L’armée israélienne a mis en garde – les terroristes se sont enfuis vivants

L’IAF a lancé un « avertissement d’évacuation » avant le bombardement des installations de Gaza utilisées pour produire et commettre des actes de terrorisme contre les citoyens israéliens.

La méthode d’attaque de Tsahal contre l’infrastructure du Hamas à Gaza se concentre sur l’infrastructure et les actifs de l’organisation terroriste, mais n’a aucune intention d’éliminer les terroristes, et un « avertissement d’évacuation » est effectué avant le bombardement des installations utilisées pour produire et exécuter le terrorisme contre les Israéliens. citoyens.

Détruire des maisons, sans tuer des terroristes

Dans la documentation de l’attaque de la nuit dernière (dimanche) qui a été menée en réponse aux émeutes et au largage d’explosifs sur la clôture, et au soufflage de ballons terroristes dans le Néguev occidental, l’armée de l’air a attaqué un complexe militaire utilisé pour l’entraînement et fabrication d’armes, ainsi qu’un puits d’entrée menant à un tunnel terroriste. Comme mentionné, aucun terroriste du Hamas n’a été tué, en raison d’un préavis donné de manière ordonnée par l’armée de l’air.

Tsahal prévient depuis un certain temps que les attaques sont menées contre « les biens de l’ennemi, mais pas contre l’ennemi lui-même ». Selon eux, « c’est un profond échec moral qui perpétue les attaques de terreur arabe contre l’État d’Israël. Le Gardien des Murs a également attaqué des bâtiments, des tunnels et le Dôme de Fer a intercepté des roquettes, mais l’ennemi lui-même reste à l’abri. affecte le sentiment de sécurité des terroristes et frappe les combattants au sol comme nous l’avons vu dans le cas où le combattant a été abattu sur Barel Shmueli et les citoyens d’Israël.

Les roquettes et les ballons terroristes sont la preuve que les attaques inutiles contre les arbres et les pierres ne sont utilisées que pour anesthésier le public en Israël. « Le chef d’état-major Kochavi a promis au peuple d’Israël une » armée meurtrière « , mais en attendant, l’armée israélienne n’a pas la conscience morale juive de base que toute pitié pour le cruel est cruelle pour le miséricordieux. »

La terreur se combat par la terreur

Ce grave problème est lié à l’occidentalisation du peuple Juif. Les lois de la guerre sont claires dans la Bible. Être charitable envers son ennemi qui veut notre perte, c’est lui laisser la possibilité de nous tuer plus tard. C’est ces choix faits en 1948, et 1967 qui nous laisse dans la situation actuelle, alors que tous les Juifs des pays arabes ont fui par crainte du danger.

Le massacre de Deir Yassin s’est déroulé le 9 avril 1948 au cours de la prise du village de Deir Yassin, à l’Ouest de Jérusalem, durant la Guerre civile de 1947-1948 en Palestine mandataire. Il a été perpétré par 120 combattants de l’Irgoun et du Lehi. Les historiens évaluent aujourd’hui le nombre de tués entre 77 et 120. À l’époque, la presse et différents commentateurs rapportèrent le nombre de 254 victimes.

Selon les historiens et commentateurs, ce massacre a eu des répercussions importantes sur la suite du conflit, notamment en favorisant l’exode de Palestiniens, en panique à l’idée de subir le même sort, et comme justification pour les dirigeants arabes des pays voisins à intervenir dans le conflit.

Il est resté un symbole dans l’histoire du conflit israélo-arabe. Aujourd’hui, l’hôpital psychiatrique Kfar Shaul (en) est construit sur le site de cet ancien village palestinien à 7 km à l’ouest de la Vieille ville de Jérusalem.

Cette action, contre-versée, était une réponse aux Arabes s’étaient rendus coupables de plusieurs atrocités commises de leur côté, comme le massacre, en 1929, de 66 juifs ultra-orthodoxes à Hébron, le massacre de 41 ouvriers juifs à la raffinerie de pétrole de Haïfa le 30 décembre 1947 et la destruction du « convoi des docteurs et infirmières juifs » en route pour le mont Scopus à Jérusalem, le 13 avril 1948.

L’objet était d’indiquer aux Arabes que les Juifs étaient eux aussi capables de terroriser les Arabes. On ne combat pas la terreur par la démocratie. On combat la terreur par la terreur, si non les terroristes resteront toujours les plus forts, du moins mentalement.

JForum & AROUTZ 7

6 Commentaires

  1. Je ne sais que pensé de cette tactique « humanitaire ». l’Histoire nous montre que la clémence a ses vertus. Ainsi Louis XI obtenais plus facilement la reddition des villes qu’il attaquait que Charles le Téméraire. Car il ne massacrait pas les populations comme son cousin. Pendant la 2ème guerre mondiale, les soldats de la Wehrmacht une fois les fanatiques SS parti, se rendaient sans difficultés aux force Alliés sachant qu’ils seraient traité humainement.

    Les Gazaouis savent très bien qu’ils sont totalement dépendant d’Israël pour leurs ressources (pas financières). Et que leurs dirigeants sont pourri et corrompu. Et que c’est par la terreur qu’ils tiennent le peuple.

  2. On ne peut pas combatre le terrorisme avec des gants blancs . Les “victimes colaterales “ comprendront a quoi elles s exposent en cohabitant avec les terroristes

  3. Tout cela ne sont que des commentaires stériles, car tant qu’Israël ne disposera pas de dirigeants avec des couilles, mais pas des couilles molles qu’on a eu jusqu’à présent, la situation ne changera pas et au contraire deviendra de pire en pire. Pour remettre les pendules à l’heure et afin de redonner une dignité à cette armée dite Tsahal, il faudrait qu’un officier à couilles dirige le pays et surtout l’armée. Mais je ne vois personne à l’horizon. Les ratons tirent sur nous pour nous tuer. Quant à nous nous tirons sur du vent.

  4. Non, c’est le massacre du Convoi des Medecins qui fut une « reponse » a Deir Yassine. Cela n’empeche pas que l’inaction de l’armee britannique, et surtout l’obstacle assorti de menaces qu’elle dressa envers ses membres qui souhaitaient quand meme mettre fin au massacre, est une honte pour la Grande-Bretagne, honte qu’elle n’a au demeurant jamais ressenti.

    • honte aussi a la Grande Bretagne, d’avoir disposé de territoires appartenant au peuple juif, et d’avoir créé sur la transjordanie, de toute pieces, la Jordanie et avoir importé d’Arabie saoudite un chef bédouin devenue le roi Abdallah de Jordanie, qui a fait venir de tout le moyen orient les arabes pour le peupler.
      de quel droit, l’Angleterre mandataire a disposé librement de nos terres ancestrales qui dans le cas de la transjordanie represent 4/5 de la Palestine historique juive ?
      et aujourd’hui, on veut encore donner aux arabes, la judée Samarie, qu’ils ont débaptisée ‘Cisjordanie’ pour créer un 2e état arabe en Palestine, toujours au detriment du peuple juif ?
      ca suffit ! israel doit intégrer définitivement la judee Samarie a l’Etat juif d’Israel.
      que cela plaise ou non…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.