Les composants de la bombe de l’attentat de Burgas fabriqués en Pologne

0
10

Le détonateur et la télécommande utilisées dans l’attentat à la bombe en Bulgarie, provoquant la mort de 5 Israéliens, l’an dernier, ont été acheminées clandestinement de Pologne, selon le journal Trud, de Sofia, ce lundi.

Le terroriste, toujours non-identifié, qui a actionné la bombe, et deux complices ont détourné clandestinement ces composants, par le train parti de Varsovie le 28 juin, affirme le quotidien Trud, citant des enquêteurs.

L’attentat à la bombe de juillet 2012, contre un bus de l’aéroport de Burgas, sur les rives de la Mer Noire, avait tué 5 touristes israéliens, ainsi que leur chauffeur bulgare, dans une attaque que les révélations de l’enquête imputent au Hezbollah.

Le porteur de la bombe, dont l’engin piégé apparaît avoir été déclenché à distance, a aussi été tué sur le coup.

L’un de ses complices soupçonné, Méliad Farah, citoyen australien né au Liban, âgé de 32 ans, est l’homme qui a assemblé la bombe, une fois sur place en Bulgarie, affirme le Trud.


Farah à gauche, Hassan à droite.

Le Ministère de l’intérieur bulgare a désigné, la semaine dernière, Farah – aussi connu sous le nom d’Hussein Hussein – et le Canadien né au Liban, identifié comme Hassan El-Hajj Hassan, 25 ans, comme étant les deux complices de l’auteur de l’attentat-suicide.

Le Ministère a aussi diffusé des photographies des deux terroristes, qu’on pense être retournés vivre au Liban, et a demandé l’assistance du régime –complice- libanais, -inféodé à l’Iran et au Hezbollah-, dans leur traque.

Selon Trud, Hassan est soupçonné d’avoir déclenché la bombe, alors que les enquêteurs pensent que Farah (plus âgé et responsable de cellule ?) pourrait avoir quitté la Bulgarie avant l’attentat.

La semaine dernière, le journal 24H a révélé que l”a branche armée” du Hezbollah avait déposé presque 100.000 $ sur les comptes de Farah et Hassan, en prévision de l’attentat.

Cétait l’attentat le plus meurtrier contre des Israéliens à l’étranger, depuis 2004, et le premier sur le territoire de l’Union Européenne, contribuant ainsi à la décision symbolique de l’UE de mettre (seulement) la branche armée du Hezbollah sur sa liste noire des organisations terroristes.

now.mmedia.me Article original

Adaptation : Marc Brzustowski.Source : AFP-en anglais.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here