Les frères musulmans surfent sur la dissidence pour s’imposer

1
236

Le Forum social mondial 2016 (#FSM2016) se déroule présentement à Montréal. Le Professeur Michel Chossudovsky de l’Université d’Ottawa révèle que cet événement est financé par de grandes fondations privées, dont Ford et Rockfeller, «fermement attachées non seulement aux principes du néolibéralisme, mais aussi au programme militaire mené par les USA et l’OTAN.»

La Ford Foundation finance également le mouvement BlackLivesMatter. Aux États-Unis, des leaders des Frères musulmans ont appelé à s’allier avec BlackLivesMatter pour faire une sorte de «révolution arabe» sur le territoire américain.

Financement du Forum social mondial  

Voici quelques extraits de l’article du Professeur Chossudovsky. Son article est passablement détaillé sur les structures de financement du FSM, et vaut le détour:

(Mondialisation.ca) La plupart des participants ignorent que le FSM est financé par des fondations privées dont Ford, Rockefeller, Tides et consorts. Ce financement est en grande partie versé aux organisateurs du FSM sous la gouverne de son Conseil international.

Cette question a été soulevée à maintes reprises par des organisations progressistes et des militants du FSM : on ne peut lutter contre les élites du néolibéralisme et du nouvel ordre mondial et s’attendre en même temps à ce qu’elles financent nos activités! (…)

Lors de sa réunion inaugurale, le Forum social mondial s’est défini comme une contre‑offensive au Forum économique mondial (FEM), qui réunit annuellement des dirigeants d’entreprise et des politiciens à Davos, en Suisse. Le FSM de 2001 à Porto Alegre s’est tenu en même temps que le FEM à Davos. (…)

Financer la dissidence

Dès ses tout débuts en 2001, le Forum social mondial a été financé par des gouvernements et des fondations privées, dont la Ford Foundation, qui a des liens avec les services secrets étasuniens.

Le mouvement altermondialiste s’oppose à Wall Street et aux géants du pétrole du Texas contrôlés par Rockefeller et consorts. Pourtant, les fondations et les organismes de bienfaisance de Ford, Rockefeller et consorts accordent de généreuses contributions aux réseaux anticapitalistes progressistes et aux environnementalistes (opposés à Wall Street et aux géants du pétrole), dans l’espoir de finir par pouvoir les encadrer et coordonner leurs diverses activités.

Les mécanismes de la « fabrication de la dissidence » opèrent dans un environnement manipulable, par la coercition et la cooptation subtile d’un petit nombre de personnes qui comptent au sein des « organisations progressistes » comme les coalitions contre la guerre, les groupes environnementalistes et le mouvement altermondialiste. Bien des dirigeants de ces organisations ont dans un certain sens trahi leur base populaire.

Les corporations financent la dissidence pour mieux la contrôler. (…)

Le FSM dispose de plusieurs sources de financement, dont celui d’un consortium de fondations privées sous la tutelle consultative du réseau Engaged Donors for Global Equity (EDGE). 

Ce réseau, auparavant connu sous le nom de The Funders Network on Trade and Globalization (FTNG), joue un rôle de premier plan dans le financement des FSM successifs. Depuis le tout premier Forum en 2001, il a le statut d’observateur au Conseil international du FSM.  (…)

Un représentant de la Open Society Initiative for Europe* siège actuellement au conseil d’administration de EDGE. C’est pareil pour le Wallace Global Fund. La spécialité de ce dernier est de soutenir les ONG « traditionnelles » et les « médias alternatifs » comme Amnistie Internationale et Democracy Now (qui appuie la candidature d’Hillary Clinton à la présidence des USA). (…)

En ce qui concerne le FSM de Montréal, le consortium des donateurs (EDGE) vise les fins suivantes :

« (…) de créer un espace multidimensionnel rassemblant les bailleurs de fonds et les divers partenaires du mouvement (organisateurs, leaders d’opinion et intervenants), de façon à parvenir à une certaine harmonisation en favorisant une compréhension commune des visions, des valeurs, des principes et des voies d’une “transition juste.” »  (Voir http://edgefunders.org/wsf-activities/)

