Sauf miracle de Hanoucca, rendez-vous dans les urnes le 2 mars

1
86

Dans l’expectative de nouvelles élections. Netanyahu pourra-t-il ou pas se représenter ?

Nathalie Sosna-Ofir  11décembre 2019

 

 

C’est ce que la Cour Suprême a demandé hier au Procureur général de l’Etat, Avichai Mendelblit après avoir été saisie dimanche par un consortium d’une douzaine de leaders de l’Industrie Technologique a-politiques.

Ils réclament que Netanyahu soit déclaré inéligible compte tenu de son inculpation pour abus de confiance, fraude et corruption.

Une demande identique à celle introduite par le Mouvement pour un gouvernement de qualité et qui devrait être suivie ces jours-ci par une requête semblable émanant du parti travailliste.

La Cour Suprême a demandé au procureur de se prononcer avant le 18 décembre. Il devrait s’y soustraire et se contenter de dire qu’il n’y a pas d’obstacles juridiques à son éligibilité.

En fait il n’entend pas être retenu dans l’histoire comme celui qui aura poussé de force Netanyahu de son bureau de la rue Balfour. En attendant les efforts se poursuivent, tout au moins publiquement, pour tenter d’éviter de 3èmes élections.

Histoire de dire au peuple, vous voyez c’est pas d’ma faute mais d’la sienne. Gantz pourrait finalement laisser Netanyahu prendre les rênes du gouvernement en premier à la condition qu’il renonce à son immunité.

Comment imaginer que Netanyahu renonce à ce droit prévu par la Loi ? Netanyahu lui tente de séduire Lieberman avec dans le panier de la mariée le poste de vice-1er ministre, l’intérieur, des assouplissements sur le monopole du Rabbinat sur les conversions.

Et aussi la liberté de vote de la loi de conscription, un accord sur les pensions des immigrants russophones et peut être une rotation sur le fauteuil de 1er ministre la 4ème année du mandat.

Autre compromis, il vient cette fois des partis ultra-orthodoxes. Ils seraient d’accord pour transmettre à Lieberman le dossier controversé de la mise en place d’une zone réservée à la prière pluraliste au Kotel.

Personne ne s’attend à voir de la fumée blanche sortir de la cheminée de la Knesset avant demain minuit. Donc sauf miracle de Hanoucca, rendez-vous dans les urnes le 2 mars.

On en parle dans ma correspondance en direct de Jérusalem dans le Journal de Judaïques 94.8fm

1 COMMENT

  1. Fera-t-il jour, demain ? Et si oui, le soleil se lèvera-t-il à l’est ?
    Rien de nouveau sous le soleil.
    En revanche, on peut être surpris que les Ysraeliens se prêtent pour une 3 ème séance à un procédé qui mène, nécessairement, à un même résultat.
    Une 3ème fois, dit le Talmud, est une ‘hazakah, une “fortitude” aurait clamé Segolene… Je m’ étais dit que la force d’Ysraël, c’est cette formidable confiance en l’ avenir qui chante, et qui scintille. Pour certains.
    Peut-être, finalement, que pour une majorité, on s’en fout, simplement.
    En mars, c’est la journée barbecue.
    Dans l’ADN du Juif, la résilience, même sous anesthésie, s’est imposée face à la pensée logique, que de toute façon on survivra… Le Juif est un peu fou.
    C’est pour ça qu’il a été choisi !
    Le Messie est désormais Sinequanone…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.