Trois Palestiniens neutralisés alors qu’ils dirigeaient des tirs automatiques sur des soldats

Vendredi, trois Palestiniens armés ont ouvert le feu de fusils automatiques improvisés «Carlo» sur les gardes de la base militaire près de Jénine. Les gardes ont été rejoints par des répliques, tuant deux des hommes armés et en blessant un troisième. La base abrite le tribunal militaire qui juge des dizaines de terroristes palestiniens présumés amenés quotidiennement.
Dans la banlieue de Jérusalem de Sheikh Jerrach, la police a procédé à plus de 100 arrestations tout en mettant fin aux affrontements entre Arabes et Juifs pendant plusieurs nuits.
L’armée et la police sont en état d’alerte à un moment de haute tension. Les musulmans tiennent leurs dernières prières du vendredi du festival du Ramadan, tandis que les Israéliens se préparent pour le jour de Jérusalem lundi prochain. La police a restreint la circulation dans les rues de la vieille ville de Jérusalem.

Cette attaque intervient dans un contexte de tensions en Judée-Samarie et à Jérusalem.

Jeudi soir, des heurts ont éclaté à Jérusalem entre Palestiniens et Israéliens au cours desquels 15 personnes ont été arrêtées.

Dimanche après-midi, un terroriste palestinien a ouvert le feu sur trois jeunes hommes à un arrêt de bus au carrefour de Tapuah, les blessant grièvement. L’une des victimes a succombé à ses blessures mercredi soir.

Le Hamas et le Jihad islamique ont appelé les Palestiniens de Judée samaieà commettre des attaques « contre les crimes de l’occupation israélienne », encourageant les passages à l’acte contre civils et soldats israéliens.

Jforum par Debka et i24news

Maguen David Adom

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.