Cette « transition juste » implique que le militantisme social devra se conformer à une « vision commune » avec les fondations privées, c’est-à-dire en ne faisant rien qui puisse de façon significative nuire aux structures de l’élite du capitalisme mondial. (…)

Nous appelons les participants au Forum social mondial (FSM) de Montréal à soulever cette question et à en débattre : la campagne contre le néolibéralisme est financée par des fondations privées (et des gouvernements) qui sont fermement attachées non seulement aux principes du néolibéralisme, mais aussi au programme militaire mené par les USA et l’OTAN. (…)

*[Open Society Foundations est présidé par George Soros]

 – Les fondations Rockefeller et Ford derrière le Forum social mondial : quand le militantisme social est financé par des fondations privées, Professeur Michel Chossudovsky, Mondialisation.ca, 12 août 2016

«Un autre monde est nécessaire, ensemble il devient possible!»

Financement de Black Lives Matter

La revue américaine Fortune a récemment publié un article sur le financement du mouvement Black Lives Matter.

Un nouveau fonds de donateurs pour le groupe a attiré des noms importants.

La semaine dernière, le Movement for Black Lives (M4BL) a publié une plate-forme politique détaillée et ambitieuse, avec une longue liste de «demandes» qui tentent de proposer des solutions transparentes à des problèmes systémiques. Une section de la plate-forme intitulée «Mettre fin à la guerre contre les Noirs» aborde le système de justice pénale. Une autre section, intitulée «Réparations», demande des mesures réparatrices spécifiques aux entreprises, au gouvernement et aux systèmes éducatifs pour le préjudice lié à l’esclavage, et plus récemment, la discrimination systémique dans l’accès au logement, la politique de l’éducation, l’incarcération de masse et l’insécurité alimentaire.  Le document est fort, clair, détaillé et déterminé. Et diversifié: le mouvement est dirigé en grande partie par des jeunes femmes et hommes noirs, des queers de couleur et des immigrés. Cette diversité se reflète dans le langage et les problématiques abordées. (…)

Plus de 50 organisations ont déjà enregistré leur soutien, mais l’une d’elles, en particulier, se distingue. La Ford Foundation a ajouté son soutien au nombre croissant de supporteurs, dans des termes aussi vigoureux que possible. (…)

La Ford Foundation prévoit également d’étudier et de parrainer ce qu’elle appelle une «forme nouvelle et dynamique de leadership et d’infrastructure vouée à la justice sociale», en investissant dans le Black-Led Movement Fund (BLMF), un fonds commun des donateurs visant à appuyer le travail du Movement for Black Lives (M4BL), et dirigé par Borealis Philanthropy. (…)

«La stratégie de Black-Led Movement Fund (BLMF) est soutenue par deux autres composantes: la première est la Blackprint Strategy, un processus collaboratif en cours qui vise à identifier les besoins du mouvement et les priorités en matière de ressources pour apporter 100 millions $ de nouvelles ressources à BLMF.  Cet effort est facilité par le Blueprint Philanthropies Project du Movement Strategy Center. La deuxième composante est le BLMF Organizational Development Initiative appuyée par Benedict Consulting et axée sur le soutien aux besoins de renforcement des capacités organisationnelles d’un mouvement en croissance rapide.»

 ***

L’élite des Frères musulmans aux États-Unis a récemment appelé explicitement à la RÉVOLUTION: à soutenir le mouvement ‪#‎BlackLivesMatter‬ avec l’objectif d’actualiser sur le territoire américain une révolution analogue à celles qui ont secoué le Moyen-Orient lors du ‪#‎PrintempsArabe‬.

poste de veille canada

1 COMMENT

  1. Il faut lire au second degré tout ce qu’écrit l’éminent pr Chossudovsky, conspirationniste et négationniste de renom (cliquer sur le lien dans l’article), copie conforme de Thierry Meyssan, qui ne s’en prend jamais à l’Iran…suivez mon regard.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.