Laurent Wauquiez, favori de l’élection à la présidence de LR, s’est montré dimanche déterminé à redonner sa voix à une droite qui a le « courage » de défendre ses valeurs et l’identité de la France, tout en promettant d’œuvrer au « rassemblement » de sa famille politique.

Laurent Wauquiez avec Eric Ciotti et Virginie Calmels — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Avant de faire l’ascension du Mont Mézenc, son pèlerinage annuel sur cette petite montagne de Haute-Loire, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes avait rassemblé pour un déjeuner champêtre sous une grande tente blanche environ 1.500 personnes, parmi lesquelles plusieurs caciques des Républicains: le secrétaire général du parti Bernard Accoyer, Brice Hortefeux, Eric Ciotti, la juppéiste Virginie Calmels, Damien Abad, qui fut porte-parole de la campagne présidentielle de François Fillon…

« Le temps de la reconstruction est venu, nous allons redonner sa voix à la droite, nous allons faire renaître l’espoir à droite », a lancé le candidat sous les bravos de la foule. « La France a besoin de la droite, d’une droite qui soit vraiment de droite. Je suis candidat et avec vous, nous allons tout reconstruire », a-t-il promis.

« Nous avons traversé des épreuves, nous avons perdu, nous avons déçu », a-t-il ajouté, à propos des échecs de sa famille politique à la présidentielle et aux législatives. « L’instrumentalisation des affaires contre François Fillon nous a tués, mais les valeurs de la droite restent », a-t-il ajouté, galvanisant le public qui l’applaudissait de plus belle.

Lire la suite dans AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.