Vidéo : communautés en détresse vitale à Béziers, Troyes, Rennes, …

10
17

Dans de nombreuses villes moyennes, la fréquentation des synagogues et centres communautaires s’effondre : Les Juifs vont-ils laisser faire leur propre effacement, avant de mettre en cause “l’antisémitisme ambiant”? Il serait bon de balayer devant le seuil des communautés abandonnées à leur sort par leurs propres “fidèles”.

La magnifique synagogue de Besançon, sur le Quai Veil-Picard.


Declin Syna Hazac par grewbr

Va t-on attendre que des anthropologues viennent ré-apprendre aux Juifs leurs propres pratiques, comme dans les réserves d’Indiens, aux Amériques, ou chez les Inuits des glaces? C’est à ce genre d’exercice périlleux que se livrent les groupes “électrochocs” de la Hazac, depuis Paris. Mais, sauf à se reprendre en main par elles-mêmes, les communautés périphériques ne pourront survivre sous perfusion, et ne se ranimer qu’à échéances régulières, par la seule grâce d’une main extérieure secourante.

Et qu’on ne dise pas, après-coup, qu’on n’a pas le choix.

Sur Paris, ce sont les élections consistoriales. C’est peut-être le moment où jamais d’envisager un effort de “décentralisation” et de meilleure répartition des efforts, en globalité, pour une prise de conscience de chacun et de tous, sur l’avenir du Judaïsme, en France.

10 COMMENTS

  1. Bonjour,

    Etant un jeune investie dans le mouvement Hazac, je trouve que cet article à un effet plutôt démoralisant, en cette période difficile pour l’ensemble de la communauté juive, le message ne devrait pas être un message d’encouragement en particulier pour la jeunesse??
    Je voudrais partager avec vous ce que c’est que la Hazac et l’impact que ces interventions “électrochocs” ont sur les communautés et sur les jeunes de la Hazac.

    Voici un lien vers une vidéo d’un chabbat Hazac, une parmi tant d’autres.
    http://www.dailymotion.com/video/xbv6v5_chabbath-hazac-le-havre_creation

    Voici quelques témoignages de jeunes après un chabbat Hazac.

    {{Témoignage de Benjamin DRIKES, jeune garçon de Toulon}}
    Ce Chabbat que j’ai passé à Clermont Ferrand avec la Hazac, fut un Chabbat comme on aimerait en vivre toutes les semaines. Qu’espérer de mieux qu’un Chabbat remplit de Thora et de rencontres dans une ville très accueillante où la communauté laissait paraître leur bonheur de nous voir présent si nombreux? Ce Chabbat, à permis à de nombreuses personnes venues de différentes villes de France de se rassembler, de faire connaissance et de profiter ensemble de cette opportunité. C’est pour cela, que la Hazac existe et c’est pour cela que je l’ai rejoint lors de leur Chabbat précédent à Toulon et que je continuerais si D’ veut avec beaucoup de plaisir à les suivre dans leur prochaines destinations.

    {{Déborah Elias, Rennes, Membre de la Communauté}}
    Ce fut un chabbat vraiment très sympathique.
    Toute l’équipe était très sympa, ils ont mis une très bonne ambiance.
    On n’a pas l’habitude d’avoir un chabbat si animé.
    En plus, cela nous a permis de faire de nouvelles rencontres, ce chabbat fut très bénéfique pour tout le monde.
    Je me suis d’ailleurs inscrite pour participer au Tour de France.
    A bientôt

    {{Témoignage de Elyiad Samoun, jeune de la Communauté de Troyes}}
    J’ai passé un excellent week-end, une bonne organisation, un bon repas, de très bons moments passés avec vous.
    Continuez comme cela, vous êtes une belle équipe et grâce à la ‘Hazac j’ai pu connaître du monde juif, ce que j’ai du mal à faire à Troyes en vu du peu de juifs.
    Cordialement

    Pour terminer, pas plus tard que la semaine derniere j’ai appris qu’un de mes amis originaire d’Amiens qui à rencontré son épouse originaire d’Evian lors d’un Chabbat Hazac à Evian et vivent maintenant en Israel, à eu un petit garçon.
    Pour vous dire à quel point ces missions Hazac ont une portée inestimable sur ces petites communautés et je souligne que tout est organisé en collaboration étroite avec les dirigeantes de ces communautés.

    Vous pouvez retrouver l’ensemble des activités Hazac sur http://www.hazac.com.

    Cordialement.

