« T’es la prochaine Mila »: un journaliste se dit victime de menaces de Yassine Belattar – vidéo

Déjà visé par des plaintes en 2019, Yassine Belattar fait désormais l’objet de nouvelles poursuites. Deux journalistes du média en ligne Livre noir ont porté plainte pour séquestration, extorsion et menaces de mort contre l’humoriste qui les aurait retenus de force dans son théâtre. Ce dernier annonce à son tour avoir déposé une main courante.
« Une violence psychologique inouïe », c’est ainsi que Jordan Florentin, journaliste du média en ligne Livre noir, a qualifié ce qui est arrivé à lui et à son collaborateur vendredi 19 novembre dans le théâtre de Yassine Belattar.
YOUTUBE A RETIRER LES VIDEOS DEPUIS LE 23-11-2021
Comme le journaliste le décrit dans un communiqué publié sur le site du média, ils se sont rendus vers 20h devant le théâtre de Dix Heures, dans le XVIIIe arrondissement de Paris pour réaliser un documentaire intitulé « Yassine Belattar, humoriste ou homme politique? ». Après avoir fait quelques interviews dans la rue, ils entrent dans le théâtre pour assister au spectacle mais sans le filmer.
C’est après le spectacle que les hommes ont été pris à partie. M.Florentin raconte que Belattar l’a attrapé par l’épaule et l’a ramené violemment à l’intérieur. Là, l’humoriste lui aurait hurlé:
« C’est toi Jordan? Jordan! T’es le putain de fils de pute qui a piégé les mecs d’Aulnay? T’es un putain de suicidaire, t’es recherché par tout le 93, tout Aulnay cherche ton prénom, t’es la prochaine Mila ».
Une séquestration
Ensuite, selon le journaliste, ils ont été séquestrés pendant une heure dans le théâtre, entourés par l’humoriste, un producteur, un vigile et une dizaine de membres du public pro-Belattar. Si le journaliste dit avoir proposé à plusieurs reprises à Belattar « une discussion calme », ce dernier lui aurait lancé systématiquement: « ferme ta putain de gueule, je ne discute pas avec des fachos et des nazis! ».
M.Florentin affirme que Belattar a voulu le frapper au visage mais a été retenu par son garde du corps. Cependant, il crachait, insultait et se moquait du journaliste alors que tout le monde le filmait en direct.
« Là t’es dans la cage aux lions, t’es rentré dans la jungle, le lion c’est moi il va te mordre maintenant. Je fais venir l’armée de terre pour toi », rapporte le journaliste tout en soulignant que lui et son collaborateur ont été « littéralement humiliés et lynchés ».
Le journaliste confie qu’ils ont été empêchés de sortir à deux reprises, que sa carte SD lui a été retirée et qu’il n’a pas pu la récupérer, tout comme sa trottinette qui est restée dans le théâtre.
« Yassine Belattar m’a clairement menacé de mort, expliqué que ‘ses hyènes’ allaient me chercher, qu’Aulnay allait me tomber dessus », déplore-t-il.
Finalement, les policiers sont intervenus vers 1h30 au bout de 45 minutes et ont escorté les hommes jusqu’à un taxi. Il dit avoir commencé à recevoir des messages l’attaquant sur son métier et sa vie personnelle. Une plainte a été déposée. 
« Nos avocats se saisissent de cette affaire d’une gravité exceptionnelle […]. On ne laissera pas passer », a conclu le journaliste.
YOUTUBE A RETIRER LES VIDEOS DEPUIS LE 23-11-2021

La version de Belattar

De son côté, Yassine Belattar a présenté une autre version de ce qui s’est passé. Sur son Instagram, l’humoriste qui dit avoir déposé « une main courante dans un commissariat », prétend avoir « rarement vécu une telle violence  » et que son public l’avait « sauvé du pire ». Il blâme « les médias racistes » et parle de « deux pseudo-journalistes » qui, selon lui, n’avaient même pas de cartes de presse et faisaient « des montages très douteux quand il s’agit des Noirs et des Arabes ».
Il se sent pourtant « trop en danger » et songe même « à arrêter [sa] carrière ». Il lance finalement: « Chirac parlait de fracture sociale, nous sommes sous Zemmour dans une fracture morale ».

 

Des réactions

Comme leur nom a été mentionné par Yassine Belattar, Mila et Éric Zemmour n’ont pas manqué de réagir à l’incident. La jeune femme victime de cyberharcèlement pour ses propos polémiques sur l’islam a lancé « ta gueule Yassine et lâche nos vestes, on est fatigué ».
De son côté, le polémiste et candidat putatif à la présidentielle rappelle que l’humoriste a été nommé en 2018 par Emmanuel Macron de membre de l’instance du Conseil présidentiel des villes. Éric Zemmour n’a pas mâché ses mots face à l’humoriste en le traitant de « racaille ».

