Trump critique l’armée européenne de Macron

13
1099

Le président américain Donald Trump a fustigé mardi l’ingratitude de la France après les propos de son homologue Emmanuel Macron qui a suggéré que l’Europe construise sa propre armée pour se protéger contre les États-Unis, la Chine et la Russie.

“Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la Première et la Deuxième Guerre mondiale. Comment cela a-t-il fonctionné pour la France ? Les Français avaient commencé à apprendre l’allemand avant que nous venions les libérer. Payez pour l’OTAN ou pas !,”a-t-il lancé sur Twitter.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

Emmanuel Macron suggests building its own army to protect Europe against the U.S., China and Russia. But it was Germany in World Wars One & Two – How did that work out for France? They were starting to learn German in Paris before the U.S. came along. Pay for NATO or not!

43,4 k personnes parlent à ce sujet

Katty Scott 

Trump critique l’armée européenne de Macron et ironise sur la France occupée

Le président américain semble avoir une nouvelle cible favorite: Emmanuel MacronDonald Trump a, encore une fois, critiqué ce mardi 13 novembre la proposition de son homologue français de créer une armée européenne, quelques jours après avoir jugé très “insultants” les propos d’Emmanuel Macron prônant la création d’une telle force internationale.

Mais cette fois ci, Donald Trump ne s’est pas contenté de rester sur le terrain militaire et diplomatique. I

l a également attaqué, dans une série de violents tweets dont il a le secret, la production de vin français, les tarifs douaniers trop élevés, avant de se moquer de la côte de popularité (en berne) d’Emmanuel Macron.

“Emmanuel Macron a suggéré la création de leur propre armée pour protéger l’Europe contre les Etats-Unis, la Chine et la Russie. Mais c’était l’Allemagne dans la Première et la Deuxième Guerre mondiale”, a-t-il écrit sur Twitter, deux jours après son retour de Paris où il a participé aux commémorations, avec de nombreux chefs d’Etat, du centenaire de l’armistice de la Grande Guerre.

Le président américain s’est même permis d’ironiser sur l’occupation nazie, lançant au sujet des Français: “ils commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les États-Unis n’arrivent.”

“Comment ça a marché pour la France? Ils commençaient à apprendre l’allemand à Paris avant que les Etats-Unis n’arrivent”, a-t-il ironisé, faisant référence, semble-t-il, à l’occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale.

“Paie pour l’Otan ou non”

“Paie pour l’Otan ou non”, a-t-il poursuivi. Donald Trump exhorte régulièrement les pays européens membres de l’Otan à augmenter leurs dépenses militaires, estimant que les États-Unis paient une trop grande part du budget de l’alliance atlantique.

La colère du 45e président américain n’est pas retombée après les propos d’Emmanuel Macron sur la nécessité d'”une vrai armée européenne” pour se défendre. Le président français justifiait ainsi une telle idée pour “protéger” l’Europe “à l’égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis d’Amérique”, en évoquant la décision américaine de se retirer d’un traité de désarmement nucléaire datant des années 80.

A peine arrivé sur le tarmac de l’aéroport d’Orly près de Paris vendredi, le locataire de la Maison Blanche avait dénoncé, dans un tweet extrêmement virulent, la proposition de son homologue. “Très insultant mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa part à l’Otan que les Etats-Unis subventionnent largement!”, avait ajouté M. Trump.

“L’armée européenne” prônée par Emmanuel Macron ne vise pas les Etats-Unis, a déclaré la présidence française, évoquant une “confusion” dans l’interprétation des propos du président français qui ont déclenché la fureur de Donald Trump. “Ce n’est pas à moi de commenter son tweet”, a estimé Emmanuel Macron dans une interview sur CNN diffusée dimanche.

“Je préfère toujours avoir des discussions directes ou répondre à des questions, que de faire ma diplomatie au travers de tweets”, a poursuivi le président français.

Trump cible le vin français…

Donald Trump lui, ne fonctionne pas ainsi. Quelques secondes après son violent tweet sur l’occupation allemande à Paris le président américain s’est attaqué à un fondamental de la culture française: le vin français. Avant de louer la qualité des vignobles outre-atlantique. “Sur le commerce, la France fait un excellent vin, mais les États-Unis aussi”, a-t-il targué avant d’attaquer les frais de douane trop élevé selon lui pour l’exportation de la production américaine en France.

Donald J. Trump

@realDonaldTrump

On Trade, France makes excellent wine, but so does the U.S. The problem is that France makes it very hard for the U.S. to sell its wines into France, and charges big Tariffs, whereas the U.S. makes it easy for French wines, and charges very small Tariffs. Not fair, must change!

42,3 k personnes parlent à ce sujet

“La France rend très difficile pour les États-Unis de vendre ses vins en France, et les frais de douane sont très élevés, tandis que les États-Unis favorisent l’importation de vins français, et les tarifs douaniers sont plus faibles”, a-t-il expliqué avant de lancer dans “pas juste, il faut changer!”, dans son style caractéristique.

…et se moque de la popularité de Macron

Troisième acte: se moquer de la faible popularité d’Emmanuel Macron. Après l’armée européenne, l’occupation allemande et le vin français, Donald Trump s’est attaqué nommément au président de la République.

Le problème est qu’Emmanuel Macron souffre d’une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%”, a écrit le locataire de la Maison Blanche. “MAKE FRANCE GREAT AGAIN”, a rédigé, dans un autre tweet, Donald Trump, en écho à son slogan de campagne, “Rendre à l’Amérique sa grandeur”.

Une salve de critiques tous azimuts, particulièrement mal perçues en France alors que le pays commémore, en ce mardi 13 novembre, le troisième anniversaire des attentats terroristes de Paris et de Saint-Denis. Une soirée tragique, au cours de laquelle plusieurs commandos de jihadistes avaient fait 130 morts.

