Max Mannheimer était auteur, peintre et président du Comité des anciens prisonniers du camp de Dachau

Max Mannheimer est né en 1920 à Neutitschein, en Moravie du nord, région qui appartient aujourd’hui à la République tchèque.

En 1942, après que sa famille a déménagé à Ungarisch Brod (aujourd’hui connu sous le nom d’Uherský Brod en tchèque) son frère Erich a été déporté à Auschwitz. L’année suivante Mannheimer, ainsi que toute sa famille, y compris sa femme, ont été arrêtés et envoyés à Auschwitz.

L’ensemble de sa famille a été tuée à Auschwitz, à l’exception de son jeune frère Edgar. En octobre 1943, son frère et lui ont été envoyés au Ghetto de Varsovie puis en juillet 1944, Mannheimer a pris part à une marche de la mort jusqu’à Dachau.

dftr

Mannheimer et Edgar ont ensuite été transférés dans un autre camp à Mühldorf en Bavière, où il a été libéré par les troupes américaines le 30 avril 1945. Il était le seul survivant de sa famille.

Il a refusé de parler de ses expériences de l’Holocauste pendant des décennies, jusqu’à ce qu’il décide de briser son silence en 1986 à la vue d’une croix gammée aux États-Unis, qui l’a plongé dans la dépression.

Il a passé les 30 dernières années à lutter contre l’antisémitisme, donnant des conférences sur la vie sous régime nazi et ses horreurs. En 2013, il a invité la chancelière allemande Angela Merkel à visiter le mémorial du camp de concentration de Dachau.

Angela Merkel était accompagnée pour l’occasion par le président du Comité des anciens prisonniers de Dachau et par d’autres survivants. Mannheimer a oeuvré longtemps pour que la chancelière allemande fasse ce voyage qu’il avait qualifié d' »historique ». Il y avait vu un « signe de respect pour les anciens détenus ».

Mannheimer a reçu un certain nombre d’honneurs et de récompenses pour son travail, y compris la distinction française de Chevalier de la Légion d’Honneur et l’Ordre du Mérite de la République fédérale d’Allemagne.

Gabriele Hammermann, la directrice du Mémorial de Dachau a indiqué dans un communiqué que « c’est une nouvelle très triste. Le mémorial (du camp de Concentration de Dachau) et ses employés sont en deuil suite à la mort d’un ami cher ».

Dachau a été le premier camp a abrité un mémorial, qui a ouvert ses portes en 1965, soit vingt ans après la fin de la guerre, à l’initiative des survivants. Environ 43.000 personnes sont mortes dans le camps durant la guerre.

i24news

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.