Polémique sur le drapeau palestinien dans le bureau du Maire de Stains : En 2015, il avait déjà hissé ce drapeau au fronton de la Mairie à côté du drapeau tricolore – Regardez.

 

Hier, l’échange entre Jean-Marc Morandini et le Maire de Stains, Stains, Azzédine Taïbi, en direct sur CNews a beaucoup fait réagir sur les réseaux sociaux. Le journaliste avait été surpris de constater que derrière lui, on pouvait voir le drapeau palestinien et pas le drapeau français comme cela devrait plutôt être le cas pour un élu de la République. S’en est suivi un échange à revoir ci-dessus.

Mais ce n’est pas la première fois que le Maire de la ville s’affiche avec un drapeau palestinien. Le 24 octobre 2015, il avait en effet même pris l’initiative de le hisser au fronton de la Mairie de la ville à côté du drapeau français et du drapeau de l’ONU ajouté pour l’occasion. (Voir vidéo ci-dessous)

« En soufflant sur les braises d’un conflit étranger – importé sur notre sol -, le PCF continue d’alimenter des tensions communautaires toujours plus vives », avait réagi à l’époque dans un communiqué Jordan Bardella, alors secrétaire départemental du Front national en Seine-Saint-Denis, en campagne pour les régionales.

Pour mémoire, hier, Jean-Marc Morandini présentait un nouveau numéro en direct de « Morandini Live » sur CNews. Au cours de l’émission, avec ses invités, le journaliste a évoqué la rue de Stains (Seine-Saint-Denis) qui porte le nom d’une femme de Mahomet, Khadija Bint Khuwaylid

Voir l’article de Jforum : Stains- La rue au nom de la femme du prophète Mahomet

En duplex, il a reçu le maire PCF de Stains Azzédine Taïbi pour évoquer sa décision. A la fin de l’interview, Jean-Marc Morandini a tenu à revenir sur un détail qui se trouvait à l’arrière de lui. « Derrière vous, il y a le drapeau palestinien. Est-ce qu’il y a le drapeau français aussi quelque part ? », lui a demandé le journaliste. « Bien sûr qu’il y a le drapeau français… », a-t-il répondu.

« Dans votre bureau ? », a poursuivi Jean-Marc Morandini. « Mon bureau est assez grand. Il y a aussi le drapeau italien, le drapeau marocain… Il y a le drapeau de toutes les villes de coopération », a précisé Azzédine Taïbi. « Il y a le drapeau israélien aussi ? », lui a demandé son interlocuteur avant que ce dernier réponde : ‘Non, il n’y a pas de drapeau israélien ».

Des propos du maire de Stains qui ont provoqué la polémique sur les réseaux sociaux et qui ont fait réagir les internautes.

Le maire de Stains est un fervent supporter du terrorisme palestinien. Le portrait du terroriste Marwan Barghouti orne la façade de la mairie. Dernièrement il a fait preuve de prosélytisme musulman et renommant une du nom de la femme de Mohamed le prophète.

 

JForum.fr Source jeanmarcmorandini.com

6 Commentaires

  1. Les islamocytes (cellules d’origine islamique) sont en train de phagocyter la nation française.
    C’est le Grand Avalement Silencieux.
    Et le gouvernement ne bronche pas.
    Les générations futures vont payer trés cher, trés-trés-cher; notre soumission.

  2. Avez vous vu pour la séance « des drapeaux » tous ces français idiots utiles de l’islamisme ? Ils seront les premiers à se faire zigouiller le jour où les islamistes auront pris complètement le pouvoir, mais pour eux il sera trop tard pour regretter…

  3. Avez vous vu pour la séance « des drapeaux » tous ces français idiots utiles de l’islamisme ? Ils seront les premiers à se faire egorger le jour où les islamistes auront pris complètement le pouvoir, mais pour eux il sera trop tard pour regretter…

  4. Pour la petite histoire souvenons nous des amitiés du pcf avec l’urss, staline, les staliniens associés aux nazis… !!
    Aujourd’hui avec des terroristes, rien ne change vraiment dans ces amitiés douteuses..
    Certains se posent la question de la légitimité d’autres partis en france, alors pourquoi pas l’interdiction du parti des rouges..?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.