Le Qatar et l’Ukraine ont-ils fourni des Pechora-2D à Daesh ?

0
198

(NDLR dans la mesure où ces informations émanent de sources russes et connaissant le conflit qui les opposent à l’Ukraine et le souci de Poutine de justifier son intervention militaire en Syrie, il s’agit peut-être d’une fuite organisée pour entacher la réputation des Ukrainiens (entre autres) en les assimilant au Qatar. Pour autant, les faits ne sont pas dépourvus de crédibilité). Le commerce d’armes n’a rien d’une oeuvre philanthropique et associer Ukraine et Qatar relève de l’opportunité inespérée pour Moscou. 

Le matériel a été transféré via la Bulgarie et la Turquie. Officiellement, le Qatar, l’Ukraine, les États-Unis, la Bulgarie et la Turquie luttent contre Daesh.

Le fait que l’infrastructure de Daesh en Syrie et en Irak est vulnérable aux frappes aériennes est indubitable. Au cours de la dernière semaine seulement, les Forces aériennes et la marine russes ont bombardé 826 installations de Daesh (camps d’entrainement, dépôts de munitions, fabriques d’explosifs, raffineries de pétrole et moyens de transport) causant des dommages critiques à l’organisation terroriste et à ses sources de revenus.

Les sponsors de Daesh cherchent donc à acquérir et à offrir aux djihadistes des systèmes de défense aérienne suffisamment efficaces pour au moins entraver les activités de la Russie dans le ciel syrien.

En Septembre 2015, alors que la Russie transférait son matériel en Syrie en vue de sa campagne anti-terroriste, une délégation du ministère de la Défense du Qatar s’est rendue à Kiev pour participer à Security Expo (22 au 27 septembre).

JPEG - 87.2 ko
Lettre de Pavlo Barbul, directeur de l’entreprise ukrainienne SpetsTechnoExport, avec la liste des membres de la délégation du Qatar à Security Expo.

La délégation qatarie a conclu un accord avec UkrOboronProm (un négociant d’armes de l’État ukrainien) pour acheter des exemplaires de la plus récente version de l’Air Missile Defense Complex “Pechora-2D” [1] :

JPEG - 51.6 ko
Pavlo Barbul écrit au directeur adjoint d’Ukroboronservice que son entreprise est sur le point de livrer des systèmes Petchora-2D aux Forces armées du Qatar.

Le 30 septembre, Volodimir Kuruts, conseiller commercial de l’ambassade d’Ukraine au Qatar, écrit à son contact d’affaires à Chypre, Vasyl Babytskiy, directeur de Blessway Ltd :

« Merci pour le Maroc et les contacts saoudiens. C’était juste à temps.
Les locaux [Qataris] ont été à Kiev à l’Expo. Ils sont sur le point d’acheter des Petchora et un autre matériel plus sophistiqué encore. La question de la livraison est en cours. Nous ne serons pas en mesure de la faire nous-mêmes. Vous avez une chance de gagner beaucoup d’argent.
Essayez de parler aux militaires. La probabilité est élevée que les yankees soient d’accord. Les Bulgares et les Turcs sont d’accord, l’itinéraire est le même … »
JPEG - 25 ko

Notez que le même Vasyl Babitskiy a revendu 265 anciens autocanons antiaériens à l’Arabie saoudite, fabriqués en Pologne, (éventuellement également pour Daesh), qui étaient à l’origine destinés au ministère ukrainien de l’Intérieur.

Ces documents attestent clairement que le ministère qatari de la Défense organise l’achat et le transfert de systèmes de défense aérienne ukrainiens à des organisations terroristes basés en Syrie via la Bulgarie et la Turquie. Les officiers états-uniens au Qatar ont approuvé ce trafic.

JPEG - 49.9 ko
Pechora 2D

Sachant que les Pechora 2D sont capables de frapper des avions jusqu’à 21 km d’altitude, l’enquête sur le crash de l’A321 Metrojet dans le Sinaï pourrait prendre une tournure inattendue.

Source Voltaire.net
Oriental Review (Russie)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.