Elections ou nomination interne du Grand Rabbin de Paris?

6
1870

Elevage en batteries: régulièrement des conditions encore plus déplorables sont dévoilées

 

 

Election du Grand Rabbin du Consistoire de Paris et Ile de France  J-0 ou J+ 365

A la veille de ce qui nous est présenté comme une élection, il convient de revenir sur quelques éléments techniques

  1. Grand Rabbin du Consistoire

Rappel

La Communauté française était estimée à 460 000 personnes en 2016 (World Jewish Population 2016) Il n’a pas été constaté depuis d’arrivées massives. Il est généralement admis que la moitié de la population se situe en Ile de France, soit environ, 230 000 personnes.

Lors des dernières élections au Consistoire de Paris, ce sont environ 3500 personnes qui ont pris la peine d’aller « voter », soit sur la base de ces chiffres 1,5% de la population juive. Quelle représentativité? Quelle légitimité? Une remarque légèrement désagréable : avec près de quatre-vingt bureaux de vote ouverts, on ne peut dire qu’il y ait eu des difficultés pour se rendre dans un bureau de vote ; en revanche en ce qui concerne le contrôle…

Le Consistoire de Paris et d’Ile de France avec une aussi faible représentativité, peut-il encore se targuer de faire élire le Grand Rabbin de Paris ? Ne sommes-nous pas devant une nomination purement interne dont les résultats sont, d’ailleurs organisés et connus depuis…plus d’un an

 

Y aurait-il à faire une telle assertion, le risque de délégitimer l’institution majeure du Judaïsme français ? Le risque n’est-il pas plus que dépassé, au vu de la désaffection profonde dont cette faible mobilisation témoigne.

Enfin, dans cette configuration, le nombre « d’électeurs » participant à cette désignation ne peut guère améliorer les choses : quarante-quatre ! Dont la moitié a été élue sans contrôle, ni recours. Quant aux présidents de Communautés depuis quand n’y a-t-il pas eu d’élection dans leurs Communautés ? Sans compter les électeurs avec casier judiciaire ou procédure en cours, ni les électeurs ayant des conflits d’intérêt majeurs, bien sûr cautionnés par le président-gérant de la Sci. Cette nomination s’inscrit sous le signe de l’absence de légitimité. Car quelle sera la légitimité de cette “désignation” par un président de Consistoire aux déficits abyssaux, aux cumuls de mandats au-delà de l’imagination et dont la perte de confiance a été avérée par le vote négatif du Consistoire Central, suite à sa demande exorbitante de changement de statuts pour prolonger son mandat, malgré son absence de résultats avec notamment un Centre du Judaïsme dans le XVIIème, qui a consommé tout le budget prévisionnel, mais reste à l’arrêt toujours au stade du gros oeuvre et sans date d’ouverture.

  1. Décryptage : the medium is the message !

Je ne reviendrai pas sur l’absence de campagne. Finalement, il y a eu un article dans le journal… ce journal qui ne publie pas de photo de femmes. Hum, comment dire ?

Avec votre autorisation, permettez-moi d’effectuer un décryptage de la forme adoptée par ce support ami du Consistoire-actuel, dont le journaliste vedette est toujours un invité de marque aux manifestations consistoriales.

Trois questions sont posées aux trois candidats : trois questions pour sept ans de mandat, quelle densité !

 

4 pages sont consacrées aux trois candidats.

Les articles s’ouvrent par deux pages panoramiques  pour le 1er candidat. Mise en page agréable, avec un petit encadré, une photo de la Victoire qui renforce l’aspect « légitimité » et bien sûr une photo très souriante sur fond blanc et bleu du candidat, photo qui occupe un tiers de colonne environ.

Troisième page sur les candidats: une page de gauche, (toujours moins appréciée des communicants la page gauche), avec un article comprenant une colonne très longue et ennuyeuse, sans aucun titre intermédiaire, ni encadré.  La photo du candidat est d’environ la moitié de la photo de l’autre candidat. La page est terne

Quatrième page sur les candidats: le troisième candidat avec un article bien équilibré sur les quatre colonnes d’une demi- page et une photo d’une surface équivalente à  la photo du 1er candidat sur une colonne et demie, précision:  avec un micro, ce qui rajoute une certaine aura.

