‘Heil Hitler’ et ‘Juden’ tagués sur une maison juive à Lyon, France

Cela aurait pu être une histoire datant des années 1940, mais celle-ci s’est produite le 19 août 2020, dans le centre-ville de Lyon, en France.

Graffitis antisémites près d'une station de métro de Londres.  Le graffiti lit «sale f *** ing juif» à côté de l'image d'une croix gammée.  (crédit photo: COURTESY COMMUNITY SECURITY TRUST)
Graffitis antisémites près d’une station de métro de Londres. Le graffiti lit «sale f *** ing juif» à côté de l’image d’une croix gammée.
(crédit photo: COURTESY COMMUNITY SECURITY TRUST)
« Heil Hitler » et « Juden » ont été pulvérisés à la bombe de peinture sur une maison juive.

Cela aurait pu être une histoire des années 1940, mais celle-ci s’est produite le 19 août 2020, dans le centre-ville de Lyon, en France.

Ces deux phrases ont été découvertes mardi matin pulvérisées sur une maison appartenant à une famille juive à Lyon, alors que la famille était en vacances.

La Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (LICRA), une ONG française, a annoncé sur les réseaux sociaux qu’elle porterait l’affaire devant les tribunaux, expliquant que «les néo-nazis sont les ennemis de la République et de ses valeurs» et «ils doivent être combattus comme tel avec tous les moyens de la loi.

Le maire de Lyon, Gregory Doucet, a, pour sa part, condamné «fermement» cet acte, tweetant que «les auteurs de ces actes odieux souillent l’esprit humaniste de notre ville et nous mettent tous en danger».

Thomas Rudigoz, représentant du district à l’Assemblée nationale, concerné, a souligné que «les actes racistes et antisémites sont en augmentation», en référence aux nombreux incidents survenus au cours des derniers mois.

Rudigoz a également réagi à la condamnation de la LICRA en soulignant que «nous devons tous – le gouvernement, la ville de Lyon, l’Assemblée nationale – lutter contre le fascisme et l’extrême droite».

Cet incident s’est produit au milieu d’une vague d’incidents racistes et antisémites à Lyon et dans d’autres parties de la France.

En juin, des symboles antisémites ont été découverts sur les affiches de campagne de David Kimefeld pour les élections municipales de Lyon.

La semaine dernière, à Paris, un jeune juif a été violemment agressé dans le 19e arrondissement de la capitale. 

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.