Un magasin Decathlon à Montauban (Tarn-et-Garonne), le 25 juillet 2020.  (PATRICIA HUCHOT-BOISSIER / HANS LUCAS / AFP)

Decathlon retire ses publicités de la chaîne CNews

L’enseigne de sport n’a pas précisé les raisons de ce retrait mais, selon le collectif « Sleeping Giants », cette décision a été prise à cause de « l’orientation délétère de CNews [qui] ne peut plus être ignorée ». 

franceinfo France Télévisions Publié Mis à jour 

Decathlon prend position. Comme l’a annoncé jeudi 19 novembre Sleeping Giants France, un collectif citoyen « de lutte contre le financement du discours de haine », l’enseigne de sport retire ses publicités de la chaîne d’information CNews.

Les raisons avancées par ce collectif sont « l’orientation délétère de CNews [qui] ne peut plus être ignorée » et « parce que de plus en plus de marques ne veulent plus financer la propagation de ces discours ».

Decathlon a confirmé cette décision vendredi soir, en répondant au tweet d’un internaute qui interrogeait la marque sur cette annonce de boycott. « En effet nous avons retiré nos publicités de CNEWS en cette fin d’année », a sobrement déclaré l’enseigne, qui n’a toutefois pas précisé si cet engagement était bien motivé par la volonté de lutter contre les discours propagés par la chaîne.

CNews a été au cœur de nombreuses polémiques ces derniers mois concernant la tonalité des propos de certains de ses chroniqueurs et invités. Le parquet de Paris a notamment ouvert une enquête, début octobre, pour « provocation à la haine raciale » et « injures publiques à caractère raciste », après les propos du polémiste Eric Zemmour qui a qualifié les mineurs isolés étrangers de « voleurs », « assassins » et  » violeurs » sur la chaîne.

Le #BoycottDecathlon en tête des tendances sur Twitter

Plusieurs personnalités politiques se sont indignées de la décision de Decathlon, à l’image de la députée européenne et membre du parti Les Républicains, Nadine Morano. « Vous n’avez pas honte Decathlon ? Entreprise partisane et sectaire, c’est ça vos valeurs ? Elles sont en contradiction avec celles du sport et les miennes. Je regarde Cnews mais je quitte Decathlon  ! » a-t-elle déclaré dans un tweet.

 

« On se passera donc de leurs leçons de petits militants politiques… et de leurs produits », a lancé Nicolas Bay, eurodéputé et membre de la direction de RN.

https://www.francetvinfo.fr/politique/eric-zemmour/decathlon-retire-ses-publicites-de-la-chaine-cnews_4190375.html

6 Commentaires

  1. Après le coup d’Etat médiatico-politico-mafieux mené contre le détesté TRUMP qui s’est voler son élection par des ordures qui se fichent de nos libertés, nous voilà dans une autre phase de cette censure planétaire menée contre ceux qui osent s’exprimer librement.
    Qu’arrivera-t-il après cette mise au pas dirigée par des merdeux prétentieux à la tête des réseaux sociaux qui censurent la liberté d’expression et qui encensent ceux qui leur plaisent, surtout les plus dégueulasse d’entre eux ?
    Cette mise au pas planétaire contre le politiquement incorrect nous prépare-t-elle à une forme de dictature médiatico-politique menée contre les « populistes » qui aiment leur pays et qui privilégient le pouvoir du peuple sur celui des médias et des réseaux sociaux devenus les maitres de nos consciences, de notre mode de pensée et de nos libertés de parler, et de nous exprimer; ce qui privilégie les extrémistes de tous bords, à commencer par les nazislamistes qui s’engouffrent toujours dans les espaces qui leur sont favorables.
    Après Zemmour le sublime polémiste devenu l’ennemi à abattre qui risque sa vie parce qu’il dit ce qu’il pense au grand dam de ces dégénérés à la tête des tuyaux puants des réseaux sociaux qui véhiculent ce qu’il y a de pire sur terre tout en censurant les « populistes ».
    Seul TRUMP le dirigeant le plus détesté de la planète pouvait mettre un terme aux excès interminables de cette coalition des médias, réseaux sociaux et politiciens mafieux, en faisant voter des lois contre les monopoles et les comportement peu ragoûtants de toute cette pourriture totalitaire dont il faut nous débarrasser au plus vite.
    Les Américains accepteront-ils que l’amendement sur la liberté de parole soit ainsi malmené par des malades mentaux prétentieux qui pensent être au-dessus des lois ?
    Tout ce qui arrive aux Etats-Unis nous parvient peu après, attendons-nous au pire, le fascisme nouveau va nous frapper très prochainement…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.