2017 : Yassine Belattar est conseiller de Macron.
2021 : il séquestre et menace de mort des journalistes.
Quand le pouvoir drague la racaille, elle se croit tout permis.

#YassineBelattar https://t.co/t3R2RLqjmC

— Eric Zemmour (@ZemmourEric) November 20, 2021

Pour rappel, le 26 mars 2019, suite à une enquête de Mediapart, Yassine Belattar a été placé en garde à vue mais est sorti libre deux jours après. Il a pourtant été placé sous contrôle judiciaire pour « menaces de mort », « menaces de crimes réitérés », « envois réitérés de messages malveillants » et « harcèlement moral ».

Sur le plateau de Touche pas à mon poste, lundi 22 novembre 2021, Cyril Hanouna avait invité Jordan Florentin, journaliste pour le compte de la chaîne Youtube Le Livre Noir. Alors qu’il accuse Yassine Belattar de séquestration, il n’avait pas le droit de le croiser sur le plateau.

Le journaliste de la chaîne Youtube Le Livre Noir, Jordan Florentin, a porté de lourdes accusations sur Yassine Belattar. Dans une vidéo, samedi 20 novembre 2021, il a accusé l’humoriste de séquestration, extorsion et menaces de mort. Il a d’ailleurs déposé plainte contre lui. Lundi 22 novembre 2021, il était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste, pour évoquer sa version des faits. « Yassine Belattar m’a retenu enfermé, grille baissée, pendant 1 heure dans son théâtre avec mon collaborateur« , a notamment accusé Jordan Florentin, qui dit avoir « subi une violence psychologique inouïe« . Cyril Hanouna a longuement écouté les accusations portées par le journaliste avant de demander de lui quitter discrètement le plateau pour accueillir Yassine Belattar, qui fait partie de l’équipe.

« Yassine va venir sur le plateau, mais il ne faut pas que vous soyez au même endroit« , a ainsi lancé Cyril Hanouna. « Moi, je n’ai aucun problème à le rencontrer« , a répondu Jordan Florentin. « Je sais mais Yassine ne veut pas. Excusez-moi de vous demandez congédier du plateau de cette manière« , a poursuivi le trublion de C8 avant de recevoir celui qui est un membre de son équipe.

Yassine Belattar s’est dit « serein » face à ces accusations

Ce dernier a une nouvelle fois réagi aux accusations dont il est la cible. Il s’est dit « serein » alors qu’il a assuré pouvoir compter sur le soutien de la cinquantaine de témoins qui étaient présents dans la salle. Il y avait également des caméras de sécurité sur les lieux. Selon lui, Jordan Florentin est « journaliste depuis deux mois » et veut simplement « crér des polémiques« . « Ce garçon est en train de s’enfoncer publiquement dans un mensonge. » La justice devra faire toute la lumière sur cette affaire.

Sources Diverses

8 Commentaires

  1. Indécrotables, hanouna et bellatar se veulent cons plaisants.
    Vite dit « hanouna », en arabe veut dire « morve ».
    La « rrrnona » leur pend au nez, « boulette de nez » et « humorrrnoniste ».

  2. Ce qui me rend dingue de colere c est de voir cette pourriture vivre en France sans problemes et etre le conseillé de Macron c est fou .. C est trop insupportable pauvre France c est à vomir ..

  3. Il ne cesse de clamer sur tous les plateaux qu’il est le pour le  » débat  » mais il  » ne débat jamais avec l’extrême droite « ……. Quel courage !

    Par ailleurs il menace de mort tous ceux qui ne sont pas de son avis .
    Un jour il va tomber sur un fou……. mais il sera trop tard .
    Survivra son odeur nauséabonde .

    Ce genre de mec tout leur est dû , ils sont les plus malins , les plus intelligents et surtout les plus forts ………..quand ils sont à vingt contre un .

    Ce type me fait gerber .

  4. Le dernier gag de  » l’humouriste  » :  » Son aïeul s’est battu contre les nazis pour éviter que les juifs finissent dans un camp  » ( dans l’esprit c’est çà ) .

    Un moment je me suis demandé s’il n’était pas le petit fils de Jean Moulin ou celui de Missak Manouchian .

    C’est vrai qu’il est  » comique  » ……..à l’écouter on pourrait en mourir .

  5. Le soir quand il rentre chez lui et qu’il se déshabille c’est la puanteur : il est dans son élément .
    Aujourd’hui quand on est soutenu par Macron et applaudi chez Hanouna on peut tout se permettre en toute impunité .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.