Ben Cohen et Jerry Greenfield, les cofondateurs juifs de l’entreprise de crème glacée Ben & Jerry’s.

Les cofondateurs juifs de Ben & Jerry’s soutiennent la décision de boycott de l’entreprise.

Le monde marche à l’ envers, cela on s’en était aperçu, mais le monde juif ne fait pas exception à la règle.

Les cofondateurs juifs de Ben & Jerry’s ont déclaré dans un éditorial du New York Times qu’ils soutenaient la décision de l’entreprise de cesser de vendre ses produits dans les «territoires palestiniens occupés».

«En tant que partisans juifs de l’État d’Israël, nous rejetons fondamentalement l’idée que cette décision soit antisémite mais juste de remettre en question les politiques de l’État d’Israël», selon Ben Cohen et Jerry Greenfield, qui n’ont aucun contrôle opérationnel sur la société de crème glacée. «Il est possible de soutenir Israël et de s’opposer à certaines de ses politiques, tout comme nous nous sommes opposés aux politiques du gouvernement américain».

Cohen et Greenfield ont fondé Ben & Jerry’s en 1978 et l’ont vendu à Unilever en 2000 pour environ 150 millions de dollars. Dans leur éditorial, ils ont également accusé Israël d’une «occupation illégale» qui «viole les droits humains fondamentaux du peuple palestinien qui vit sous l’occupation».

Ben Cohen et Jerry Greenfield, les cofondateurs juifs de l’entreprise de crème glacée Ben & Jerry’s.

Les deux hommes ont déclaré qu’ils soutenaient «sans équivoque» la décision de l’entreprise de «mettre fin aux affaires dans les territoires occupés» et qu’ils étaient «fiers» de cette décision, qu’ils ont également qualifiée de «particulièrement courageuse». Ils pensent que «mettre fin aux ventes de crème glacée dans les « territoires occupés » est l’une des décisions les plus importantes que l’entreprise ait prises au cours de ses 43 ans d’histoire».

«Que nous soutenions la décision de l’entreprise n’est pas une contradiction ni antisémite», ont-ils ajouté. «En fait, nous pensons que cet acte peut et doit être considéré comme faisant progresser les concepts de justice et de droits de l’homme, principes fondamentaux du judaïsme. Nous considérons l’action récente de l’entreprise… non pas comme anti-israélienne, mais comme faisant partie d’une longue histoire en faveur de la paix».

Est-ce que le fait d’être en faveur de la paix consiste à accepter que des squatters s’approprient notre patrimoine? Peut-être que Ben et Jerry ont la mémoire courte et qu’ils ont oublié que la Jordanie s’était appropriée par la force toute la Judée-Samarie et la vieille de Jérusalem suite à la guerre d’indépendance de l’Etat d’Israël 1948-49… A moins qu’il ne s’agisse d’un manque de courage et de clairvoyance des différents gouvernements israéliens depuis 1948!

JForum ‒ Infos Israel-news ‒ Divers

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.