Sur la taille des articles, on peut constater une certaine égalité, mais le simple effet de mise en page en induit une lecture très différente.

Pour vérifier, le lien ci-dessous du journal sans photo de femmes (!), voir p 16 à 19

https://es.calameo.com/read/0050348317b4da2614c23

Des oublis?

Enfin, sur le fond, par rapport aux trois questions posées et aux réponses données, je ne vois rien de précis concernant les femmes et leur demande comme dans la société civile, de sortir de l’espace où elles restent confinées, malgré les avancées réelles constatées dans le monde orthodoxe en Israël.

Demande d’Erouv

Une demande d’Erouv avait réuni 1500 signatures et  a été présentée au Grand Rabbin de Paris qui a expliqué combien nombreuses étaient les interdictions. La mise en place d’un Erouv n’est-elle pas l’une des premières obligations rabbiniques ? La force du judaïsme ne réside-t-elle pas dans sa capacité à trouver les fondements pour autoriser et non pour interdire? N’y avait-il pas plus à proposer qu’une trop facile fin de non-recevoir?

Ci-dessous le lien sur la pétition

https://www.change.org/p/grand-rabbinat-de-paris-pour-un-erouv-%C3%A0-paris

Pourquoi là tant d’exigences et de tels accommodements en ce qui concerne les carrés juifs des cimetières parisiens?

L’enjeu des femmes, qui se sentent exclues du panorama consistorial, n’apparaît-il pas comme porteur d’un vrai renouvellement ou, en l’absence de changement, d’un vrai dépérissement de la vie consistoriale ?

 

Cacheroute, souffrance animale et alimentation bio.

Régulièrement accusée au nom de la souffrance animale, la cacheroute. Quels sont les débats en cours sur ce sujet crucial, qui, ne l’oublions pas, faute d’anticipation, a amené les Flandres à interdire, depuis le 1er janvier 2019, l’abattage rituel sans étourdissement, avant la Wallonie où l’interdiction sera effective au 1er septembre de cette même année. D’ailleurs, vient de sortir l’interdiction de donner le label Bio à des animaux tués dans les conditions de l’abattage rituel sans étourdissement  ( lien ci-dessous)

https://www.consoglobe.com/europe-pas-label-bio-abattage-rituel-cg

Enfin anecdotique, mais peut-être pas du tout, en raison de la souffrance qu’il procure, l’élevage industriel en usine où les poules sont prisonnières d’espace équivalant à la surface d’une feuille A4, donc malades et “treyffes”, il apparaît que la consommation des œufs blancs serait donc à délaisser au profit de celle des œufs bruns bio, c’est-à-dire de poules non élevées en batterie ! En cette veille de Pessa’h où la consommation d’oeufs est maximale n’y aurait-il pas lieu d’aborder ce sujet?

La vigilance sur les conditions d’élevage ne pourrait-elle permettre de renouveler l’apport du judaïsme sur un débat sociétal de plus en plus vif et anticiper des mesures qui pourraient être catastrophiques ?

Mais malheureusement rien ne sera dit ni sur les perspectives, ni sur une vision, ni sur les enjeux sociaux, éducatifs et sécuritaires. A l’heure où la société se transforme à un rythme inouï, quelle sera la force du judaïsme pour continuer à assumer sa responsabilité et être une parole attendue en termes de sagesse, d’éthique et d’innovation ?

Mais pardon ce n’est pas le sujet : le seul objectif connu est que le Consistoire-actuel continue ses petites affaires en toute impunité, et quel que soit le Grand Rabbin du Consistoire nommé et désigné, sa parole sera confisquée et la parole entendue continuera à ne pas être la parole attendue.

Chavoua tov

Evelyne Gougenheim

6 COMMENTS

  1. Je ne comprends rien à ce charabia .

    Je ne sais qu’une chose :

    Aujourd’hui en France on peut assassiner quelqu’un parcequ’il est Juif .

