Légumes Bonduelle : de la viande CACHEE

1
494

Vous pensez acheter de simples légumes, dans une boîte de conserve, et vous voilà sans le savoir, à consommer de la viande en petite quantité, certes, mais de la viande tout de même non cacher de surcroît.

C’est une tromperie sur la marchandise qui a nombreuses incidences, et qui devrait être dénoncée de manière plus forte, car outre les derniers scandales sur la traçabilité de la viande, il y aurait maintenant des problèmes sur des compositions frauduleuses.

Ce qui aurait pu passer comme étant de simples conservateurs, se transforment en produits participatifs d’un produit de base que l’on croyait totalement naturel.

Le plus grave dans cette affaire est que le Consistoire autorise les légumes Bonduelle, mais avec des réserves ingérables, par le consommateur. Un simple logo aurait été plus simple à gérer mais encore, faut-il que pour cela l’institution se décarcasse. Nous ne parlons pas des autres « Ashgahot » ou certifications. Ces dernières sont plus douteuses encore puisque très peu, voire toutes, n’ont pas de laboratoires de contrôle, si ce n’est qu’elles s’opposent par principe au Consistoire sans apporter elles-mêmes aucune garantie de fiabilité.

VOIR LE COMMUNIQUE DU CONSISTOIRE DE PARIS EN BAS DE L’ARTICLE

JForum.fr Cacherout

 

Que dissimule la banale mention “arômes” que l’on retrouve très souvent sur les listes d’ingrédients contenus dans les boîtes de conserve ou de produits surgelés ? Selon le site Internet spécialisé Vegemag, repris vendredi 15 mai par Le Parisien,“de nombreux produits de légumes Bonduelle contiennent de la viande” sans que cela soit indiqué sur leurs étiquettes.

Une information confirmée par la marque elle-même, qui a répondu que “0,5 % d’arômes de poule, poulet, bœuf, porc ou mouton” entrent dans la composition de dix-sept de ses produits, tels que les haricots verts ou les champignons à la grecque.

L’entreprise affirme être “en conformité avec la réglementation française”. Elle a cependant décidé, depuis, de clarifier les informations concernant ces produits, en y mentionnant la présence d’“arômes d’origine animale”. Dans un premier temps sur son site Internet, puis sur les emballages, “dans un délai de six mois pour le marché français”.

Bonduelle

Mais quelle est l’étendue exacte de ces “omissions” ? Dans une deuxième salve, le site Vegemag révèle que la marque Cassegrain – qui appartient au même groupe que Bonduelle – utilise elle aussi de la viande dans ses conserves de légumes. Là encore, l’entreprise a décidé de notifier la présence “d’ingrédients d’origine animale dans la composition d’un arôme”. 

Ingrédients "Légumes compotés" Cassegrain

 

Selon le site Internet Al Kanz, d’autres marques pourraient être concernées, Bonduelle fabriquant aussi pour les marques de distributeurs comme Carrefour ou Intermarché.

JForum.fr

 

Interrogée par Le Parisien, Brigitte Gothière, de l’association de défense des animaux L214, déplore que l’“on retrouve des morceaux ou des substances animales, les déchets des abattoirs, dans de nombreux produits”. Elle cite notamment les bonbons et les crèmes pour le visage utilisées “sans savoir qu’ils contiennent du porc”.

Intense lobbying de l’industrie alimentaire

Alors, comment clarifier une bonne fois pour toutes le contenu des produits que l’on mange ? Comment mieux informer les végétariens, les consommateurs qui ne souhaitent pas manger certains produits pour raison religieuse, ou tout simplement ceux qui ne veulent pas consommer de produits contenant des ingrédients de mauvaise qualité ?

Depuis le scandale de la viande de cheval, “une nouvelle réglementation européenne” a été mise en place, précise Le Figaro. Elle impose, depuis le 1er avril,“de préciser l’origine de la viande fraîche ou surgelée commercialisée dans l’Union européenne”. Mais cette obligation ne concerne pas les plats préparés.

JForum.fr-Le Monde

 

COMMUNIQUE DU CONSISTOIRE DE PARIS

Le Beth Din de Paris rappelle que les conserves de légumes au naturel BONDUELLE ne sont autorisées dans sa Liste de Produits sélectionnés que pour certaines usines, dont le code de fabrication figure sur le fond de la boîte.

Ces usines, après enquête, avaient été validées par son service cacherout. Elles ne sont pas de ce fait concernées par d’éventuels problèmes liés à la présence de viande ou d’arôme de viande.

Il est donc indispensable de vérifier le code usine lors de chaque achat de ce type de produit.

Les codes des usines autorisées sont identifiables grâce aux Numéros de Lot de production comme suit :

L suivi de 4 chiffres /Espace/ suivi des 3 chiffres :

007 ou 008 ou 016 ou 017 ou 018 ou 019 ou 054 à l’exclusion d’autres codes tels que 001 ou 047, 049…

Quant aux légumes surgelés de la marque BONDUELLE, ils ne figurent pas du tout sur la Liste de Produits sélectionnés éditée par le Consistoire de Paris et ne sont pas autorisés.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.