Tapis rouge pour le négationnisme palestinien à Cannes ©

3
242

Le révisionnisme historique va faire son entrée dans l’un des plus prestigieux festivals de cinéma au monde.

Le film « Munich: A Palestinian Story » du réalisateur Nasri Hadjadj, libanais d’origine arabe palestinienne, va être projeté lors du prochain Festival de Cannes. Il ne fait toutefois pas partie du programme officiel du festival mais sera projeté en marge, dans le cadre d’un Festival du Film arabe , sous les couleurs de la « Palestine ». Le réalisateur affirme vouloir « montrer cet attentat selon la version palestinienne »!! A titre d’exemple, le film décrit les terroristes comme des « combattants de la liberté » et explique que « tout s’est terminé lorsque les forces de sécurité allemandes ont donné l’assaut, tuant cinq Palestiniens et onze sportifs israéliens ».

Nasri Hadjadj explique « vouloir montrer pourquoi un tel attentat s’est produit » (avec les réponses que l’on peut imaginer), et décrit son film comme « la première réalisation documentaire palestinienne sur ces événements, qui jettera de la lumière sur beaucoup de zones d’ombres… ». SHRAGA BLUM LPH

JO Munich

Ilana Romano, veuve de Yossef Romano assassiné dans le massacre desJeux Olympiques de Munich, a refusé d’apparaître dans ce nouveau documentaire parce que le cinéaste a insisté pour appeler les assassins “combattants de la liberté.”

L’an dernier, Narsi Hajjaj avait contacté Romano pour lui demander de participer à son projet et présenter la version israélienne de l’histoire.

Romano a conditionné sa participation à l’assurance que ceux qui ont assassiné les Israéliens seraient appelés «terroristes» et non «combattants de la liberté», mais le cinéaste libanais d’origine palestinienne a refusé de s’y engager.

“Huit combattants de la liberté palestiniens ont attaqué le village olympique de Munich et ont pris 11 athlètes israéliens en otage», dit le texte qui accompagne le film qui sera projeté lors d’un hommage au cinéma arabe au prochain festival du film de Cannes le mois prochain, mais pas dans la sélection officielle du festival.

Au cours de la conversation entre Romano et Hajjaj il y a un an, Romano a également dit au cinéaste qu’il ne pouvait pas utiliser leurs conversations dans le film, menaçant dele  poursuivre en justice s’il le faisait.

Hajjaj est un cinéaste vétéran qui a grandi dans le camp de réfugiés d’Ain al-Hilweh au Liban, où il a rencontré Hamid Afif, l’un des terroristes qui a participé à l’attentat.6671284084677640360no Il a étudié à l’Université de Middlesex à Londres, et a réalisé deux films qui traitent de la question palestinienne. Son premier film “Shadow of Absence» en 2007 est un documentaire sur les tombes palestiniennes dans le monde arabe, dans une tentative d’illustrer comment les Palestiniens nés en Israël sont maintenant dispersés à travers le monde. Son deuxième film “Comme dit le poète” en 2009 traite du poète palestinien Mahmoud Darwish.
 
“Son nouveau film commence dans les camps de réfugiés de Ain al-Hilweh et Shatila, dans lequel la plupart des membres du groupe ont grandi, puis se déplace vers les pays où ils ont été formés pour cette opération. Huit films ont été faits à propos des évènements de Munich, mais aucun ne sont palestinienne ou arabes. Je voulais présenter la version palestinienne de cette histoire, qui n’est pas nécessairement dépourvue de critique sur l’opération elle-même et ses conséquences », a conclu Hajjaj.

YNET

3 COMMENTS

  1. C’est indigne de la part du comité directeur de Cannes d’autoriser la diffusion d’un film qui met en valeur des terroristes sans foi ni loi, assassins et sans pitié. Il suffit de consulter les archives de la police allemande pour savoir que ce film est un tissu de mensonges, que la Stasi ( police politique de la RDA ) a aidé et fournit des armes aux meurtriers. On s’étonne que des jeunes se laissent embarquer dans des aventures djihadistes après ce genre de comportement des instances dirigeantes dans nos pays Européens. C’est une honte!!!!!!

  2. Tuer un Juif n’est pas un assassinat c’est un acte recommandé par le Coran,donc sanctifié par Dieu qui en est l’inspirateur par la voix du prophète.

  3. Assassiner des civils juifs désarmés n’a jamais été considéré comme de la lâcheté chez les arabo-musulman, ni en Europe d’ailleurs…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.