  2. la France pour le judaïsme est bientôt , “une époque révolue” ! la présence de millions de muslims sur le sol national a définitivement changé la sociologie et us et coutumes made in France ! les juifs sont les canaris de la mine ! qui suivra aprés eux ?

  3. “Les Juifs vont-ils laisser faire leur propre effacement, avant de mettre en cause “l’antisémitisme ambiant” ?

    Je pense que cette phrase a été mal comprise : en résumé, elle veut dire : “l’antisémitisme ambiant a bon dos, mais n’excuse pas que l’on s”efface petit à petit sans rien dire”, un peu comme “les Timides” de Jacques Brel.

    “l’antisémitisme ambiant” est un autre phénomène, mais il est vrai qu’il s’en prend, d’abord et avant tout, aux pratiquants et portant signe distinctif (kippa). Et c’est justement dans ces périodes qu’on est en droit d’attendre un peu plus d’affirmation de soi, d’identité positive, par opposition à un climat malsain, qui, quoi qu’il en soit, a toujours été bien plus virulent, par le passé.

    1) le commentaire décrit un effacement consenti. 2) Même sans Juifs, il y a ou peut y avoir de l’antisémitisme.

  4. {{C’est exactement ce que j’ai remarqué.}}

    Depuis plusieurs années les centres communautaires de petites et moyennes villes Françaises se vident.

    La Synagogue de ELBEUF en Normandie est pratiquement fermée, pour ne pas dire inactive puisqu’il n’y a plus de Rabbin.

    http://www.haute-normandie.culture.gouv.fr/pdf/elbeuf.pdf

    La Synagogue de BESANCON ne fonctionne plus qu’à mi-temps, et parfois même le miniane n’est pas atteint. Alors qu’au début des années 60, il y avait foule entre les juifs Bisontins, les juifs Ashkénazes et les juifs Séfarades.

    {{A cela plusieurs raisons qui ne sont pas dues à la perte de la foi judaïque où à l’identité juive.}}

    En ce qui concerne Besançon, plusieurs grandes familles juives sont parties sinstaller dans des métropoles plus importantes. Nombreuses se sont retrouvées en région parisienne tout comme leur très apprécié Monsieur le Rabbin CAEN (décédé depuis) venu s’installer dans les années 1970 à Neuilly sur Seine.

    Identique à ce qu’il s’est passé pour la communauté juive d’Elbeuf.

    Contrairement à vous, je ne considère pas que cela soit du à de l’antisémitisme. Il n’est pas acceptable que vous utilisiez ce terme pour n’importe quelle raison.

    Même si une Mosquée vient d’être construite dans le quartier de Saint Claude, sur les hauteurs de Besançon. Il est vrai que la communauté musulmane de Besançon est de plus en plus importante.

    Je pense plutôt à un phénomène de migration naturel vers les plus grandes métropoles, tel Paris, où les synagogues sont très fréquentées.

    {{Et peut-être une dernière escale avant de retourner vivre en Israël.}}

  5. {{la faute aux dirigeants des communautés}} qui ne cherchent qu’à se faire admirer par des ouailles en manque de mâles, Toulouse, Montpellier, Paris, Marseille, et autres…
    La plupart de ceux fréquentés sont fermés d’esprit, peu ouverts aux juifs “dits” cools, peu ouverts à baisser les prix des événements culturels juifs ou des séminaires “de rencontres”, “pour n’attirer que les juifs riches, qui se ressemblent” (dixit un dirigeant toulousain connu…).
    Arrêtez de voir de l’antisémitisme partout, regardez aussi la connerie des dirigeants qui ne proposent rien aux communautés, sauf de conserver leur salaire ou leurs émoluments, avec comme support leurs relations….

  6. Votre pseudo Rail, c’est en allusion à la cocaïne que vous prenez ?
    Vous pouvez vous taire un peu, plutôt que de déblatérer vos platitudes ?
    Fatigante, celle-là…

  7. Ce phénomène malheureusement est bien triste , je ne crois pas que les juifs dans le temps auront un avenir en France si ils veulent rester juifs , je suis peut être négative ou une visionnaire ? les églises subissent le même sort , on les voient se transformer en discothèque ou pire , je crains que si la communauté juive ne se réveil pas , il en sera de même que ces églises . Une vraie perte pour beaucoup de raison , historique etc.. triste constat de voir ces synagogues disparaître ! C’est tout un patrimoine qui disparaît , certains nous accuses de vivre dans le passé , parce qu’ils ne comprennent pas l’essentiel l’importance de tel héritage .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here