    Je garde en mémoire le souvenir d’un Grand Rabbin qui s’appelait Kaplan car lui agissait : Contre les nazis , l’Eglise ( affaire Finaly ) et enfin De Gaulle .

  2. Vous avez tout dit.bravo.
    Et merci de vous offusquer du fonctionnement totalement effarant du consistoire de Paris!
    Je vous rappelle que M. Guggenheim a été mis en cause en 2014 pour avoir racketté 90 000 euros à une pauvre femme en échange de son guett!!
    Vidéo à l’appui mais certains préfèrent fermer les yeux!
    300 000 juifs en France et 40 votants dont 26 membres du consistoire. Cela ne semble pas choquer outre mesure les juifs de France.

  3. Madame,

    Apparemment, vous fatiguez, ou vous copines féministes de choc habituelles vous ont abandonnée …

    Je m’attendais bien à un article de ce genre, sur ce forum ou n’a la parole uniquement celles et ceux qui tapent sur les institutions sans aucune reconnaissance sur le travail extraordinaire qui est fait. On croirait les Gilets Jaunes juifs avant l’heure.
    Je suis très étonné que cet article ne soit publié que le jour des élections.
    Pour relever un de vos points, car je ne voudrai pas être trop long, je vous signale, que le président des Etats-Unis, une des plus grandes démocraties du monde élit son président par un collège de 538 grands électeurs pour 320 millions d’habitants : soit 0.000168125 %. Qu’en dites-vous ?
    Madame, essayez, de temps en temps de construire et d’aller de l’avant plutôt de vouloir toujours démonter ce qui existe. Vous n’en serez que grandie.

    Cordial Chalom.

    Charles REIN

  4. Nous ne savions donc pas que des élections d’un grand rabbin (de Paris) étaient en cours…
    Simplement.
    Faute aux sites, aussi.
    Mais, déjà, s’inscrire comme électeurs.
    Mais quoi, sur quels critères
    mme Shmoll ou mr Kakou voteront ? Quelle aptitude le “petit peuple” a à distinguer la compétence du grand rabbin de la capitale française ?
    Et les Juifs de Paris ne sont pas ceux de l’île de France.
    Combien de Juifs se sentent-ils concernés par le judaïsme ? En dehors d’un mariage, d’un enterrement, ou d’une circoncision ?
    Nous sommes en EXIL, chère Evelyne.
    En EXIIIL !

    • -” D’ailleurs, vient de sortir l’interdiction de donner le label Bio à des animaux tués dans les conditions de l’abattage rituel sans étourdissement ( lien ci-dessous)… ”
      Chère Evelyne, si vous êtes bien la fille du Rav, z’l, maîtrisez votre propos.
      Si nous ne l’êtes point, faites-le quand même…
      Vous savez pertinemment que nous sommes inclus intentionnellement dans la masse musulmane dès qu’il s’agit de condamner, pour ne point discriminer. Vous savez, vous, que notre abattage est le moins douloureux, loin, bien loin de leur “étourdissements” au pistolet à défonce boite crânienne. Que nos sacrificateurs ont 7 années d’études vétérinaires, que notre kippa n’a point vertu à prosélytisme, ni les perruques de nos épouses, ou foulards, et que les merdias et autre élu nous vilipendent dès que l’on parle de circoncision, assimilant le geste à un barbarisme “archaïque” etc…
      Nous avons très bien anticipé ces arbitraires, que nous subissons depuis les grecs d’Antiochus Epiphane, à chaque génération…
      Que faire contre ça, alors que les convulsions ont commencé ?
      On ne peut composer sur ce qui nous distingue.
      Ps nous n’abattons pas de bêtes malades.
      Ps2. Oui, c’est un vote interne. Et c’est normal.
      Nous ne sommes pas aux élections d’une miss.
      Qui peut décider de la valeur d’un scientifique ? Un autre scientifique.
      Me’hilah et ‘Hag Pessah’ cachere ve sameah ‘

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.