 Le HuffPost

13 COMMENTS

    • https://www.rtbf.be/info/monde/detail_centenaire-de-l-armistice-trump-annule-la-visite-d-un-cimetiere-americain?id=10069591
      Et Bois Belleau tu connais, la grande bouche qui parle plus vite que son ombre?

      Corentin Sellin

      @CorentinSellin
      Heureusement pour nous que les Marines à #BoisBelleau ne renoncèrent pas eux à combattre en juin 1918 parce qu’il faisait trop chaud. À voir comment cette injure de #Trump à la mémoire- sacrée- des soldats US sera perçue aux #EtatsUnis. Reconnaissance éternelle aux Doughboys! RT+
      https://pbs.twimg.com/media/DrwCC81U0AAiBD-.jpgOk
      “Le Donald ne se mouille pas les plumes” />

      • Mais…
        Déçu, vraiment. Marc, Fallait-il qu’il se tape tous les cimetières américains ? On a le D-Day pour ça, où les tombes américaines sont forets, avec même des carrés Juifs. Il fallait donc qu’il se tape de l’helico, le président des États-Unis, ou de la bagnole, avec tout le protocole d’attentat dans le package, qui n’était pas prévu dans les itinéraires ? Il était sous un parapluie, à Suresnes, et c’était amplement suffisant pour honorer tous les ricains morts pour qu’on puisse s’exprimer aujourd’hui sur un clavier.
        Je me souviens qu’un 9 av, nous etions allés nous incliner sur les tombes juives du seul cimetière de République Dominicaine, à Shosua. Je n’y avais pourtant aucun parent. Mais le lien avec ceux de ma Race…
        Il faut supposer que c’était ainsi qu’était pensé cette visite à Suresnes. Mais pour le journaleux de l’Im-monde qui est resté dans la recherche du ridicule des elections US, rancunier sur la victoire
        trump, l’occasion de médire ne lui a pas échappée, et la photo sur les reseaux sociaux idéale.
        La photo du lien de France 3 le montre sous un parapluie. Et la video ci-dessous.
        La photo avec ce plastique est un fake, assez grossier, que les réseaux gauchos adorent créer. (peut-on croire que l’homme le plus puissant de la planète n’avait pas de porteur de parapluie ?)
        J’en ai une collection, dont une où on le voit avec un bol de spaghetti renversés sur la tête, désopilant.
        D’ailleurs, personne ne revendique la photo, mais beaucoup l’ont utilisée.
        https://www.lepoint.fr/video/centenaire-14-18-trump-au-cimetiere-americain-de-suresnes-11-11-2018-2270509_738.php

        • Je parle uniquement des vétérans américains qui commencent à ne plus digérer le laxisme de ce réformé P4 du Vietnam, comme Clinton et comme beaucoup de beaux messieurs de New York et Washington. Le protocole lui a été présenté à l’avance. Ca lui coûte vraiment tant que ça pour un centenaire?

  1. Donc, si je comprends bien. . ! ch’ t’chot veut faire la guerre aux USA. . avec son “grand soldat” “héros de Verdun”. .

    On est pas rendu .. !
    je vais essayer d’appeler “Maitresse Brigitte” p’tet qui faut le mettre au coin, ou une fessée, parce que ça devient à hurler de rires !!

  2. La France prise en flagrant délit de trahison et de double langage :

    France : renouvellement de l’aide budgétaire à l’Autorité palestinienne en 2018 .

    Le consul général de France à Jérusalem, Pierre Cochard, et le ministre palestinien des Finances, Shukri Bishara, ont signé lundi un accord d’aide budgétaire à l’Autorité palestinienne, selon un communiqué du Consulat général de France à Jérusalem.

    D’après le Consulat, cette première tranche d’un montant de huit millions d’euros au titre du budget 2018 est “destinée au financement du plan national de développement palestinien et au renforcement des institutions palestiniennes”.

    “Au total, l’aide budgétaire de la France à la Palestine se maintiendra à hauteur de 16 millions d’euros en 2018,” conclut-il.

  3. Sans les alliés on verrait encore les boches défiller sur les Champs Elysées et fréquenter les bordels parisiens pendant que nos chefs d’état imposés par l”ennemi défileraient un par un à Vichy .

    Macron peut raconter tout son barratin qui sonne creux , il n’a même pas impressionné les singes du zoo de Vincennes .

    • Sauf que ce monsieur n’a pas voulu aller mouiller sa tignasse de blondasse sous la pluie dans un cimetière plein de dépouilles américaines. On peut ne pas goûter Macron ou rêver d’autre chose, mais le patriotisme à géométrie variable de Trump planqué pendant la guerre du Vietnam commence à lasser les Vétérans Ricains. Là où un authentique comme McCain commence à manquer.

  4. Bravo à Monsieur TRUMP. Il pourrait aussi demander pourquoi c’est en France qu’etaient mises au repos et reconstitution les unités allemandes qui combattaient sur le front de l’est et non en Allemagne ou chez n’importe quel pays parmi ses alliés. La réponse est simple : c’est en France qu’elles étaient le plus en sécurité et qu’elles jouissaient des meilleures conditions matérielles. Alors, lorsque le roquet parle de se défendre contre les libérateurs américains, il y a de quoi rire avec mépris devant une telle méconnaissance ou occultation de l’histoire. Histoire qui, elle, n’a pas la mémoire courte. Il pourrait, également, demander au minus combien de « héros » français se sont enrôlés afin de combattre l’ennemi et de participer à la libération de leur pays, lieu de prédilection du marché noir, de la collaboration avec l’ennemi et de la délation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.