Mélenchon, l’ancien premier ministre fanstasmé de Macron, qui se prenait pour le kalif à la place du kalif, commence à comprendre qu’il a été le chauffeur de la Nupes, un engin qui a roulé quelques jours le temps d’une élection. Il n’est pas le chef des autres passagers qui une fois arrivés à destination, semble descendre du véhicule, qu’ils ont ensemble loué le temps du voyage. Il risque de se retrouver seul d’autant que les autres sont entrés à l’assemblée nationale alors que lui n’a été que leur chauffeur. C’est une fable assez amusante.  Elle pourrait se résumer ainsi : Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute. Que reste-t-il de la Nupes alors que chacun crée son petit parti indépendant ?

PS, EELV et PCF refusent la proposition de Jean-Luc Mélenchon de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée.

Au lendemain du second tour des élections législatives, Jean-Luc Mélenchon, le leader de La France Insoumise, a proposé à l’ensemble des partis qui forment la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale de former un seul et même groupe au sein de l’Assemblée Nationale. Cette proposition a par la suite été refusée par plusieurs partis.

Le Parti socialiste, EELV et le PCF ont déclaré ce lundi 20 juin refuser la proposition de Jean-Luc Mélenchon de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée nationale, estimant que l’accord de coalition signé début mai prévoyait des groupes distincts. « Il n’a jamais été question d’un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l’Assemblée nationale », a déclaré Pierre Jouvet, porte-parole du PS. « Pas question de se fondre dans un groupe unique », a pour sa part réagi le porte-parole d’EELV Alain Coulombel. « Nous sommes favorables à un intergroupes mais pas un groupe commun », a souligné un proche du chef communiste Fabien Roussel.

Montion de censure.

La Nupes annonce qu’elle déposera une motion de censure à l’Assemblée le 5 juillet

Sur son compte Twitter, la Nupes annonce qu’elle déposera une motion de censure contre le gouvernement le 5 juillet à l’Assemblée nationale, date à laquelle la Première ministre Élisabeth Borne doit faire une déclaration de politique générale devant les députés.

Réponse des socialistes:

Motion de censure contre le gouvernement : « Ce n’est pas une position commune à ce stade », précise le Premier secrétaire du PS Olivier Faure

« Je souhaite que toutes les décisions que nous prenons au nom de la Nouvelle union populaire écologique et sociale se prennent en commun et non pas du seul fait des uns ou des autres », déclare le socialiste alors que LFI annonce qu’elle va déposer une motion de censure contre le gouvernement dès le 5 juillet.

JForum

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.