600 km/h) plus vite qu’attendu”. 

NASA/GSFC/ARIZONA STATE UNIVERSITY
À droite, une photo améliorée, qui fait le contraste avant/après le crash. 

 

Sur les photos ci-dessus, celle de gauche est une version non retravaillée. Celle de droite, où l’on voit le mieux la trace du robot, a été améliorée afin de mieux la repérer et compare la surface avant puis après le crash.

https://twitter.com/NASA/status/1128732172251168769?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1128732172251168769&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.huffingtonpost.fr%2Fentry%2Fla-nasa-devoile-les-photos-du-crash-de-beresheet-le-robot-israelien_fr_5cdd2064e4b01571365c3295

Vers l’infini et au-delà

À une telle vitesse, cela ne pardonne pas, et le chercheur estime que Bereshit a éparpillé du sol sur près de 100 mètres. Il a également laissé une tâche noire d’une dizaine de mètres. Directement désintégré au moment de l’impact, le robot spatial “low-cost” a marqué d’une cicatrice significative la surface lunaire.

Mark Robinson termine sur une pointe d’optimisme: “Malgré cette mésaventure, il est important de se rappeler que Bereshit était le premier engin spatial développé par une entité à but non-lucrative, à voler en orbite autour de la Lune”.

Un message d’encouragement pour toutes les structures privées qui aspirent à atteindre la Lune, et plus loin encore.

Le HuffPost 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.