Une vue du nouveau mémorial de l’Holocauste à Rio de Janeiro. (Mémorial aux victimes de l’Holocauste / adjoint Gerson Bergher)

Rio inaugure le mémorial de l’Holocauste qui a une tour de 22 mètres de haut

RIO DE JANEIRO ( JTA ) – Rio de Janeiro a inauguré un mémorial de l’Holocauste qui comprend une tour de 72 pieds (22 m) de haut et surplombe le mont Sugarloaf, l’un des monuments les plus célèbres d’Amérique du Sud.

Plusieurs responsables gouvernementaux et représentants communautaires juifs ont assisté dimanche à une cérémonie d’inauguration dans la deuxième plus grande ville du Brésil. Le secrétaire à la communication du Brésil, Fabio Wajngarten, qui est juif, représentait le président Jair Bolsonaro.

«Je suis un petit-fils de survivants de l’Holocauste. Ma grand-mère avait un numéro tatoué sur son bras et ce qu’elle m’a dit, je n’oublierai jamais. Nous ne pouvons oublier les atrocités de l’Holocauste », a déclaré Wajngarten.

La tour du mémorial est divisée en 10 parties, représentant les dix commandements. À sa base, la phrase «Tu ne tueras pas» est écrite. Un grand espace souterrain abrite un espace d’exposition interactif high-tech.

Le président de la Cour suprême du Brésil, le juge Luiz Fux, a souligné que l’on ne peut rester indifférent à la douleur des autres et a cité le survivant de l’Holocauste Elie Wiesel.

«L’indifférence est le plus grand danger pour l’humanité. Tout cela était dû à l’indifférence. Ne pas se souvenir de l’Holocauste signifie tuer à nouveau ces personnes », a déclaré Fux, un petit-fils né à Rio de réfugiés juifs roumains qui est devenu le premier président juif de la plus haute cour du Brésil plus tôt cette année.

Le mémorial est situé au sommet du parc Yitzhak Rabin, lui-même inauguré par la veuve du Premier ministre israélien assassiné, Leah Rabin, en 1996. Le lieu offre une vue imprenable sur le pittoresque mont Sugarloaf.

Financé par le secteur privé, le mémorial a été conceptualisé par le regretté membre du conseil municipal de Rio, Gerson Bergher.

Sa veuve est membre du conseil de Rio récemment réélue, Teresa Bergher, a souligné les objectifs éducatifs du mémorial.

«Notre intention est que les écoles publiques puissent visiter constamment le mémorial, afin que les étudiants du réseau municipal et national sachent mieux ce qu’étaient l’Holocauste et le régime nazi», a-t-elle déclaré.

Ary, le fils des Berghers, ancien président de la fédération juive de Rio, a rappelé aux participants à l’événement les 30 ans de dévouement de son père à la construction du mémorial.

«Il s’est battu pour laisser un héritage à l’humanité. Le mémorial est un rêve devenu réalité », a déclaré Ary Bergher.

Le mémorial devrait accueillir des expositions nationales et internationales sur des thèmes qui concernent la défense des droits de l’homme, la tolérance et l’humanisme. Il travaillera en coopération avec d’autres grandes institutions de ce type, notamment les musées de l’Holocauste à Jérusalem et à Washington, et la Maison d’Anne Frank à Amsterdam.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a envoyé un message vidéo enregistré qui a été diffusé lors de l’événement dimanche.

«J’espère que ce nouveau mémorial servira à renforcer la prise de conscience de l’Holocauste pour cette génération et pour les générations à venir», a déclaré Netanyahu.

Le maire de Rio, Marcelo Crivella, fervent chrétien évangélique et ami de longue date pro-israélienne de la communauté juive, a posé la première pierre du mémorial en 2017.

« Aujourd’hui, la ville de Rio de Janeiro est magnifiée, digne, ennoblie et rachetée de l’absence d’un juste hommage », a déclaré Crivella lundi à la Jewish Telegraphic Agency.

Rio abrite quelque 35 000 Juifs. Environ la moitié des 120 000 membres de la communauté juive du Brésil vit à Sao Paulo.

PAR MARCUS M. GILBAN

JTA

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.