Alfred Nakache : le destin difficile du nageur le plus célèbre de France, mort en nageant

Alfred Nakache est un nom qui restera à jamais dans les annales. Surnommé le “nageur d’Auschwitz”, Alfred Nakache a été plusieurs fois champion de France de natation, malgré son destin bouleversant.

Alfred Nakache est l’un des nageurs les plus célèbres de France, malgré son destin tragique. Il a perdu sa femme et ses enfants, et est décédé en faisant ce qu’il aimait : la nage.

UN PARCOURS MOUVEMENTÉ

Alfred Nakache voit le jour le 18 novembre 1915 en Algérie, dans une famille juive. Tout petit, Alfred a une peur bleue de l’eau, et ce n’est que lorsque son père l’y oblige qu’il se découvre une réelle passion pour la natation.

Dès 1931, la gloire s’ouvre au jeune homme, car il devient champion de natation en Afrique de Nord. C’est ainsi qu’il se rend à Paris en 1933 pour prendre part aux championnats de France, où il est encore méconnu du public jusqu’à ce qu’il obtient la deuxième place de la compétition.

Alfred Nakache fera ainsi parti de l’équipe de France durant des années, malgré le fait qu’il était juif. Toutefois, la Seconde Guerre mondiale est venue tout changer. La nationalité française qui avait été accordée aux juifs d’Algérie avait été retirée, et Alfred n’était dès lors plus Français.

 

TOUT S’EST EFFONDRÉ

Dès janvier 1944, Alfred, sa femme et sa fille sont déportés à Auschwitz. Le champion de natation sera par la suite détenu loin de sa femme et sa fille, et ce n’est qu’en 1946 qu’il finira par apprendre leur décès.

Durant sa détention, il n’a pas cessé d’être humilié, et une fois libéré, il ne pesait plus que 40 kilos. Il essaye de se relancer à la natation, et il réussit à se qualifier pour les JO de Londres en 1948, mais n’empoche aucune médaille.

Alfred Nakache continuera toutefois la natation jusqu’à sa mort, dans le sens propre, car il est décédé le 4 août 1983, en nageant. Il a été victime d’une crise cardiaque dans le port de Cerbère, à 67 ans.

2 Commentaires

  1. Il y eut par le passé de grands champions Juifs en Algérie ….. mais D. merci avec une issue moins dramatique .

    Robert Cohen le bônois , champion du monde poids coq ( 1954/56 )

    Alphonse Halimi de Constantine champion du monde poids coq ( 1957/59 )

    Emile Chemama de Bône Champion de France poids coq….. en 1951 ?

    Bon il fallait bien que je parle de la Tunisie .

    Eh bien ” OUI ” , souvenons nous de notre champion du monde Young Pérez mort à Gliwice en Pologne le 21 Janvier 1945 à l’âge de 34 ans .

    Nous eûmes de grands champions dont nous pouvons être fiers .

    Qu’ils reposent en paix . Amen .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.